Canon C100 Mark II

Que demandait-on à la C100 Mark II pour partir en tournage sur le vif ?

- un faible poids et une petite taille pour se faufiler dans n'importe quel coin et capturer sur le vif en solo l'action en temps réel
- Un confort à l'épaule ou portée à bout de bras (poids plume)
- un accès rapide aux fonctions principales (exposition, mise au point, ISO, WB...)
- une assistance électronique rapide et fiable : zoom assisté, mise au point, exposition
- La possibilité de débrayer tous les automatismes pour basculer en manuel
- des assistants électroniques à la mise au point et à l'exposition pour les réglages manuels
- une bonne sensibilité pour filmer en basse lumière
- une bonne dynamique pour encaisser les contrastes dans la plupart des situations en extérieur ou en contre-jour
- un codec léger en stockage et en même temps résistant pour le montage et pour faire un peu d'étalonnage
- une sortie HDMI ou HS SDI pour un enregistrement externe de meilleure qualité pour des productions plus haut de gamme (4:2:2 sur 10 bits)


La C100 Mark II répond à la plupart de ces questions avec un prix supérieur à ses concurrentes. Comme il s'agit de budgets serrés, les petites productions pourraient se tourner vers les caméras de Blackmagic moins onéreuses, mais aussi moins pratiques, ou vers la petite JVC LS300 qui offre en plus l'enregistrement en 4K, mais qui n'a encore subi aucun test qualitatif.

Au niveau de l'ergonomie de la caméra, Canon doit encore faire progresser sa caméra pour la rendre plus facilement transportable et voici ce que nous aimerions voir présent sur la prochaine itération :

- un véritable support d'épaule et une poignée déportée pour une vraie configuration type ENG (comme sur la Sony FS7)
- Une optique compacte avec zoom motorisé comme avec un vrai caméscope vidéo pour réagir plus rapidement aux besoins de recadrage en documentaire notamment
- Une sortie HDMI en 10 bits
- Une sortie HDMI en 4K vu la définition du capteur (ce qui justifierait le prix d'un C300 par exemple...)
- Une cadence d'image supérieure à 60P pour des ralentis à 120P par exemple
- L'affichage au centre de l'écran du pourcentage en luminance
- une forme moins verticale plus facile à équilibrer sur un pied

En dehors de ces quelques points, la C100 Mark II semble bien seule dans cette cible à ce niveau de qualité d'enregistrement, qui est une vraie bonne surprise, et qui pourrait être la synthèse de ce que produit un reflex comme le GH4 en terme de qualité (en dehors du fait que la C100 ne fait pas de 4K) et d'un caméscope vidéo semi-pro en terme d'ergonomie et de réactivité.

Au moment ou nous écrivons ces lignes, Canon sort la grande soeur de notre C100 MarkII: la C300 Mark II, devrait offrir une réponse plus orientée cinéma.

Points forts

Points faibles

Sensibilité

Accessoirisation à prévoir pour épaule

niveau de bruit

Design du boîtier tout en hauteur (même design de boite de lait que la Panasonic AF100)

Courbes de Gamma et Matrix évolué Wide DR

Enregistrement limité à la HD avec un capteur en 3840x2160

Entrées audio XLR avec +48V

Codec interne limité au 4:2:0 sur 8 bits

Accessibilité aux fonctions via nombreux boutons assignables

Sortie HDMI externe limitée à 8 bits

qualité générale de l'image

Absence de zoom motorisé adapté au prix de la C100MII

Codecs H264 jusqu'à 35 Mbps encapsulé en .MP4

 

Sortie HDMI en 4:2:2

 

Autonomie des batteries

 

faible poids des fichiers

 

faible poids du boîtier seul

 

bon rapport compression/qualité pour la diffusion TV

 

Réactivité de l'autofocus Dual Pixel

 

Pré-recording

 

Enregistrement LOG+LUT sur la sortie HDMI

 

Compensation d'exposition pour les zooms

 


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation