Test Canon 760D vue de face sans optique

Gabarit

Le Canon 760D est reflex assez compact, mais significativement plus encombrant que son concurrent direct le Nikon D5500. Il est plus imposant et plus lourd.

  Canon 760D Nikon D5500
Largeur 132 mm 124 mm
Hauteur 101 mm  97 mm
Profondeur 78 mm 70 mm
Poids 560 g 470 g

Son gabarit volumineux offre cependant une meilleure préhension au niveau de la poignée, notamment si vous avez de "grandes" mains. Quant à la prise en main, elle est plutôt plaisante ; la construction est certes en plastique, mais les matériaux sont de qualité. La poignée est recouverte d'un revêtement caoutchouté agréable, tout comme le repose-pouce à l'arrière.

Ergonomie

Le 760D tranche radicalement avec son prédécesseur (le 700D) et son petit frère, le 750D. La présence d'un écran LCD monochrome de rappel sur l'épaule droite du reflex chamboule les repères et le nouveau venu tient plus de la gamme expert avec un barillet pour le choix du mode d'exposition placé sur l'épaule gauche.

Dessus

Ce barillet intègre un bouton de verrouillage, pour éviter que le boîtier passe du mode S au mode Auto+ lorsqu'on le sort du sac photo. En dessous, un levier permet de mettre l'appareil sous tension, mais aussi de basculer en mode vidéo — une fausse bonne idée à notre sens, car souvent, en voulant mettre le reflex en marche, nous nous sommes retrouvés en mode vidéo.

Sur la droite, l'écran LCD monochrome donne accès aux principaux réglages du boîtier : sensibilité ISO, ouverture, vitesse, batterie, Wi-Fi, nombre de vues restantes, exposition... Voilà qui donne un cachet supplémentaire à l'appareil. De plus, cela évite d'avoir à allumer l'écran arrière de l'appareil pour vérifier tous ces points : cela permet d'économiser un peu de batterie et en spectacle, c'est un plus indéniable.

Devant l'écran, vous trouverez 3 commandes pour paramétrer le mode autofocus (1 point, zone AF et 19 points), la sensibilité ISO et éclairer l'écran LCD.
 
Test Canon 760D vue de dessus

Derrière

Le dos de l'appareil est un peu plus classique.

À gauche, deux commandes donnent accès aux menus et à l'affichage d'infos : statut de l'appareil, niveau électronique (1 seul axe), récapitulatif des paramètres.

À droite du viseur, un bouton permet de basculer en visée sur écran. À droite, deux commandes : la mémorisation de l'exposition et le choix des collimateurs AF.
De manière assez étonnante, cette touche est redondante avec celle placée sur le dessus de l'appareil : le choix des collimateurs AF. Dommage qu'il ne soit pas possible de modifier la fonction attribuée aux commandes.

À droite de l'écran, vous trouverez une touche Q qui permet d'accéder aux principaux réglages de l'appareil sur l'écran tactile : ouverture, ISO, correction exposition, style d'image, balance des blancs, rafale... Complet, rapide, pratique, en un mot efficace.

La roue codeuse agit en deuxième molette de réglage, ce qui est bien pratique pour photographier en mode M. Un trèfle de sélection est également présent  pour accéder rapidement à la motorisation, la balance des blancs, la sélection du point AF et aux styles d'images.

Un point au passage sur les styles d'images. Pourtant récent, le 760D ne propose pas la dernière version de cette option. Vous ne pouvez jouer que sur la netteté, le contraste, la saturation et la teinte. Les boîtiers experts/pro (5Ds R, 7D Mark II) proposent des réglages supplémentaires pour la netteté (force, finesse et seuil). Dommage que ces styles d'images ne soient pas généralisés sur tous les nouveaux boîtiers.

Canon 760D test review vue de dos

En bas enfin, à côté de la touche corbeille, un levier (lock) permet de verrouiller certaines commandes pour éviter tout changement impromptu.

L'écran principal

Le 760D est équipé d'un écran de 7,6 cm affichant 1 040 000 points (720 x 480 px). La surface est au ratio 3:2, la visée couvrant alors tout l'écran. Les indications viennent en surimpression. L'écran est tactile multipoint : vous pouvez zoomer dans les images en écartant 2 doigts sur l'écran, par exemple. Il est également monté sur une charnière pour une plus grande liberté de mouvement.

Visée

Optique

Le viseur du 760D est un pentaprisme dont le grossissement est de 0,82x pour une couverture de champ de 95 %. Sur ce point, le Canon est moins bien loti que le Pentax K-S2 qui propose un viseur 100 % avec grossissement de 0,95x.

La visée du 760D est claire, mais un peu étriquée. Les collimateurs n'y sont pas représentés, mais simplement "allumés" quand ils sont utilisés. Impossible, donc, de savoir où sont placés les différents points AF. Les collimateurs apparaissent en noir (ils étaient auparavant rouges), ce qui est peu pratique quand vous êtes dans une ambiance tamisée : impossible de savoir où se fait le point. Dommage.

Canon 760D test review visée optique

Les principaux réglages (ISO, ouverture, vitesse, exposition, point, mémorisation exposition...) sont indiqués dans le viseur optique.

Sur écran

L'affichage sur écran est fluide, même en basse lumière, et précis à 100 %. En outre, il est possible d'afficher de nombreuses informations supplémentaires comme un histogramme d'exposition, des grilles d'aide à la composition, mais également les réglages du Quick Menu (Q).

Autonomie et mémoire

Le 760D est équipé d'une batterie Li-Ion  de 7,5 W.h (1040 mAh / 7,2 V). Lors de nos essais, nous avons réussi à déclencher un peu moins de 500 fois sans faire de vidéo. Canon livre un chargeur de batterie (sans indicateur de niveau de charge) et il est vraiment dommage qu'il ne soit pas possible de recharger le batterie dans le boîtier via une prise micro-USB.

Canon 760D batterie

Côté stockage, le 760D dispose d'un emplacement SD qui accepte les cartes SD/SDHC et SDXC (UHS-I).

Connectique

Le lot de connexions proposées par le 760D sont assez classiques avec une sortie USB (données et A/V), une sortie HDMI, une entrée télécommande et micro stéréo (mini-jack 3,5 mm). le reflex dispose également une puce Wi-Fi / NFC pour la communication sans-fil. Pas de sortie casque, pas de micro-USB pour l'alimentation et le transfert des données.

Côté Wi-Fi, Canon propose une nouvelle application  Camera Connect qui a le bonheur de pouvoir piloter à la fois les reflex et les compacts de la marque (auparavant, vous deviez avoir une application par gamme de produits). L'interface n'évolue guère, mais Camera Connect propose l'essentiel avec un retour sur écran.

Canon 760D test review application Camera Connect

Vous pouvez vous connecter au reflex soit directement (le boîtier crée alors le réseau) soit se connecter à un réseau local auquel le smartphone (ou tablette) et le reflex sont également reliés.

Vous pouvez :
- transférer vos images vers un autre appareil Wi-Fi,
- piloter à distance le 760D à partir d'un smartphone,
- piloter à distance le 760D à partir d'un ordinateur,
- imprimer en Wi-Fi
- envoyer les images sur un service Web
- envoyer les images sur un appareil compatible DNLA

C'est bien sûr le pilotage distant sans fil à partir d'un smartphone qui est l'application la plus intéressante. Camera Connect permet de déclencher à distance et de modifier quelques paramètres (vitesse, ISO, ouverture...) tout en affichant l'image de la visée directe. On est assez loin de l'exhaustivité de la version ordinateur qui permet d'afficher un histogramme d'exposition ou les styles d'images. Gageons que les prochaines mises à jour viendront enrichir cette première version. Bon point, il est possible de choisir la zone AF en là sélectionnant directement sur l'écran du téléphone.

En mode lecture, il est possible de zoomer dans les images, de noter les images et de les transférer sur le smartphone, mais en petite définition JPG uniquement (1920 x 1280 pixels) et il est impossible de faire une sauvegarde des fichiers bruts.

L'envoi direct d'images sur des réseaux sociaux ou site Web nécessite un premier paramétrage via un ordinateur pour saisir les identifiants et les mots de passe via le service de Canon Image Gateway. C'est plutôt fastidieux. Il est sans doute préférable de passer par EOS Remote pour transférer vos images vers Facebook, le smartphone permettant d'annoter vos images beaucoup plus facilement.

Réactivité

Le nouveau module autofocus se comporte très bien en visée optique (avec un 18-135 mm). Au grand-angle et en basse lumière, les chronos sont en dessous de 0,3 s, ce qui est très confortable.

En visée sur écran, le 760D est toujours plus lents que la plupart des COI actuels. Toutefois, l'autofocus Hybrid III rend l'utilisation du 760D en vidéo et visée sur écran plus agréable que les autres reflex chez Nikon ou Pentax.

Bruit au déclenchement

Comme les reflex récents Canon, le 760D dispose d'un mode silencieux pour un déclenchement plus feutré. Si le gain est important avec les reflex 24x36, le son est moins assourdi avec le petit miroir APS-C. Vous pouvez écouter les différents déclenchements en cliquant sur la vignette ci-dessous.

Test Canon 760D bruit déclenchement

Logiciels

Le Canon 760D est livré l'EOS Digital Solution Disk Software qui comprend :

Digital Photo Professional 4.2.32
EOS Utility 3.2.21
EOS Utility 2.14.20
EOS Lens Registration Tool 1.2.20
EOS Web Service Registration Tool 1.2.10
EOS Sample Music
Picture Style Editor 1.15.20

Les reflex grand public ne sont donc plus livrés avec une application pour le classement, l'impression des images ou tout simplement pour créer un diaporama.

Bon point, Canon livre une solution complète et efficace pour le traitement des fichiers Raw (Digital Photo Professional). Outre les options classiques de développement, le logiciel offre également le traitement des aberrations chromatiques et des distorsions des optiques. Le logiciel Picture Style Editor vous permettra de définir votre prendre rendu JPEG.

Canon 760D test review logiciel DPP


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation