Alors que Nikon fût la première marque à "dégainer" un reflex vidéo avec le D90, la marque n'arrive pas à pousser le concept plus loin avec des modèles plus polyvalents. Le D7200 est à l'image de cette inertie

Formats vidéo

Le D7200 enregistre les vidéos au format MPEG-H (H.264 / AVC) et malgré la présence d'un nouveau processeur Expeed 4, il faudra choisir le mode recadrage 1,3x pour atteindre des cadences d'enregistrement en 60/50p.

Pour aller un peu plus loin, il aurait été intéressant de proposer un mode d'enregistrement 1 pour 1 (la zone de capture faisant réellement 1920 x 1080 px sans sous-échantillonnage) afin de limiter les effets de moirage et d'aliasing. Toujours aucun format en 4K (télé / ciné)

Formats d'enregistrement disponibles

  • - HDTV 1080 à 60/50/30/25 et 24p (mode recadrage 1,3x)
  • - HDTV 720 60/50p (mode recadrage 1,3x)
  • - HDTV 1080 à 30/25 et 24p
  • - HDTV 720 60/50p

Attention, les véritables cadences sont les suivantes : 60 (59,940), 50, 30 (29,97), 25 et 24 (23,976) ips en HDTV 1080

Encodage

  • Toutes les vidéos sont encodées en H.264 (AVC) 4:2:0 et en 8 bits avec différents débits selon le mode choisi High ou Norm.
  • - Norm : 13 Mbits/s
  • - High : 21 Mbits/s
  •  

Fonctionnalités et Assistants

réglages

S'il est possible de modifier la sensibilité ISO et la cadence d'enregistrement pendant le filmage, vous ne pourrez pas jouer sur l'ouverture des optiques depuis le boîtier. Il faudra donc présélectionner l'ouverture avant d'enclencher l'enregistrement. Les différents styles d'images sont disponibles à l'enregistrement et notamment le mode Flat (neutre) qui facilite le travail sur le contraste en postproduction. Vous pouvez également filmer avec les effets spéciaux avec des cadences d'enregistrement moindre. Cela fonctionne particulièrement bien avec le mode miniature.

Assistants

Le D7200 ne dispose toujours pas d'un focus peaking pour faciliter la mise au point pendant l'enregistrement. Le zoom dans l'image fonctionne, mais uniquement avant le filmage. Le reflex propose comme le D750 ou le D810, de zébras d'exposition. Mais, car il y a un mais, vous n'aurez aucune information sur le niveau de ces zébras et vous ne pourrez pas choisir une valeur (70% pour un visage caucasien par exemple). Bref, autant dire qu'ils ne seront pas vraiment utiles. Vous disposerez d'un histogramme d'exposition.

Autofocus

Le mode AF-F (Full Time) fonctionne bien, mais reste lent avec de nombreux effets de pompage. En pratique, il sera difficile d'utiliser ce mode autofocus dans une production vidéo classique et on préféra un mode manuel. Vous pouvez voir ci-dessous la réactivité de l'autofocus en vidéo.

Sortie HDMI et connectique

D'après Nikon, la sortie HDMI est Clean, c’est-à-dire non compressée. Il est donc possible d'enregistrer le flux vidéo sur un appareillage externe avec des débits supérieurs et une compression des couleurs moindre 4:2:2 contre 4:2:0. Attention, le flux sortant du reflex reste sans doute en 4:2:0 (nous n'avons pas effectué de test pour confirmer cela), l'encapsulage dans un conteneur 4:2:2 ne devrait pas changer la qualité. Le D7200 propose une entrée micro stéréo (mini-jack 3,5 mm) et une sortie casque pour vérifier la qualité de la captation sonore.

Précision

En mode DX (limité à 30/25p), l'image délivrée par le D7200 est assez classique des reflex : assez précise, mais douce. Vous noterez de nombreux artéfacts de moirage également.



Si vous souhaitez filmer en 60/50p, il faut obligatoirement passer en mode 1,3x. Malheureusement, nous avons noté une baisse visible de la qualité d'image dans ce cas là, comme vous pouvez le constater ci-dessous.



Vous pouvez comparer les images du D7200 avec différents reflex et COI.

Samsung NX1 hdtv 1080 extrait100%

Canon 7D Mark II extrait vidéo HDTV 1080 25p

Nikon D810

Canon 5D mark III

La différence entre le mode DX et 1,3x est-elle visible sur une scène plus classique ? C'est ce que nous avons cherché à voir : sur notre paysage, le mode 1,3x rend la vidéo beaucoup plus douce et la différence est bien visible sur un écran de télévision.

Nikon D7200 test review video
Mode DX à gauche / 1,3x à droite.


Rolling shutter

Les effets de rolling shutter sont visibles aussi bien en HDTV 1080 25/50 p.

Nikon D7200 test review video rolling shutter 50p
Effet de rolling shutter à 50p.

Conclusion vidéo

Au final, le Nikon D7200 est un reflex plutôt mitigé en vidéo. En effet, pour le mode d'enregistrement désormais standard (1080 50p), le mode 1,3x rend l'image vraiment douce et peu précise. Nous déplorons l'absence d'assistants vraiment utilisables (peaking, zébras avec niveau...) ainsi que la possibilité de jouer avec l'ouverture de l'optique depuis le boîtier pendant le filmage. Il est par contre intéressant de pouvoir appliquer des rendus (style d'images) et le son est correctement géré (prise micro, casque).

Toutefois, nous ne comprenons pas vraiment pourquoi Nikon n'investit pas plus sur ce créneau en proposant un boîtier "toutes options" en vidéo avec un vrai focus peaking, des codecs d'enregistrement plus qualitatif (compression intra, du RAW), une large palette de formats (2K, 4K...), des cadences plus élevées (120 ips...), des assistants pour la mise au point ou l'exposition dignes de ce nom.

Contrairement à Canon ou Panasonic qui doivent jouer avec les susceptibilités des divisions photo et vidéo, Nikon n'a aucun département vidéo à épargner et pourrait donc proposer un boîtier très performant dans ce domaine. Comme nous avons pu l'entendre lors de notre entrevue à la photokina, la marque se focalise avant tout sur la photo.

Exemples à télécharger

> Samsung NX1 4K Tele 25p : carnaval (269 Mo)
> Samsung NX1 4K Tele 25p : carnaval-2 (250 Mo)
> Samsung NX1 HDTV 1080 50p : carnaval-3 (100 Mo)

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation