Le petit pancake Canon 24 mm EF-S 24 mm f/2,8 STM, en monture EF-S (pour capteur APS-C uniquement, donc) de 24 mm f/2,8, équivalent à un 38 mm, dispose d'une motorisation pas à pas STM (très efficace pour la mise au point en vidéo). L'objectif pèse environ 125 g pour une épaisseur d'à peine plus de 2 cm.

Canon EF-S 24 mm f/2,8 STM

Caractéristiques

Monture : Canon EF-S
Format couvert : APS-C
Plage focale : 24 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C : 38 mm
Ouverture maximale : f/2,8
Ouverture minimale : f/22
Distance de mise au point : 0,16 m
Nombre de lamelles du diaphragme : 7
Construction : 6 lentilles réparties en 5 groupes
Éléments spécifiques : NC
Échelle des distances : Non
Rapport de reproduction : 0,27x
Motorisation : Oui, STM
Stabilisation : Non
Dimensions : 68,2 x 22,8 mm
Diamètre filtre : 52 mm
Poids : 125 g
Pare-soleil : Oui
Étui souple : Non

Prise en main

Ce nouveau 24 mm dispose d'une conception "pancake", comme le EF 40 mm f/2,8. La prise en main est excellente ; l'objectif est juste assez long pour le soutenir avec les doigts de la main gauche. Installé sur un reflex, c'est un vrai plaisir : l'ensemble devient compact et léger ! La bague de mise au point est facile à utiliser, mais elle ne dispose pas de butées.

Canon EF-S 24 mm f/2,8 STM

Le poids et l'encombrement de cet objectif sont vraiment ses points forts. Il dépasse à peine les 2 cm d'épaisseur et pèse 125 g. La finition de l'interrupteur est la même que sur les autres objectifs : un bouton poussoir franc pour activer l'autofocus.

Canon EF-S 24 mm f/2,8 STM

Très bonne chose, l’objectif dispose d'une technologie IF qui lui permet de garder la lentille frontale fixe quelle que soit la distance de mise au point, et donc d'utiliser plus simplement un filtre polarisant.

Canon EF-S 24 mm f/2,8 STM

Test labo

Nous avons testé le Canon EF-S 24 mm f/2,8 STM avec un Canon EOS 650D et son capteur APS-C de 18 Mpx (4,2 µm de côté).

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11 par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil (nous avons testé l'objectif avec un 650D de 18 Mpx) et la taille de son capteur (APS-C pour le 650D). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

Le 650D dispose d'une définition de 5280 x 3528 pixels. Chaque pixel mesure donc 4,2 micromètres de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/11 !

La qualité optique de ce 24 mm est un peu décevante. Les images produites sont loin d'être homogènes ; et on observe un fort écart de piqué entre le centre et les bords, et ce, même à des ouvertures relativement fermées : f/5,6 par exemple. Au centre, les images sont très bien détaillées avec un piqué fort qui atteint son maximum entre f/4 et f/5,6. Au-delà de f/5,6, celui-ci commence à baisser et devient problématique dès f/11 (montée de la diffraction). Globalement, l'objectif donnera le meilleur de lui-même à f/5,6.




> Téléchargez les fichiers originaux

Canon EF-S 24 mm f/2,8 STM

Test terrain

La focale

Une focale correspond à un angle de champ – ou angle de vision – couvert par l'appareil équipé de l'objectif. Plus la focale est importante, plus l'angle de champ est réduit : on parle de longue focale. À l'inverse, plus la focale est courte, plus l'angle de champ est large : on parle de grand-angle.

Voici ce que l'on obtient avec le 24 mm monté sur un reflex équipé d'un capteur au format APS-C, l'EOS 650D. Chez Canon, le coefficient de conversion est de 1,6x. On obtient donc un équivalent 38,4 mm qui est une focale standard adaptée à la photo de tous les jours : reportage ou photo de rue, par exemple.

Marque : Canon
Modèle : Canon EOS Kiss X6i
Firmware Version 1.0.1
Vitesse : 1/60 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 24 mm, décalage expo : 0.5 IL
Objectif : Canon EF-S 24 mm f/2,8 STM
Télécharger le fichier raw

Le vignetage

Tous les objectifs donnent une image dont la périphérie, et particulièrement les coins, sont plus sombres. Le vignetage se mesure en IL (Indice de Lumination) : la valeur indiquée mesure la différence, en IL, entre la quantité de lumière reçue par les bords et celle reçue au centre.

Le vignetage est presque imperceptible dès f/5,6 mais il se ressent aux plus grandes ouvertures. À la plus grande ouverture, il est relativement entrant et présent. Il faudra passer par de la post-production pour le faire disparaître (sans mal) ou en jouer pour "fermer" les cadrages.





> Téléchargez les fichiers originaux

Distorsions

Les objectifs ont tendance à "tordre la réalité". Les aberrations géométriques apparaissent lorsque l'on s'éloigne des conditions de Gauss. On rencontre deux types de distorsions géométriques : les distorsions en coussinets et les distorsions en barillets.

Les distorsions sont assez discrètes sur cet objectif, mais bien présentes. On le ressent principalement à une distance de mise au point proche avec des verticales sur le bord de l'image. Elles se corrigent sans mal en post-production.

Canon EF-S 24 mm f/2,8 STM

> Téléchargez les fichiers originaux

Bokeh

Le bokeh est à mettre en relation avec la profondeur de champ. On peut le comparer à la "qualité" du flou ou encore à la manière dont l'objectif passe du net au flou – notion très subjective, même si certains éléments permettent de prévoir les choses – sur des images à faible profondeur de champ. Il dépend de nombreux paramètres dont principalement la conception de l'objectif, la forme et la taille du diaphragme.

Malgré le capteur au format APS-C, il est possible d'obtenir des effets de profondeur de champ assez saisissants avec ce grand-angle. Son ouverture maximale de f/2,8 aide beaucoup. Préférez tout de même une distance de mise au point assez proche avec le sujet principal et un écart franc entre ce dernier et son arrière-plan.





> Téléchargez les fichiers originaux

Galerie terrain

Marque : Canon
Modèle : Canon EOS Kiss X6i
Firmware Version 1.0.1
Vitesse : 1/45 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 24 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Canon EF-S 24 mm f/2,8 STM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS Kiss X6i
Firmware Version 1.0.1
Vitesse : 1/60 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 24 mm, décalage expo : 0.5 IL
Objectif : Canon EF-S 24 mm f/2,8 STM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS Kiss X6i
Firmware Version 1.0.1
Vitesse : 1/350 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 24 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Canon EF-S 24 mm f/2,8 STM
Télécharger le fichier raw
Marque : Canon
Modèle : Canon EOS Kiss X6i
Firmware Version 1.0.1
Vitesse : 1/45 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 24 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Canon EF-S 24 mm f/2,8 STM
Télécharger le fichier raw

Verdict

Canon EF-S 24 mm f/2,8 STM

Au final, difficile de ne pas être séduit par ce pancake ultra compact. Associé à un reflex APS-C, il permet d'obtenir une configuration discrète et relativement légère. Équivalent à un 40 mm, c'est un objectif idéal pour la photo de tous les jours. Son ouverture maximale de f/2,8 lui offre une bonne polyvalence dans de faibles conditions lumineuses et lui permet de produire des images avec une petite profondeur de champ. Sa motorisation STM lui assure un bon comportement lors de la prise de vidéo (autofocus sans à-coups).

La qualité optique, en revanche, est un peu décevante. Les plus grandes ouvertures sont marquées par un manque d'homogénéité ainsi que quelques aberrations chromatiques sur les bords aux plus grandes ouvertures. Malgré cela, les distorsions et le vignetage sont contenus. C'est cette qualité optique en demi-teinte qui lui coûte sa recommandation, mais ce pancake Canon 24 mm EF-S 24 mm f/2,8 STM reste malgré tout un excellent choix pour ceux qui veulent photographier simple, léger et discret.

Points forts

Points faibles

Conception pancake

Pas de stabilisation optique

Poids et encombrement

Piqué non homogène aux plus grandes ouvertures

Ouverture maximale de f/2,8

Présence d'aberrations chromatiques aux plus grandes ouvertures

Prise en main et confort d'usage

 

Qualité de construction et finitions

 

Vignetage et distorsions contenus

 

Motorisation STM

 


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation