Il y a de cela quelques semaines, une vidéo étonnante faisait le tour d'internet. A Momentary Lapse of Riding, court film mettant en scène des figures de BMX exécutées par Viki Gomez, aura nécessité une caméra Phantom ainsi que 75 appareils photo Canon 600D pour exhiber un effet de bullet time des plus impressionnants !

Nous avons rencontré Christian Van Hanja, le réalisateur de cette vidéo, ainsi que Jean Chesneau, l'homme qui a développé le système de prises de vues permettant la synchronisation dynamique de 75 boîtiers.

A Momentary Lapse of Riding

Focus Numérique Christian, Jean, pouvez-vous vous présenter ?


Christian Van Hanja Je suis avant toute chose un photographe de BMX et de sports extrêmes en général. J'ai été pendant plusieurs années un des photographes des X Games, qui sont l'équivalent des Jeux Olympiques pour les sports extrêmes. J'avais donc l'immense privilège d'être employé par ESPN et de faire partie des 9 photographes officiels de la compétition.

Depuis une quinzaine d'années, je suis également un des photographes principaux de ART, un magazine de BMX vendu partout dans le monde. Ce magazine très esthétique s'intéresse bien entendu au sport mais également à la culture, au voyage et à la photographie.

Parallèlement à ça, j'ai commencé à collaborer de plus en plus avec le parc de Disneyland Paris. Je viens notamment de terminer au projet d'hyperlapse sur lequel je travaillais comme chef opérateur et technicien de prises de vues.

Étant spécialisé dans les prises de vues techniques, j'ai eu la chance d'être rapidement soutenu par certaines personnes de chez Canon et de commencer une collaboration avec la marque Profoto. J'ai ainsi accès à une grande quantité de matériel inédit, ce qui me permet d'aller plus vite sur mes projets en allégeant la partie financière.

Tous ces facteurs cumulés contribuent à une certaine forme de créativité. Il y a sans doute des gens plus créatifs que moi mais le simple fait d'avoir accès à ces aides fait que je peux me concentrer sur les images que j'ai envie de faire.

A Momentary Lapse of Riding

Jean Chesneau Une partie de ma carrière professionnelle a été consacrée à l'industrie automobile. J'ai notamment réalisé des systèmes automatisés et des fixations de caméra sur des véhicules. J'ai eu l'occasion d'intervenir sur les films Taxi 3, Le Transporteur et Michel Vaillant. J'ai ensuite évolué vers les domaines de la machinerie automatisée et de la machinerie classique.

À l'époque où je travaillais pour l'industrie automobile, j'avais construit un petit atelier de préparation de voitures, car parallèlement à mon activité, je faisais de la compétition automobile. C'est donc depuis cet atelier que j'ai commencé à développer des produits pour le cinéma.

J'interviens énormément au parc Disneyland Paris pour tout ce qui concerne les caméras embarquées dans les attractions. J'ai eu l'occasion de participer à des projets sur lesquels Christian intervenait. Suite à ces premières collaborations, on a sympathisé.

A Momentary Lapse of Riding

Focus Numérique Pouvez-vous nous expliquer le concept du système de prises de vues utilisé dans la vidéo intitulée A Momentary Lapse of Riding ?


Jean Chesneau Le concept de cette installation technique est de contrôler en parallèle un certain nombre de boîtiers DSLR et de les déclencher de manière simultanée ou avec un léger décalage, c'est ce qu'on appelle le freeze. Cette technique est l'équivalent du stop motion dans le domaine de l'animation.

Christian Van Hanja Le freeze consiste à arrêter complètement un mouvement pour ensuite recréer un mouvement de caméra virtuel à l'aide des images capturées ou bien à créer un time lapse, c'est à dire déclencher les boîtiers de manière légèrement décalée pour créer un mouvement de caméra tout en laissant l'action continuer de vivre. C'est ce décalage qui va générer un effet de ralenti plus ou moins important.

Jean Chesneau L'originalité de ce concept ne réside pas dans le fait de prendre des images de façon simultanée avec un certain nombre d'appareils mais plutôt dans le système de commande de ces appareils. On a développé un dispositif qui permet de les contrôler comme bon nous semble.

A Momentary Lapse of Riding

Focus Numérique Comment l'idée de cette vidéo est-elle née ? Quelle est la genèse du projet ?


Jean Chesneau Disney s'intéressait à la technique du bullet time et m'en a parlé... J'ai donc saisi la balle au vol et je me suis dit : "Pourquoi pas développer un produit ?". Une installation a donc été créée pour faire des essais chez Disney. On a ensuite eu la chance de pouvoir s'appuyer sur eux pour réaliser un premier court-métrage. Cette étape a permis de mettre en avant tout un tas d'imperfections et de développer par la suite un produit abouti pouvant pallier ces imperfections.

Christian Van Hanja Bien plus que la prouesse technique, c'est le propos de cette vidéo qui est important pour moi. J'avais une certaine frustration en tant que photographe de sports extrêmes... Les gens me disaient qu'ils appréciaient mes photos car elles permettent de se rendre compte des figures exécutées et de leur niveau de difficulté. Les sports d'action se déroulent tellement vite et on est tellement pris par l'émotion du spectacle qu'il en devient difficile de pouvoir apprécier la technicité et la beauté des gestes.

C'est pour cette raison que la photographie est aussi importante dans la culture des sports extrêmes... Seuls les photographes spécialisés savent capter le moment décisif. Je cherchais donc un moyen de retranscrire en vidéo ce que je voyais en tant que photographe. Je considère que cette vidéo n'est qu'un début car c'est pour moi la seule façon de montrer au grand public la beauté de ces sports.

A Momentary Lapse of Riding

Focus Numérique Pouvez-vous nous expliquer comment s'est déroulée la conception du système de prises de vues ainsi que du logiciel permettant de le contrôler ?

Christian Van Hanja Ce système de prises de vues est le résultat du mariage entre les connaissances technologiques de Jean et mes propres compétences en tant que photographe. Quand on a réuni nos savoir-faire, on s'est rendu compte que des choses qui me paraissaient impossible se révélaient très faciles pour Jean et que des choses qui étaient compliquées à gérer de son côté me paraissaient plus évidentes.

À l'époque, j'utilisais beaucoup les modules Pocket Wizard pour déclencher des appareils à distance. J'avais donc une bonne idée de la façon dont des boîtiers réagissent à un déclenchement externe.

Quoi qu'il en soit, la symbiose entre Jean et moi est extrêmement importante.

Jean Chesneau C'est une association de compétences complémentaires. Après avoir pensé ce projet à la base et défini un cahier des charges, nous avons ensuite fait appel à des informaticiens pour développer le logiciel et son interface.

A Momentary Lapse of Riding

Focus Numérique Quel a été le principal défi lors de la réalisation de ce film ?

Christian Van Hanja Tout paraît très simple lorsque qu'on réalise une capture connectée dans son studio avec un boîtier branché à un ordinateur... Mais il y a énormément de choses qui peuvent mal se passer quand vous multipliez cette opération par 75 appareils photo qui doivent être gérés en même temps avec une précision de 1/400 seconde.

Le simple fait d'avoir un câble USB qui fonctionne moins bien que les autres peut générer des problèmes dans la chaîne de production... Et vous pouvez passer une demi journée sans savoir d'où viennent ces problèmes. Aucun logiciel, aucun système n'a été développé par les grandes marques pour faire fonctionner 75 boîtiers en même temps. Plein de problèmes peuvent être associés à cela.

La logique du tournage est également plus difficile. C'est un peu compliqué à appréhender en tant que réalisateur car c'est un système qui est très précis et qui demande une certaine procédure de travail. Si on ne garde pas à l'esprit cette procédure de travail, on a très vite fait de perdre 4 heures. Un réalisateur normal va dire : "Je voudrais qu'on change telle optique pour voir ce qu'on obtient à l'image..." Mais imaginez le temps nécessaire pour changer 75 optiques ! Et le même problème se pose si vous devez changer 75 batteries !

A Momentary Lapse of Riding

Le défi de ce film n'est pas de réaliser un effet de bullet time avec 75 DSLR car cela a déjà été fait. Le défi provient plutôt du fait de réaliser un effet de bullet time avec du ramping, c'est à dire des variations de la vitesse de déclenchement dans le temps. Ce sont ces variations qui nous permettent de gérer complétement la façon dont les événements se produisent à l'image.

La caméra Phantom montée sur un bras robotisé est un vrai complément car elle permet, grâce au slow motion, de réaliser des phases de décélération qui font le lien entre l'action en temps réel et le bullet time.

Le défi consiste également dans le fait que toutes ces technologies demandent de réfléchir en 3 dimensions. Vous ne pouvez plus concevoir votre tournage en tant qu'images en 2D, il faut vraiment tout concevoir en 3D. C'est là où l'expérience d'un chef machiniste paye réellement. Le challenge est donc d'orchestrer le bal et de faire en sorte que tout le monde danse de manière synchronisée. C'est autant un rôle de chef d'orchestre que de créateur.

A Momentary Lapse of Riding

Focus Numérique Quelles pourraient-être les futures applications du système de prises de vues utilisé ?

Christian Van Hanja Il faut savoir que le film qu'on a réalisé est surtout une preuve de concept pour montrer la faisabilité d'un projet au public et à de potentiels clients. La plupart des gens étant rebutés par l'aspect technique, il fallait absolument montrer à quoi ressemble un tel film pour pouvoir en expliquer l'idée. L'image explique d'elle-même le concept.

Jean Chesneau Pour le moment, on intervient plutôt dans le cinéma et dans la publicité mais il y a des applications industrielles tout à fait envisageables. On va notamment se rapprocher de constructeurs automobiles qui pourraient être intéressés par le fait d'avoir plusieurs points de vues simultanés d'un même événement. Pendant des phases d'essais par exemple. Je suis donc certain qu'il y a des applications industrielles... On a pas encore eu le temps de s'y attaquer mais c'est bel et bien prévu.

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation