G-Technologie G-Dock ev 2 To : les meilleures offres

G-Dock ev 2 To

Présentation

Le G-Technology G-Dock ev 2 To est un boîtier fixe capable d'accueillir deux disques durs externes de type G-Drive chacun, grâce à un système de tiroirs éjectables. Il fonctionne en Thunderbolt et il est compatible RAID 0 ou RAID 1.

Particularité du système, les deux disques G-Drive inclus peuvent s'utiliser comme des disques durs externes classiques en USB 3.0.
Ils sont annoncés avec un taux de transfert de 136 Mo/s et dispose d'une vitesse de rotation de 7 200 tr/min.

Prise en main et Installation

Pas de doute, le G-Dock est un bel objet ! Il s'intégrera parfaitement dans un environnement de travail informatique sobre et "design"... Le boîtier est réalisé en ce qui s'apparente à de l'aluminium. Les finitions sont parfaites et la qualité de construction est au rendez-vous. L'ensemble, relativement compact, dispose d'un système de refroidissement par ventilateur.

G-Technology G-Dock ev 2 To

Sur la face avant, on retrouve les deux racks pour insérer les deux disques ainsi que deux gros boutons pour pouvoir les éjecter. Les deux disques se glissent très simplement dans le boîtier, en douceur, à l'aide d'un système de rails. La connexion se fait par une interface SATA.

À l'arrière, on retrouve un bouton pour allumer le boîtier et deux connecteurs Thunderbolt pour pouvoir installer le système à la chaîne.

Les deux disques durs G-Drive bénéficient eux aussi d'une très belle qualité de construction et d'un beau design. Ils sont relativement élégants, compacts, légers, et dotés d'une finition métallique.

L'installation est on ne peut plus simple : plug and play !

G-Technology G-Dock ev 2 To, disque dur G-Drive amovible

Les disques durs G-Drive sont annoncés comme pouvant résister à une chute de 1 m sur un sol en béton recouvert de moquette. Nous avons évidemment effectué un petit crash test dans les conditions avancées par le constructeur : bon point, le disque a réussi !

À noter : il existe une version du disque (G-Drive ev RaW) incluant une coque de protection qui améliore sa résistance ; il peut alors supporter des chutes de 1,5 m sur moquette. Le disque en lui-même est construit dans des matériaux plus solides et plus légers que le G-Drive standard.

Enfin, la version ev ATC inclut un caisson ultra-résistant (chutes de 2 m, poussière, pression, eau).

Performances

Pour la mesure des performances, nous utilisons le logiciel Disk Speed Test de Blackmagic Design. Le logiciel lance une séquence de tests d'écriture et de lecture sur le disque avec un fichier virtuel de 5 Go. Il fournit les vitesses de ces deux dernières actions en MB par seconde, soit l'équivalent du Mo par seconde, et donne les différents types de compatibilité en vidéo.

Comme précisé plus haut, le G-Drive ev 1 To annonce un taux de transfert de 136 Mo/s. Il dispose d'une vitesse de rotation de 7 200 tr/min et intègre une connexion USB 3.0 et SATA.
Nous avons testé la configuration du kit avec les deux disques mécaniques connectés en SATA au boîtier, lui-même connecté en Thunderbolt à l'ordinateur. Nous avons mesuré les cas de figure ci-dessus, puis nous avons testé les deux disques durs comme des unités externes en USB 3.0.

Les disques sont assez performants, mais loin de ce que l'on obtenir avec des SSD. Quelle que soit la configuration choisie (SATA ou USB 3.0), les vitesses de lecture et d'écriture sont sensiblement les mêmes : 120 Mo/s en moyenne en écriture et 125 Mo/s en lecture.

G-Technology propose par ailleurs des disques G-Drive SSD (compatibles avec le G-Dock), annoncés comme plus rapides : jusqu'à 480 Mo/s, ainsi qu'un modèle 2 To (2 disques dans le même boîtier) à 5 400 tr/min annoncés jusqu'à 220 Mo/s.

Disc Speed Test de Blackmagic Design

 

Dans la pratique

Malgré toutes ses qualités de conception et de design, il est difficile de bien comprendre l'intérêt réel de cette solution de stockage pour des photographes. Pourtant, ce produit est présenté comme conçu pour les professionnels de l'image (photo et vidéo), avec pour objectif de s'insérer parfaitement dans leur flux de production. Or nous avons du mal à déterminer le cadre d'utilisation pour lequel il saurait apporter une solution parfaite.

Avec ses deux racks et une capacité de stockage qui plafonne à 2 To, il ne constitue pas vraiment une option d'archivage : on arrive vite à saturation des 2 To de données, surtout en vidéo. De plus, pour de l'archivage, une simple option de fonctionnement en RAID 1 ne semble pas assez fiable pour des données de grande valeur. Et quand bien même cette solution serait adoptée, elle ferait chuter l'espace de stockage à 1 seul To, ce qui beaucoup trop faible.

G-Technology G-Dock ev 2 To

Utiliser les disques dans le G-Dock ou bien comme disques externes autonomes est très intéressant, mais il nous semble que G-Technology ne soit pas allé au bout de cette idée. Il manque à cette solution un logiciel intelligent de gestion de données. La sécurisation des données d'archivage est une chose, celle des données de production en est une autre, tout aussi importante d'une certaine façon.

G-Technology G-Dock ev 2 To

Imaginons par exemple que vous ayez, chez vous, un poste de travail fixe pour la post-production et la livraison de vos images et que vous soyez amené à vous déplacer souvent pour la réalisation de vos images (commandes client, reportage, etc.). Vous êtes équipé d'un G-Dock et de deux G-Drive identiques. Idéalement, vous pourriez laisser en permanence un G-Drive sur votre poste de travail, tranquillement installé dans le G-Dock, et utiliser le second disque durant vos déplacements pour stocker vos données de travail à l'aide d'un ordinateur portable. À chaque fois que vous repasseriez sur votre poste de travail fixe, vous installeriez votre G-Drive de déplacement dans le G-Dock, ce dernier l'analyserait automatiquement et copierait les "nouvelles données" sur le G-Drive fixe. Vous auriez ainsi en permanence une copie de vos données de travail ! Ce serait génial, non ? Eh bien le G-Dock ne le fait malheureusement pas.

Le G-Dock s'inscrit plus dans une logique de flux de production, donc de travail. Les données stockées sur ces disques sont vouées à être en transit.

G-Technology G-Dock ev 2 To

Prenons un autre exemple. Imaginons la réalisation d'un clip vidéo, avec comme base un débit produit par la caméra de 30 Mo/s, soit 108 Go générés par heure. La caméra fonctionne avec deux cartes CF et la production de ce clip est équipée de 4 cartes de 256 Go, soit un total d'environ 4 heures de rushes. Il est bien entendu impensable de garder pour seul support de stockage les cartes CF ayant servi à l'enregistrement des séquences : ce serait trop risqué. Les cartes sont régulièrement vidées sur un ordinateur portable à l'aide d'un lecteur de carte mémoire et d'un disque dur externe.

Imaginons alors que la production est équipée de plusieurs G-Drive, qu'elle remplit selon la logique qui lui semble la plus adaptée. Par mesure de sécurité, elle conserve aussi les données sur le disque dur de l'ordinateur portable, en sauvegarde et afin de permettre le formatage des cartes CF qui doivent retourner en production.

Au bout des 4 jours de tournage, le monteur récupère les disques G-Drive pour entamer son montage. Il peut en monter deux directement via le G-Dock et accéder aux données depuis son ordinateur de montage. Une fois le montage terminé et les différents rendus réalisés, il peut transférer les rushes sur un autre support d'archivage.

Verdict

Difficile de statuer. Cette solution répond à des besoins bien spécifiques de flux de production, qui doivent bien être analysés avant de se lancer.

Le G-Dock est une solution d'archivage fiable et pérenne ? Non. La capacité de stockage limitée à 2 To et la seule option de configuration en RAID 1 sont insuffisantes pour cet usage.

Le G-Dock est-il une solution de stockage temporaire dans un lourd flux de production de données ? Oui.

Mais il va falloir peser soigneusement les avantages de ce système face aux besoins réels avant d'investir. Car le G-Dock coûte cher : aux alentours des 600 €. On trouve sur le marché des disques durs externes aux caractéristiques techniques similaires (conception antichocs, capacité de stockage, connexions et vitesses de transfert) pour moins de 200 €.

Mais attention, les arguments du système G-Dock sont nombreux : qualité de fabrication et design, polyvalence avec la possibilité d'utiliser les deux G-Drive comme disques durs externes autonomes, simplicité d'utilisation, simplification et harmonisation du flux de travail, compatibilité avec de nombreux modèles de G-Drive, connexions Thunderbolt et USB 3.0.

On aurait toutefois aimé disposer sur ce produit d'un lecteur de cartes pour pouvoir décharger les CF et SD sans devoir passer par un ordinateur, ainsi que d'un logiciel intelligent de stockage de données apte à sécuriser régulièrement les données de travail.

Points forts

Points faibles

Design et qualité de fabrication

2 baies seulement

Possibilité d'utiliser les disques comme des unités externes autonomes en USB 3

Espace de stockage maximum insuffisant pour de l'archivage

Compatibilité avec tous les G-Disk ev

Seulement une option RAID 1

Installation simple

Pas d'USB 3.0 pour le G-Dock

Thunderbolt

Pas de lecteur de carte mémoire pour le G-Dock


G-Technologie G-Dock ev 2 To : les meilleures offres

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation