Pentax K-s2 test review avis conclusions

Le Pentax K-S2 est un boîtier qui nous laisse un sentiment mitigé.

Dans la pénombre du laboratoire, durant les premières secondes, avec son design proche de l'hybride plus ou moins raté de Pentax K-01, j'ai eu un a priori négatif sur lui. Et puis il y a eu le test terrain et les manipulations sur le long terme et là... j'ai très vite revu mon jugement : le K-S2 est un boîtier attachant et plaisant à utiliser.

Son look carré, massif, très baroudeur, lui va bien et va dans le sens des productions "tout terrain" de la marque. D'autant que oui, le K-S2 est tropicalisé. D'ailleurs ce n'est pas la seule particularité de ce boîtier sur ce segment, il intègre aussi un verre de visée couvrant 100 % du champ et des raffinements techniques très intéressants, comme la simulation de filtre anti-moiré, la stabilisation intégrée, un obturateur allant jusqu'au 1/6000 s, un autofocus sensible jusqu'à -3 IL en basse lumière et une dalle d'écran orientable renforcé. Ce dernier n'est en revanche pas tactile et c'est bien dommage, car les concurrents ont déjà intégré cette possibilité de manipulation dans leurs produits, mais — et c'est une première pour Pentax — il est orientable et monté sur rotule. Toutefois, l'absence d'écran tactile et la réactivité toute relative de l'autofocus en visée directe sur écran, rend l'intérêt de l'écran orientable moindre.

En dépit de ces atouts, le K-S2 présente quelques défauts : un autofocus encore un peu trop bruyant avec des optiques non SDM ou DC, et qui manque de vélocité avec l'optique testée (le pancake 21 mm f/3,2). De la même façon sur nos tests de suivi autofocus, le boitier déçoit: à peine une photo sur dix est nette. Et ce, quelque soit l'optique utilisée, le 21mm f/3.2 ou le 18-50mm f/4,5-5,6. Un problème inquiétant qui lui vaut son recommandé et qui ne ravira pas les photographes d'action.

Notons en revanche la qualité d'image, excellente jusqu'à 3 200 ISO et facilement exploitable jusqu'à 6 400 ISO. Nous  regrettons que le mode vidéo soit aussi famélique : HDTV 1080 30p uniquement, autofocus trop lent et sans suivi... On n’achètera clairement pas un K-S2 pour filmer.

En photo, le bilan positif, donc, lui offre un rapport qualité-prix quasiment imbattable. Il ne reste plus qu'à attendre le Canon 760D pour finaliser la confrontation. En attendant, vous pouvez vous rabattre sur la bataille des fiches techniques.

Points forts

Points faibles

Qualité de construction, finition à l'épreuve des intempéries

Autofocus bruyant avec les optiques non SDM ou DC

Viseur optique 100% et grossissement important 0,95x

Écran non tactile

Qualité d'image jusqu'à 3 200 ISO

Autonomie de la batterie un peu juste

Module autofocus sensible (-3 IL)

Autofocus trop lent en Live View

2 molettes de réglages (avant - arrière)

Mode vidéo HDTV limité au 30 i/s, pas de suivi autofocus

Ergonomie soignée. Appareil facile à prendre en main

Pas de puce NFC pour faciliter la connexion Wi-Fi

Obturateur jusqu'au 1/6000 s

Module autofocus SAFOX X un peu daté (11 points dont 9 en croix).

Écran orientable

Bouton On/Off et vidéo peu pratique à l'usage

Wi-Fi pour le pilotage distant sans fil et le partage sur Internet

Zoom 18-50 mm f/4-5,6 livré en kit décevant

Stabilisation intégré au boîtier qui fonctionne avec toutes les optiques

 

Fichier RAW au format DNG universel

 

Mode rafale à plus de 5 i/s

 

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation