Vient de paraître aux éditions Phaidon un ouvrage étonnant et "anthropologique" du photographe néerlandais Hans Eijkelboom : Hommes du XXIe siècle. Le titre semble être comme un hommage aux Hommes du XXe siècle d’August Sander.

Pendant plus de 20 ans, l’artiste conceptuel et photographe de rue Hans Eijkelboom a photographié les hommes en milieu urbain, de New York à Berlin, de Shanghai à Nairobi. Il dresse ainsi un portrait de l’homme des villes du XXIe siècle. Une somme d’images — plus de 6 000 photographies rassemblées en 500 planches — donnant une vision étonnante des looks et attitudes du "rat des villes". Usant de son appareil photo en bandoulière, le déclencheur dans la poche, Hans Eijkelboom a enregistré les évolutions de la "street fashion" sur deux décennies.

Hans Eijkelboom se plie à des contraintes qu’il s’est lui-même données. Son mode opératoire est identique dans chaque ville. Il se poste, souvent tapi dans un coin de 30 minutes à 3 heures, dans une rue piétonne, fréquemment près d’un centre commercial où la foule afflue, retenant un motif, une attitude, un vêtement comme leitmotiv. S’ensuit une série de photographies qu’il juxtaposera, de retour au studio, par planches thématiques nommées "Photo Notes" comme des variations sur le même thème. Travail que l’on pourrait associer à celui des Becher et leur typologie des hauts-fourneaux.



Un savant catalogue des mœurs vestimentaires urbaines se construit au fil des pages. Chaque planche reflète un aspect de notre asservissement à cette société de consommation. Comment était portée la petite robe noire à New York en 2000, le tee-shirt à motif de tigre à Moscou le 15 juin 2011 entre 13 et 16h, le tee shirt retroussé sous la poitrine le 1er octobre à Shanghai, la chemise rayée à Mumbai en 2010, le motif panthère le 9 mai 2013 à Arnhem... Bref, un regard amusé sur la mode quand elle est dans la rue ! La répétition donne ici la conscience de la différence mais également de la récurrence des modes :
une étude sociologique visuelle de la société d’aujourd’hui, au cœur de la foule, dans ce qu’elle a de plus ordinaire.

L’artiste né en 1949 travaille depuis une quarantaine d’années autour du culte du moi et de "l’homme de la rue". Auteur d’une cinquantaine d’ouvrages pour la plupart auto-publiés et maillons d'une œuvre de grande envergure, Hans Eijkelboom témoigne sur la question de l’identité et de l'image de soi.

Cet ouvrage ludique et documentaire, fera sourire les uns, s'interroger les autres, et intéressera les fashionistas comme les photographes en passant par "les fans du Kway" !

Note – En ce mois de novembre parisien et photographique, vous pourrez voir certains tirages chez Colette à Paris, du 3 au 28 novembre.
 
 

Hommes du XXIe siècle
Hans Eijkelboom
Accompagné d'un essai de David Carrier
Phaidon, octobre 2014
17,5 x 22 cm, 512 pages
6 000 photographies en couleur
Broché
9780714869100
29,90 €

> Présentation sur le site de l'éditeur

Exposition Hommes du XXIe siècle
Colette
213, rue Saint-Honoré, 75001 Paris
Du 3 au 29 novembre 2014
Vernissage le jeudi 13 novembre à 17h
Rencontre avec Hans Eijkelboom, animée par Erik Kessels
suivie d’une séance de dédicace.

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation