Sony Vario-Tessar T FE 16-35 mm f/4 ZA OSSSony a fait de très timides annonces lors de la photokina 2014. Après deux ans d'annonces intensives nourries d'innovations majeures, la firme japonaise s'est montrée fort calme durant la grand-messe de la photo allemande. Au programme, le lancement d'une nouvelle optique qui complète le trio magique des zooms à f/4 constant, et l'annonce du développement de plusieurs optiques pour 2015.

Sony lance donc le Vario-Tessar T* FE 16-35 mm f/4 ZA OSS (SEL1635Z), un 16-35 mm en monture FE signé Zeiss qui vient compléter le 24-70 mm et le 70-200 mm déjà en gamme.

Ce zoom est composé de 12 éléments répartis en 10 groupes avec 5 verres asphériques et 3 verres ED. On retrouve une stabilisation optique OSS. L'objectif pèse un peu plus de 500 g pour une longueur de moins de 10 cm.


dxo markCe test optique est basé en partie sur les mesures réalisées en laboratoire par DxOMark dans le cadre d’un partenariat conclu entre Les Numériques/Focus Numérique et DxO Labs. Créée par DxO Labs, DxOMark est la source d’information indépendante la plus fiable et la plus objective sur la mesure de qualité d’image. DxOMark a bâti sa réputation grâce à des protocoles de tests rigoureux, des outils de mesure de qualité industrielle et une base de données constituée de milliers de mesures d’appareils photo, d’objectifs et de téléphones mobiles. Les résultats complets des tests réalisés sur cette optique sont disponibles sur www.dxomark.com.

Caractéristiques

Monture : Sony FE
Format couvert : 24 x 36 mm
Plage focale : 16-35 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C : 24-52,5 mm
Ouverture maximale : f/4
Ouverture minimale : f/22
Distance de mise au point : 28 cm
Nombre de lamelles du diaphragme : 7
Construction : 12 lentilles réparties en 10 groupes
Éléments spécifiques : 5 verres asphériques, 3 verres ED
Échelle des distances : non
Rapport de reproduction : 0,19
Motorisation : oui
Stabilisation : oui
Dimensions : 78 x 98,5 mm
Diamètre filtre : 72 mm
Poids : 518 g
Pare-soleil : oui
Étui souple : oui

Prise en main

Le nouveau 16-35 mm f/4 reprend le design et la qualité de construction du 24-70 mm f/4 déjà testé. On retrouve un objectif sobre et discret en métal noir mat. L'objectif mesure moins de 10 cm de long replié ; il ne dispose pas de construction à encombrement constant. Il pèse un peu plus de 500 g, ce qui est relativement lourd compte tenu du gabarit des A7.

sony

La bague de zooming est toujours aussi bien conçue. Elle est parfaite : ni trop dure, ni trop molle. La course est modérée et il sera très rapide de passer du grand-angle 24 mm au 70 mm. La bague de mise au point, située vers l'extérieur, est plus étroite. Elle ne dispose pas de butée. Aucune information sur la distance de mise au point n'est présente sur l'objectif.

Le 16-35 mm f/4 Zeiss dispose d'un système de stabilisation optique. Cependant, comme c'est souvent le cas, impossible de le désactiver sur l'objectif. Il faudra passer par les menus de l'appareil.

L'objectif est livré avec un pare-soleil et une sacoche de transport.

Sony Vario-Tessar T FE 16-35 mm f/4 ZA OSS

Au labo

Nous avons testé le 16-35 mm avec un A7r et son capteur 24 x 36 mm de 36 Mpx (4,9 µm de côté).

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11 par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil (nous avons testé l'objectif avec un A7r de 36 Mpx) et la taille de son capteur (24 x 36 mm pour l'A7r). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

L'A7r dispose d'une définition de 7292 x 4920 pixels. Chaque pixel mesure donc 4,9 micromètres de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/16 !

Le 16-35 mm f/4 de Sony est impressionnant. Les images sont d'une finesse et surtout d'une homogénéité remarquable dès la plus grande ouverture f/4. Cependant les images à 35 mm sont décevantes : le piqué est globalement en retrait et on retrouve un manque d'uniformité dans la reproduction des détails entre le centre et les bords des images.




> Téléchargez les fichiers originaux





Terrain

La focale

Une focale correspond à un angle de champ – ou angle de vision – couvert par l'appareil équipé de l'objectif. Plus la focale est importante, plus l'angle de champ est réduit : on parle de longue focale. À l'inverse, plus la focale est courte, plus l'angle de champ est large : on parle de grand-angle.

Voici ce que l’on obtient avec le 16-35 mm monté sur l'A7r, équipé d’un capteur 24 x 36 mm : sur un reflex équipé d'un capteur APS-C et avec le coefficient de conversion de 1,5x, on obtient un équivalent 24-52 mm. Cet objectif est idéal pour les paysages et la photo de reportage, par exemple.





> Téléchargez les fichiers originaux

Vignetage

Tous les objectifs donnent une image dont la périphérie, et particulièrement les coins, sont plus sombres. Le vignetage se mesure en IL (Indice de Lumination) : la valeur indiquée mesure la différence, en IL, entre la quantité de lumière reçue par les bords et celle reçue au centre.

Le vignetage est bien présent, surtout au très grand-angle 16 mm et à la plus grande ouverture. Comptez tout de même près de 2 IL d'écart entre le centre et les bords. En fermant, le phénomène s'estompe mais reste présent avec 1 IL d'écart. Pour les autres focales, comptez en moyenne 1 IL d'écart entre le centre et les bords et ce, quelle que soit la combinaison.





> Téléchargez les fichiers originaux

Distorsions

Les objectifs ont tendance à "tordre la réalité". Les aberrations géométriques apparaissent lorsque l'on s'éloigne des conditions de Gauss. On rencontre deux types de distorsions géométriques : les distorsions en coussinets et les distorsions en barillets.

Les distorsions sont assez discrètes pour un 16 mm 24x36, mais restent tout de même bien présentes. La transition entre barillet et coussinets se fait entre 16 et 24 mm.





> Téléchargez les fichiers originaux

Bokeh

Le bokeh est à mettre en relation avec la profondeur de champ. On peut le comparer à la "qualité" du flou ou encore à la manière dont l'objectif passe du net au flou – notion très subjective, même si certains éléments permettent de prévoir les choses – sur des images à faible profondeur de champ. Il dépend de nombreux paramètres dont principalement la conception de l'objectif, la forme et la taille du diaphragme.

Bien entendu, avec un 16-35 mm f/4, on ne peut pas s'attendre a des effets de profondeur de champ très marqués. Cependant avec une mise au point assez courte, à f/4 et en privilégiant les longues focales de l'objectif, il est tout à fait possible de pouvoir extraire un sujet principal de son arrière-plan.





> Téléchargez les fichiers originaux

Photos terrain

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7R
Vitesse : 1/2000 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony Vario-Tessar T FE 16-35 mm f/4 ZA OSS
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7R
Vitesse : 1/500 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 35 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony Vario-Tessar T FE 16-35 mm f/4 ZA OSS
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7R
Vitesse : 1/200 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony Vario-Tessar T FE 16-35 mm f/4 ZA OSS
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7R
Vitesse : 1/350 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony Vario-Tessar T FE 16-35 mm f/4 ZA OSS
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7R
Vitesse : 1/750 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony Vario-Tessar T FE 16-35 mm f/4 ZA OSS
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7R
Vitesse : 1/750 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 35 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony Vario-Tessar T FE 16-35 mm f/4 ZA OSS
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7R
Vitesse : 1/2000 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony Vario-Tessar T FE 16-35 mm f/4 ZA OSS
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7R
Vitesse : 1/60 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 35 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony Vario-Tessar T FE 16-35 mm f/4 ZA OSS
Télécharger le fichier raw

Verdict

Au final, le 16-35 mm f/4 se présente comme une arme redoutable pour les amateurs de reportage et de paysage. L'optique est polyvalente, bien conçue et procure des images d'une qualité remarquable (sauf au 35 mm). La qualité de construction est vraiment au rendez-vous, malgré quelques défauts au niveau de la bague de mise au point. La présence d'un stabilisateur optique compense la relative faible ouverture maximale de f/4. Son utilité peut porter à débat sur ce type de plage de focale, mais qui peut le plus peut le moins ! Nous le recommandons sans grande hésitation.

Sony Vario-Tessar T FE 16-35 mm f/4 ZA OSS recommandé

Points forts

Points faibles

Design et qualité de fabrication

Poids assez important

Bagues de zoom et de mise au point

Manque d'infos sur la bague de mise au point

Ouverture constante f/4

Vignetage présent dans toutes les configurations

Stabilisation optique

Piqué en retrait au 35 mm

Qualité optique et homogénéité

 

Distorsions limitées

 


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation