Le filé est un effet photographique permettant de souligner la vitesse d'un sujet et de retranscrire – voire même d'exagérer – les sensations ressenties à la prise de vues. Cette technique consiste à suivre un sujet en mouvement à l'aide du viseur de l'appareil photo. Si votre appareil photo est réglé de façon appropriée, le sujet photographié est ainsi isolé de l'arrière plan qui apparaît estompé car marqué par un flou de mouvement.

Voici quelques règles simples qui vous permettront de vous exercer à cet effet créatif qu'est le filé. Si vous êtes prêts à relever le défi, nous vous invitons à poster vos images en commentaire de cet article, sur la page Facebook de Focus Numérique.

Exercice photo : l'effet de filé
© David Lefèvre.

Le Principe

L'effet de filé est utilisée par de nombreux photographes spécialisés dans le sport et plus particulièrement dans les sports mécaniques. Le dynamisme et la sensation de vitesse sont alors créés par la présence d'un sujet net et d'un arrière plan flou. Cet effet permet également d'estomper - dans une certaine mesure - un arrière plan disgracieux et d'en isoler le sujet.

Exercice photo : l'effet de filé
© David Lefèvre.

Bien que facile à maîtriser, cette technique impose de s'exercer un minimum et de respecter quelques règles simples. Les réglages de votre appareil photo doivent permettre de créer un flou de mouvement en arrière plan tandis que vous devez rester stable et vous adapter à la vitesse du sujet pour le suivre de votre viseur et le capturer de façon à ce qu'il soit net.

L'effet de filé est obtenu en combinant une vitesse d'obturation relativement lente, un suivi du sujet avec mouvement panoramique de l'appareil et un déclenchement au moment approprié, c'est à dire lorsque le sujet est à votre niveau. Notez que cet effet est renforcé par l'utilisation d'une longue focale plutôt que d'un grand angle.

En pratique

Les résultats d'un filé dépendant en grande partie de la vitesse d'obturation de votre appareil photo, nous vous conseillons de choisir le mode priorité à la vitesse. L'appareil adaptera alors l'ouverture du diaphragme en fonction de la luminosité, vous assurant ainsi une exposition conforme à la scène photographiée.

Exercice photo : l'effet de filé
© David Lefèvre.

Il n'existe aucune règle universelle concernant la vitesse d'obturation à choisir. Retenez simplement que plus cette vitesse sera lente et plus l'effet de filé sera prononcé... mais le risque de flou de bougé de votre sujet s'en retrouvera également augmenté. Tout dépend donc de la vitesse de votre sujet et de votre propre stabilité. Il est cependant conseillé de choisir une vitesse d'obturation inférieure à votre focale : si celle-ci est de 100mm, vous devrez choisir une vitesse d'obturation plus lente que 1/100 s.

Le mode rafale de votre appareil photo vous permettra de commencer à déclencher avant que le sujet ne soit arrivé à l'endroit que vous avez prévu, augmentant ainsi la probabilité de capturer l'instant décisif. Le mode autofocus continu, adapté aux sujets en mouvement, peut également vous aider, vous aurez en effet plus de chances que votre sujet soit net. Si votre appareil photo ou votre objectif possède un système de stabilisation, activez-le. Si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à vous aider d'un trépied ou d'un monopode, votre stabilité s'en trouvera améliorée.

Suivre un sujet à travers le viseur de votre appareil photo signifie qu'il faut prévoir sa trajectoire ainsi que l'endroit le plus approprié pour déclencher. Il faut donc se placer sur un axe parallèle au plan de prise de vues, se tenir de façon stable - c'est à dire les jambes fixes, légèrement écartées - et orienter son bassin dans la direction vers laquelle l'axe de prise de vues vous semble idéal. Une rotation du buste vous permettra alors de viser le sujet dès son entrée dans votre champ de vision et de le suivre à vitesse constante jusqu'à l'instant décisif où vous devrez déclencher.

Pour conclure


Exercice photo : l'effet de filé
© David Lefèvre.

Bien que majoritairement utilisé dans les sports mécaniques, l'effet de filé peut en réalité être adapté à tous types de sujets en mouvement. Si vos enfants pratiquent un sport - ou s'ils ont tout simplement la bougeotte - vous ne manquerez pas d'occasions pour mettre en pratique cette technique... le plus compliqué sera alors de prévoir leur vitesse et leur trajectoire !

Retranscrire la sensation de mouvement grâce à une photo est une excellente manière de mettre en avant son sujet principal par le biais d'un effet créatif. Il est donc temps de s'exercer ! Nous vous invitons à poster vos images en commentaire de cet article, sur la page Facebook de Focus Numérique.

Pour aller plus loin :
> Tutoriel - Savoir gérer le flou en photographie
> Tous nos exercices photo

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation