Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OISLe XF 10-24 mm f/4 R OIS offre un champ équivalent à un 15-36 mm. Stabilisé, il dispose d'une bague de réglage du diaphragme. Côté construction c'est du sérieux : 14 éléments répartis en 10 groupes, avec pas moins de 4 lentilles asphériques et 3 verres à ultra basse dispersion, sans oublier le traitement HT-EBC réduisant le flare. Le diaphragme compte 7 lamelles, on vissera des filtres de 72 mm en bout d'optique et la distance de mise au point minimale est de 24 cm.

> Comprendre les abréviations et les sigles des optiques Fujifilm

Caractéristiques

Monture : X
Format couvert : APS-C
Plage focale : 10-24 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C : 15-35 mm
Ouverture maximale : f/4
Ouverture minimale : f/22
Distance de mise au point : 0,24 m (macro)
Nombre de lamelles du diaphragme : NC
Construction : 14 lentilles réparties en 10 groupes
Éléments spécifiques : 4 lentilles asphériques et 4 verres à faible dispersion
Échelle des distances : non
Rapport de reproduction : 0,16x
Motorisation : oui
Stabilisation : oui
Dimensions : 78 x 87 mm
Diamètre filtre : 72 mm
Poids : 410 g
Pare-soleil : oui
Étui souple : oui

Prise en main

Ce zoom grand-angle présente bien. Il dispose d'une construction 100 % métal et d'un beau design discret. Bon point, sa conception est à encombrement constant. Ses dimensions sont assez réduites et son poids, maîtrisé : il  mesure moins de 9 cm de long pour à peine plus de 400 g. Il est parfaitement proportionné à un boîtier comme le X-T1.

Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS

Il dispose de trois bagues pour le diaphragme, le zoom et la mise au point. La bague de zoom est proche de la perfection. La course entre 10 et le 24 mm est modérée et la fluidité, impeccable. La bague de mise au point est aussi très bien conçue ; il lui manque seulement des butées ou des repères pour indiquer la distance de mise au point minimale et l'infini. La bague de diaphragme est positionnée au plus proche du boîtier. Elle ne dispose d'aucune indication d'ouverture — il faudra se référer à l'écran arrière ou au viseur — ni d'aucune limite (ouverture minimale et maximale). Elle est un peu trop fluide et les crans manquent de franchise.

Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS

Sur le côté, on retrouve deux interrupteurs. Le premier sert à passer en mode priorité à l'ouverture et le second, à activer ou non la stabilisation optique.

Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS

Au labo

Nous avons testé le Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS avec un Fujifilm X-T1 et son capteur APS-C de 16 Mpx (4,8 µm de côté).

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11 par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil (nous avons testé l'objectif avec un X-T1 de 16 Mpx) et la taille de son capteur (APS-C pour le X-T1). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

Le X-T1 dispose d'une définition de 4896 x 3264 pixels. Chaque pixel mesure donc 4,8 µm de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/11 !

En plus des traditionnelles photos de notre scène test (vous pouvez télécharger les fichiers RAW en haute définition), nous avons passé le couple (objectif + X-T1) dans notre moulinette maison avec la charte SFR+ et Imatest.





Le piqué que procure cet objectif est assez bon, mais comme souvent chez Fujifilm, on constate un manque d'homogénéité aux plus grandes ouvertures et un piqué en retrait sur les bords.

Globalement, c'est à f/11 que l'objectif donne le meilleur de lui-même, et ce, quelle que soit la focale. À cette ouverture, la restitution des détails est très bonne du centre jusqu'à l'extrême bord. Au-delà de f/11, la diffraction fait son apparition. En dessous, le piqué monte progressivement et l'homogénéité est meilleure à mesure que l'on ferme le diaphragme. Chose étrange cependant : au 24 mm, les résultats sont meilleurs à f/4 qu'à f/5,6. Sur le principe on ne va pas s'en plaindre, mais c'est étonnant !




> Téléchargez les fichiers originaux

Terrain

La focale

Une focale correspond à un angle de champ – ou angle de vision – couvert par l'appareil équipé de l'objectif. Plus la focale est importante, plus l'angle de champ est réduit : on parle de longue focale. À l'inverse, plus la focale est courte, plus l'angle de champ est large : on parle de grand-angle.

Ce 10-24 mm est un équivalent 15-35 mm sur une base 24x36 mm. Il est idéal pour les paysages et la photo de reportage, par exemple.

Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T1
Vitesse : 10/8000 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 24 mm, décalage expo : 0.33 IL
Objectif : Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS
Télécharger le fichier raw






> Téléchargez les fichiers originaux

Le vignetage

Tous les objectifs donnent une image dont la périphérie, et particulièrement les coins, sont plus sombres. Le vignetage se mesure en IL (indice de lumination) : la valeur indiquée mesure la différence, en IL, entre la quantité de lumière reçue par les bords et celle reçue au centre.

Pas de vignetage sur ce 10-24 mm !





> Téléchargez les fichiers originaux

Distorsions

Les objectifs ont tendance à "tordre la réalité". Les aberrations géométriques apparaissent lorsque l'on s'éloigne des conditions de Gauss. On rencontre deux types de distorsions géométriques : les distorsions en coussinets et les distorsions en barillets.

Les distorsions sont très bien gérées sur cet objectif. Même au 10 mm équivalent 15 mm, elles sont très discrètes : un très bon point !





> Téléchargez les fichiers originaux

Stabilisation

Le principe d'un stabilisateur optique est simple : l'objectif est équipé d’une petite lentille montée sur un système de micromoteurs qui lui permet d’être mobile, c’est-à-dire de pouvoir bouger dans deux directions : verticale et horizontale. Ces micromoteurs sont actionnés grâce à un système gyroscopique qui détecte les moindres mouvements de l’objectif (et donc du bras du photographe), et les compense afin de les corriger.

Très schématiquement, si on monte très légèrement son appareil vers le haut, la lentille dans l’objectif se déplace vers le bas et les deux mouvements s’annulent d’un point de vue optique : c’est comme si on n’avait pas bougé.

On peut s'interroger sur la pertinence d'un système stabilisation pour ce type d'objectif grand-angle. Cependant, nous déplorons trop souvent son absence pour nous plaindre lorsqu'elle est proposée, et nous adopterons ici le principe du "qui peut le plus, peut le moins". De fait, au 24 mm, nous avons ressenti l'intérêt de la stabilisation au 1/4 de seconde.

Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS

Bokeh

Le bokeh est à mettre en relation avec la profondeur de champ. On peut le comparer à la "qualité" du flou ou encore à la manière dont l'objectif passe du net au flou – notion très subjective, même si certains éléments permettent de prévoir les choses – sur des images à faible profondeur de champ. Il dépend de nombreux paramètres dont principalement la conception de l'objectif, la forme et la taille du diaphragme.

Bien entendu, lorsque l'on cumule grand-angle, capteur APS-C et f/4, on ne peut pas s'attendre à des effets de profondeur de champ saisissants ou à un bokeh très marqué. Les amateurs de flou d'arrière-plan très prononcé devront passer leur chemin et se rabattre sur des focales fixes beaucoup plus lumineuses.





> Téléchargez les fichiers originaux

Photos terrain

Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T1
Vitesse : 10/6800 s, ouverture : f/6.4
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 10 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS
Télécharger le fichier raw
Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T1
Vitesse : 10/1800 s, ouverture : f/11.0
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 10 mm, décalage expo : 0.33 IL
Objectif : Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS
Télécharger le fichier raw
Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T1
Vitesse : 10/1500 s, ouverture : f/11.0
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 24 mm, décalage expo : 0.33 IL
Objectif : Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS
Télécharger le fichier raw
Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T1
Vitesse : 10/8000 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 24 mm, décalage expo : 0.33 IL
Objectif : Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS
Télécharger le fichier raw
Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T1
Vitesse : 10/8500 s, ouverture : f/11.0
Sensibilité : 400 ISO
Focale : 10 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS
Télécharger le fichier raw
Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T1
Vitesse : 10/6400 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 400 ISO
Focale : 10 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS
Télécharger le fichier raw
Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T1
Vitesse : 10/1800 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 24 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS
Télécharger le fichier raw
Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T1
Vitesse : 10/53 s, ouverture : f/16.0
Sensibilité : 500 ISO
Focale : 10 mm, décalage expo : 0.33 IL
Objectif : Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS
Télécharger le fichier raw
Marque : FUJIFILM
Modèle : X-T1
Vitesse : 10/400 s, ouverture : f/16.0
Sensibilité : 500 ISO
Focale : 14.5 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw

Verdict

Zoom grand angle Fujifilm Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS recommandé par Focus Numérique

Avec ce Fujinon XF 10-24 mm f/4 R OIS, Fujifilm signe un très bon zoom grand-angle polyvalent qui ravira les amateurs de photo de paysage et de reportage.

La qualité optique est tout à fait satisfaisante, même si nous aurions aimé des bords un peu plus piqués aux plus grandes ouvertures. Nous apprécions la qualité de construction, la praticité, l'absence de vignetage et les distorsions très bien maîtrisées. Le stabilisateur optique est un plus qui ne montrera son intérêt que dans de rares situations, mais il a le mérite d'être présent. Attention cependant si vous êtes amateur d'effets de profondeur de champ marqués : avec un grand-angle à f/4, il faudra être indulgent.

Il ne manque plus à cette gamme qu'un 16-50 mm et un 50-130 mm pour être complète... et pourquoi en f/2,8 constant !

Points forts

Points faibles

Qualité de construction, de finition

Manque d'homogénéité aux plus grandes ouvertures

Ouverture constante f/4

Effets de profondeur de champ limités

Stabilisation optique

Comportement étrange au 24 mm

Bague de diaphragme manuelle

Bagues perfectibles

Qualité optique globale

 

Pas de vignetage

 

Peu de distorsions

 



PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation