Pentax K100D Super test

Antipoussière

La poussière est l'ennemi numéro un de nos chers reflex numériques. Chargées électriquement, les particules viennent littéralement se coller sur le capteur créant des tâches et des halos sur les photos. Avec l'arrivée des systèmes de stabilisation, certains constructeurs comme Sony et Pentax utilisent les mouvements rapides du capteur pour décoller les poussières.

Ce système n'est pas vraiment concluant. Déjà présent sur le K10D, le système antipoussière comprend également un traitement antistatique du capteur. Le "nettoyage" peut s'effectuer à chaque mise sous tension de l'appareil (cela mobilise l'appareil plus de temps), mais la fonction est débrayable. Pendant la période de test, j'ai changé assez souvent d'objectifs (focale fixe, macro, grand-angle...) et malgré le système antipoussière activé à chaque mise en route, j'ai noté l'apparition de nombreux "points" sur mes clichés, comme vous pouvez le constater sur l'image ci-dessous (f/29).

Pentax K100D Super

En fermant à f/29 et en visant une zone relativement uniforme (ici un ciel), on découvre que le système antipoussière n'est pas efficace à 100%. Il faudra prévoir de temps en temps un nettoyage manuel.

Stabilisation

Le système de stabilisation déjà présent sur K100D, a été également revu et c'est celui qui équipe le K10D qui intègre désormais l'entrée de gamme. Au programme, une amélioration des performances. Nos tests ne mettent pas vraiment cette progression en avant. Si la stabilisation améliore sensiblement le taux de réussite en basse vitesse, on gagne 1 à 1,5 vitesses par rapport à une utilisation sans stabilisation. Dans ce domaine, l'Olympus E-510 fait un peu mieux avec 2 vitesses gagnées.


Pentax K100D Super stabilisation Pentax K100D Super stabilisation

Exemple de photo avec stabilisation : 1/6 s, f/4,5, focale : 40 mm

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation