Sony PXW-X70 : les meilleures offres

Caméscope Sony PXW-X70 test review

Prise en main

Comme nous l'avons dit, le Sony PXW-X70 hérite en bonne partie du boîtier de son homologue grand public FDR-AX100, mais bénéficie tout de même de plusieurs améliorations.

Le flanc droit diffère de l'AX100 grâce à une poignée plus importante qui offre une meilleure prise en main sur une longue période. Sur le manche amovible se trouve un report de la commande de zoom, judicieusement placée à portée de votre index pendant le tournage. À l'arrière se trouve un petit joystick à portée du pouce pour naviguer dans le menu, ce qui permet ainsi de changer les réglages sans lâcher la poignée.

La caméra est relativement stable au poignet et se supporte assez bien sans trépied. Nous avons pu filmer sans problème durant une demi-heure en pleine rue (et dans le froid) sans que notre bras s'ankylose. Vous remarquerez dans la vidéo en fin d'article que nos images sont très stables, même en zoom.

Qualité d'image

Zoom

Fort d'un capteur 1 pouce de 20 Mpx dont 14 millions sont utilisés pour la vidéo, le X70 a largement de quoi générer une image HD d'excellente qualité — et même 4K dans les prochains mois, après mise à jour de son firmware. À ce titre, le "Clear Image Zoom" qui double le zoom optique 12x à 24x — moyennant un traitement numérique — trouve son intérêt car, grâce à l'abondante réserve de pixels, il ne dégrade pas l'image.

Sony PXW-X70 test review exemple d'image
En grand-angle (29 mm).

Sony PXW-X70 test review exemple d'image
Le même plan en zoom 12x.

Stabilisateur

Il en va de même pour le stabilisateur d'image optique, qui exploite une partie du capteur en mode "actif" pour supprimer les tremblements du poignet malgré une petite tendance à "accrocher" systématiquement l'image sur les mouvements. On veillera donc à désactiver ce mode "actif" lorsqu'on filme sur trépied afin d'être libéré de cette "accroche" parfois gênante.

Hélas, en revanche, le X70 n'intègre pas la récente technologie BOSS (Balanced Optical SteadyShot) qui pour le coup est parfaite puisqu'elle utilise un bloc optique gyroscopique.

Sony PXW-X70 test review bloc XLR

Enregistrement

L'enregistrement est possible dans trois formats : XAVC, AVCHD ou DV. Les fichiers sont stockés sur cartes SD. Au format XAVC, vous devrez utiliser des cartes SDXC, largement abordables et répandues aujourd'hui. Deux emplacements sont intégrés pour les cartes et vous pouvez choisir entre l'enregistrement en relais (où la caméra bascule d'une carte à l'autre sans interruption), ou le double enregistrement simultané sur les deux cartes en même temps, qui vous donne une sauvegarde instantanée si vous en avez besoin (par exemple un backup pour votre client).

L'enregistrement HD s'effectue au format XAVC HD 10 bits échantillonné 4:2:2 Long GOP à 50Mb.
Vous pouvez capter jusqu'à 50 images par seconde en mode progressif.

Le résultat sur un téléviseur HD est excellent. En extérieur, les filtres ND permettent de bien équilibrer les zones surexposées comme un ciel trop blanc. En intérieur les images sont aussi de très bonne qualité et sans bruit, du moins jusqu'à 10 dB, sachant que le seuil de sensibilité annoncé est de 3 lux (moins que la lumière d'un briquet). Sur ce point, il faut briser le mythe voulant qu'une image tri-capteurs soit forcément meilleure qu'un traitement mono-capteur.

Sony PWX-X70 test review exemple d'image

Il est possible de régler manuellement l'iris et le gain avec la molette, et la mise au point avec la bague d'objectif.

Le PXW-X70 dispose également d'un mode "NightShot" qui utilise un filtre infrarouge pour filmer dans l'obscurité totale moyennant une image monochrome. Pour rappel, ce mode avait fait scandale en 1999 lorsqu'il avait été intégré pour la première fois sur le Sony DCR-TRV9, que l'on accusait de "déshabiller les gens dans le noir" !

Réglage de l'image

Le contrôle de l'image s'effectue soit par l'écran LCD de 8,9 cm, dont la définition est d'ailleurs plus élevée (1,55 Mpx) que sur l'AX100 (921 000 px) et donne une image nette et précise, soit par le viseur électronique OLED d'excellente qualité avec une définition de 1,44 Mpx.

Il y a un contrôle pour le gamma (standard, still, ASP.Cinéma1, Cinéma2, ITU709) et la couleur. Les commandes de couleur sont similaires à celles disponibles sur la Sony FS700 où vous pouvez ajuster la saturation comme la luminosité R, G, B, C, M, Y et K.

Un interrupteur à l'arrière de la caméra permet de basculer entre mode auto et mode manuel.
En manuel, vous pouvez contrôler l'iris, l'obturateur et le gain grâce à l'un des trois boutons situés sur le bord inférieur de la caméra et la petite molette juste en dessous de l'objectif. En pratique, cela fonctionne très bien. On trouve aussi un bouton pour calibrer la balance des blancs (2 300 à 15 000 K) avec les préréglages habituels A et B (intérieur : 3 200 K, extérieur : 5 600 K).

Caméscope Sony PXW-X70, replié

La bague d'objectif peut aussi servir de zoom manuel grâce au servo faisant tourner la bague à l'infini.

Même l'écran LCD tactile peut être utilisé pour sélectionner une zone particulière de l'image pour la netteté.

Audio

La caméra comporte une nouvelle griffe Sony Multi-Interface pour connecter des accessoires comme le manche fourni avec les entrées audio XLR. Notez que la caméra bascule automatiquement sur les canaux audio XLR dès que vous connectez la poignée et que le micro interne s'éteint. C'est bon à savoir, d'autant que vous pourrez forcer l'activation du micro interne dans la section audio du menu.

Vous pouvez aussi faire du time-lapse ou des ralentis avec le mode S & Q Motion qui va de 1 à 50 ips en 1920 x 1080. Vous en trouverez une petite démonstration dans la vidéo ci-dessous.

Enfin, petit bonus, le X70 dispose du Wi-Fi qui permet le contrôle à distance via un navigateur de contenu mobile et en touchant simplement un téléphone ou une tablette NFC pour piloter la caméra.

TEST Vidéo


Sony PXW-X70 : les meilleures offres
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation