Bolex D16M (Monochrom) test review

Présentation

S'il est un nom connu d'une certaine génération autour des films de famille en Super8, c'est bien le nom de Bolex et de ses caméras film légères et pratiques.

Test Bolex D16 Monochrome, image 2, caméra Paillard-Bolex Test Bolex D16 Monochrome, image 1, publicité Bolex 155
Tous les films amateurs et images de naissance et de ma famille ont été réalisés avec une Paillard-Bolex.

Leur renaissance numérique sous le nom de Digital Bolex a dû réveiller la curiosité et les fantasmes de nombreuses personnes : l'héritage cinématographique du passé réinvesti dans le présent numérique, une revanche après la déception d'Aaton et de sa Delta.

L'idée de produire une caméra numérique Bolex est née en 2012 : Cinemeridian se rapproche de la légendaire firme Bolex et créent Digital Bolex, dans le but de produire la D16. Une campagne de financement participatif réussie sur Kickctarter plus tard, et quarante ans après le dernier modèle produit par Bolex, voici donc venue la famille des D16, des caméra amateur à l'allure rétro, et plus particulièrement la D16M Monochrome Cinema Camera qui, elle, ne filme qu'en noir & blanc.

Quel est l'intérêt du noir & blanc ?

Qui dit noir & blanc dit absence de mosaïque de Bayer, donc pas de filtre passe-bas, ni de débayerisation approximative. Cela présente un certain nombre d'avantages : pas de fausses couleurs, de moirage ou d'aliasing, augmentation de la sensiblité, augmentation de la sensation de piqué (puisqu'il n'y a pas de perte due à la mosaïque et à son traitement).

La caméra véhiculant l'image de la marque, de nombreux amateurs devraient être attirés par la légèreté de cette dame, la sensation d'autonomie qu'elle procure, et sa simplicité d'utilisation.

Les nostalgiques du noir et blanc seront servis par ce modèle, même si on peut se demander quelle est la place d'une caméra noir et blanc "grand public" à un tel tarif - pour rappel, probablement aux alentours de 3 800 € une fois appliquées les taxes. La question que l'on peut se poser est : si on filmait avec une caméra couleur pour lui enlever sa couleur à l'étalonnage, ne serait-ce pas plus cohérent en termes de gamme ?

Caractéristiques

Format : Adobe CinemaDNG Débit : 12 bits 4:4:4
Poids des images : 2 à 3 Mo par image en RAW
Support : 2 emplacements CF
Possibilité d'utiliser des SSD
Capteur : TrueSense 1” CCD
Taille du pixel : 5,5 microns
Vitesse : 24, 25 ou 30 fps en 2K, 60 fps en 720p, 90 fps en 480p
Optique : C-mount.
Montures EF, MFT, et PL disponibles
Enregistrement : 2048 x 1152 px (Super 16mm mode)
2048 x 1080 px (Super 16mm EU)
1920 x 1080 px (16mm mode)
Sensibilités : 100, 200, 400, 800 ISO
Audio : 2 pistes 24 bits, 96 kHz via XLR
Formats audio : 24 bits / 96 kHz AIFF
24 bits / 48 kHz AIFF
Micro intégré -
Connectique : HDMI, Audio XLR (2), 1/8” video, casque, USB 3.0, 4-PIN XLR (INPUT) 4-PIN XLR (OUTPUT)
Dimensions : Environ 91 x 84 x 199 mm sans la poignée
Environ 115 x 40 x 65 mm pour la poignée
Poids : 2,5 kg

> Présentation sur le site de Digital Bolex (en anglais)
> Caractéristiques complètes de la D16 sur Digital Bolex (en anglais)

Disponibilité et prix

La Digital Bolex D16M Monochrome est disponible à la commande sur la boutique en ligne de Digital Bolex à 3 799,99 $ (soit environ 3 420 € au taux de change du jour, hors taxes et frais de livraison).

> Prise en main et test terrain
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation