L'œil humain permettant de percevoir les couleurs, photographier directement en noir et blanc est loin d'être une évidence. Si les pionniers de la photographie ont commencé à photographier en monochrome, ce n’est pas par choix, mais parce que les premières émulsions ne permettaient pas de capturer le monde en couleur. Bien que la photographie argentique en couleur se soit ensuite démocratisée, le noir et blanc a toujours eu les faveurs des photographes, pour ses qualités esthétiques tant que sa simplicité de développement (il n'est pas difficile de réaliser soi-même et à faible coût ses propres tirages dans une simple salle de bain).

En photographie numérique, on peut choisir de photographier directement en noir et blanc, dès la prise de vues. Nous vous avons même présenté il y a peu le test de l’étonnant Leica M Monochrom (Typ 246), qui ne photographie qu’en noir et blanc.

Photographier directement en noir et blanc en numérique peut paraître incongru. Quel serait l’intérêt alors que l’on peut profiter d'outils de retouche pour transformer, tranquillement, chez soi, un cliché couleur en noir blanc et avoir ainsi le choix entre l'un ou l'autre ?

La première raison est la curiosité. Vous allez voir à travers un écran un monde nouveau s’ouvrir à vous ! En choisissant le mode monochrome de votre boîtier, vous pouvez vous habituer à voir en noir et blanc, et cela sans prendre forcément de photo.

La deuxième raison est votre démarche artistique : photographier directement en noir et blanc amène à penser la photographie différemment.

Photographier directement en noir et blanc
À travers l’écran d’un appareil photo numérique réglé en mode monochrome,
vous apprenez à penser et à construire votre image en noir et blanc.

 
La troisième raison est la facilité, car il n’est pas donné à tout le monde de maîtriser des logiciels comme Lightroom pour convertir ses photographies en noir et blanc. Ou peut-être n'avez-vous pas envie de passer des heures devant votre écran à retoucher vos photographies. Avoir un résultat instantané et de bonne qualité vous permettra aussi de prendre plus de photos et de passer moins de temps devant votre ordinateur. Plus les années passent, et plus je préfère consacrer du temps sur le terrain à photographier, plutôt que de retoucher mes photographies sur ordinateur.

Premiers réglages

Les appareils photo numériques (APN) modernes offrent pléthore d’options pour réaliser des photographies en noir et blanc. Voici comment je procède pour réussir mes photographies.

RAW + JPEG

Premièrement, je sélectionne sur mon appareil photo le mode RAW + JPEG.
À votre avis, pourquoi ?

Nous savons que le fichier RAW est un fichier qui vous permettra d’obtenir la quintessence de votre boîtier. Une des propriétés du fichier RAW est de pouvoir revenir en arrière sur de multiples réglages. Par exemple, la balance des blancs peut être de nouveau réglée, et ce, après la prise de vues.

Il en est de même avec le mode noir et blanc. En choisissant d'utiliser des fichiers RAW, vous pourrez simplement revenir en arrière et passer du noir et blanc à la couleur.

D’ailleurs, si vous utilisez un logiciel comme Lightroom paramétré avec les réglages de base, celui-ci transformera automatiquement en couleur vos photographies capturées en noir et blanc. Vous perdrez donc les réglages que vous avez effectués sur votre boîtier. D’où l’intérêt de photographier également en JPEG : cela vous permet de retrouver tous les réglages effectués à la prise de vues. Photographier uniquement en JPEG, par contre, peut être un handicap, car le retour à la couleur est alors impossible.

Le mode monochrome

Une fois mon mode RAW + JPEG sélectionné, je parcours le menu de mon appareil photo pour sélectionner le mode "Monochrome".

Photographier directement en noir et blanc
Le mode monochrome sur un appareil photo compact.

Photographier directement en noir et blanc
Le mode monochrome sur un reflex numérique.

Vous pouvez dès lors commencer à photographier en noir et blanc.

Seulement voilà, sélectionner uniquement le mode monochrome ne vous permettra pas d’avoir des photographies de caractère. Dès les premières photos réalisées, vous vous apercevrez rapidement qu’elles ont un aspect grisâtre, loin de l’effet escompté.

Personnaliser le mode Monochrome

Le troisième réglage à effectuer est donc de personnaliser le mode noir et blanc. Dans les options du mode monochrome, vous pouvez facilement augmenter le contraste. Cela donnera tout de suite plus de charme à vos photographies.

Photographier directement en noir et blanc
Ici le mode monochrome permet d'augmenter le contraste. Faites plusieurs essais
afin de déterminer quelle valeur de contraste choisir selon votre goût.

Le quatrième réglage consiste à ne pas hésiter à utiliser le correcteur d’exposition. En sous-exposant ou en surexposant votre photographie vous accentuerez les hautes ou basses lumières, donnant ainsi à votre photo un effet plus marqué. Sur l’exemple ci-dessous, la photographie de jonquille est volontairement sous-exposée. La jonquille est ainsi isolée de son environnement et ses pétales ressortent mieux.

Photographier directement en noir et blanc
Une photographie de jonquille volontairement sous-exposée.

Voici la même photographie, mais avec une autre correction d’exposition. Je l’ai ici volontairement surexposée. L’identité de la photographie est différente. La jonquille semble perdue dans son environnement. Le manque de contraste donne un aspect très gris à la photographie.


La photographie de jonquille est ici volontairement surexposée.

 

Réglages avancés

C'est avec un appareil photo argentique que j'ai commencé à pratiquer la photographie noir et blanc. À l’époque, pour améliorer mes photographies dès la prise de vues, j’utilisais un jeu de filtres à visser sur mon objectif pour changer le contraste. Suivant ce que je voulais faire ressortir — par exemple le feuillage, le ciel ou mon sujet principal —, je changeais de filtre.

Mes filtres principaux étaient des filtres jaune, rouge et vert. Avec un appareil photo numérique, l’opération est plus simple : plus la peine de visser un quelconque filtre ! Vous pouvez choisir le filtre désiré dans les options du mode Monochrome.

Il n’est pas évident de choisir l’un ou l’autre des filtres proposés. Pour vous aider à comprendre comment fonctionne l’interaction des filtres sur votre sujet, voici un exercice facile à faire et à reproduire chez soi.

Pour cet exercice, j’ai utilisé de simples briques Lego afin de vous montrer l’interaction de filtres colorés sur des couleurs bien tranchées qui peuvent figurer sur vos photographies. Sur une plaque de couleur verte, j’ai disposé cinq briques de couleurs différentes : une bleu, une jaune, une blanche, une rouge et une noire.

Photographier directement en noir et blanc

J'ai par la suite pris la même photographie en modifiant les réglages du mode Monochrome :
  • – la première photographie présente une simple conversion noir et blanc sans filtre ;
  • – la deuxième présente une conversion avec un filtre jaune ;
    – la troisième avec un filtre orange,
  • – la quatrième avec un filtre rouge,
  • – et la cinquième avec un filtre vert.

Photographier directement en noir et blanc, le rôle des filtres colorés, résultat sans filtre
Photographie avec une conversion monochrome sans filtre.

Photographier directement en noir et blanc, le rôle des filtres colorés, résultat avec filtre jaune
Avec filtre jaune.

Photographier directement en noir et blanc, le rôle des filtres colorés, résultat avec filtre orange
Avec filtre orange.

Photographier directement en noir et blanc, le rôle des filtres colorés, résultat avec filtre rouge
Avec filtre rouge.

Photographier directement en noir et blanc, le rôle des filtres colorés, résultat avec filtre vert
Avec filtre vert.

Que remarque-t-on sur ces différentes photographies ? La première chose, c'est l’aspect vraiment différent d’une photo à l’autre suivant le filtre utilisé. D’une façon générale, on peut dire qu’un filtre coloré éclaircit sa propre couleur dans la photographie. Un filtre jaune éclaircira tous les tons jaunes, un filtre vert éclaircira tous les tons verts... Concrètement, si l’on photographie un paysage avec une dominante verte et que l’on utilise un filtre vert, le feuillage sera alors éclairci. Photographier avec un filtre jaune permettra d'assombrir le ciel. Le filtre le plus marquant est le filtre rouge qui accentue les contrastes et assombrit la photo ; dans notre exemple, il éclaircit la brique rouge et assombrit les autres briques colorées.

Filtres créatifs

Il existe d’autres filtres plus marqués qui vont par exemple imiter le grain d’un film argentique. Ces filtres ne se trouvent généralement pas dans le mode Monochrome, mais plutôt dans les modes scènes ou dans les filtres créatifs. À vous d’explorer d'explorer la notice de votre appareil photo afin de les trouver.

Photographier directement en noir et blanc
Le mode créatif appelé "monochrome brut" imite le grain d’une pellicule noir et blanc.

Photographier directement en noir et blanc
Le mode "monochrome doux" ajoute au noir et blanc un filtre soft focus qui adoucit la photographie.

Et l’argentique ?

Nous avons donc passé au crible ma méthode pour réaliser des photographies en noir et blanc directement avec son appareil photo numérique. Vous avez maintenant quelques pistes pour améliorer votre créativité en utilisant des filtres colorés afin de donner plus de caractère à vos images. Vous pouvez aussi utiliser des filtres pour imiter les anciens virages, c’est-à-dire les colorants qui permettent de teindre une photographie noir et blanc, le plus connu étant le sépia.

Mais si vous êtes intéressé par la photographie en noir et blanc, pourquoi ne pas tenter aussi l’expérience de la photographie argentique ? Il existe toujours une multitude de films noir et blanc dans le commerce. Il est également facile de s’équiper en achetant de vieux reflex pour une bouchée de pain. Je vous conseille vivement d’aller faire un tour sur le site d’une association qui vous guidera de manière pédagogique dans vos premiers pas en noir et blanc argentique : Dans Ta Cuve.

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation