Par flemme, pour la plupart, nous utilisons de préférence une mesure d'exposition matricielle ou pondérée centrale. La mesure spot est assez peu utilisée dans l'ensemble, tout simplement parce qu'elle est la plus ardue à maîtriser. Ardue, mais aux résultats très intéressants. Alors, quand l'utiliser et comment ?

La mesure spot

Les boîtiers actuels sont devenus des champions en mesure d'exposition. Comparés aux premiers reflex numériques, ce sont de vraies Rolls. Et pour le côté pratique, on se repose souvent uniquement sur les mesures matricielles et pondérées centrales, qui ajustent l'exposition en tenant compte de presque toute la scène.


À l'inverse, la mesure spot ne tient compte que d'une toute petite zone. D'où son nom. Petite comment ? Tout dépend du constructeur, mais en général on ne parle d'un simple collimateur, pas plus.
Chez Nikon par exemple, la mesure spot ne couvre que 4 mm de diamètre et à peu près 1,5 % du cadre seulement. Tout le reste (98,5 % de la scène) est ignoré pendant la mesure d'exposition !

Tutoriel photo, utiliser la mesure d'exposition spot : exemple de cellule utilisée pour la mesure La cellule iCFL 63 zones avec laquelle l'EOS 5D Mark III fait ses mesures d'exposition.

Parfois la mesure ne se fait que sur le collimateur central. Parfois elle est liée au collimateur choisi. Tout dépend de votre boîtier et de son fonctionnement. Reportez-vous à son manuel pour savoir comment il lie mesure d'exposition et collimateur de mise au point.

Quand utiliser la mesure spot ?

Dans la grande majorité des cas, les mesures globales fonctionnent très bien. Mais il existe certaines situations où même la meilleure mesure matricielle est prise en défaut. En général, il s'agit de moments où vous êtes confronté à de grandes différences de luminosité ou à un sujet pris entre deux feux. Lorsque l'on veut photographier la lune par exemple, ou quand on fait un portrait à contre-jour. En gros, lorsque le sujet est bien plus clair ou bien plus sombre que l'arrière-plan et qu'on souhaite l'exposer correctement sans flash ni HDR.

Voici quelques exemples dans lesquels l'utilisation d'une mesure spot est particulièrement utile.

Photographier la lune

L'application la plus évidente de la mesure spot est la photographie de la lune. Particulièrement brillant, notre satellite est un supplice pour les mesures d'exposition autres que spot. Placez le collimateur sur la lune (ou faites la mesure d'expo dessus) en "spot" pour l'avoir correctement. Le ciel sera sombre, mais la lune, nette et bien exposée.

Tutoriel photo, utiliser la mesure d'exposition spot : photographier la lune

Portraits à contre-jour

Lorsque vous photographiez quelqu'un et que la lumière vient en masse de derrière, vous pouvez choisir d'avoir un sujet bien exposé en utilisant une mesure spot sur lui.

Tutoriel photo, utiliser la mesure d'exposition spot : portrait à contre-jour

Sans surprise, le sujet est bien exposé, mais l'arrière-plan est un peu surexposé. Une situation facile à équilibrer au développement, si le capteur a la dynamique suffisante.

Portraits

De manière générale, les portraits gagnent souvent beaucoup à être faits en mesure spot. On fait la mesure sur le visage du sujet afin de s'assurer que ce dernier soit parfaitement exposé.

Tutoriel photo, utiliser la mesure d'exposition spot : portrait en général

Silhouettes

Jusqu'ici, nous avons vu comment utiliser la mesure spot pour correctement exposer un sujet sombre sur un fond clair. On peut également l'utiliser à l'inverse, afin de bien exposer le fond et de faire du reste des silhouettes. Face à un coucher de soleil par exemple, on placera la mesure sur le ciel, rendant le reste noir comme des ombres chinoises. Un classique.

Tutoriel photo, utiliser la mesure d'exposition spot : silhouettes et ombres chinoises

Choisir ce que l'on veut mettre en évidence

De manière plus générale, lorsque les lumières de votre scène sont très contrastées, la mesure spot permet de faire un choix. De choisir avec précision ce que l'on souhaite mettre en évidence. Dans l'exemple ci-dessous, l'exposition est calée sur les flammes des bougies. Toute la scène est donc assombrie et ne ressortent que les zones très claires : les flammes, les bougies, et la main qui allume. La scène a pourtant été photographiée en pleine lumière, et pas du tout dans la pénombre.

Tutoriel photo, utiliser la mesure d'exposition spot : bougies et lumières ponctuelles

Exposer-verrouiller

Enfin, certains trouvent très pratique d'utiliser la mesure spot et de l'associer au bouton de verrouillage d'exposition. La technique requiert pas mal de pratique, mais elle offre une gestion assez précise de la composition et de son exposition.

Dans les faits, on utilisera souvent le collimateur central pour gagner du temps : on vise, on fait la mise au point/exposition, on verrouille le tout avec la touche AE-L / AF-L, on recadre et on déclenche.

Se rattraper aux branches avec une bonne dynamique

Avant d'en finir, il est utile de signaler que la dynamique de votre capteur peut vous aider à vous en sortir si jamais vous avez raté votre exposition. Dans l'exemple ci-dessous, la mesure d'exposition n'avait pas su ajuster l'ensemble de la scène. Seul le ciel était bien exposé. Les fleurs au premier plan étaient sombres. Une erreur facilement corrigée au développement et grâce à une dynamique généreuse.

Tutoriel photo, utiliser la mesure d'exposition spot : paysage, champ de fleurs

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation