Exposition

Le Canon EOS 7D Mark II dispose d'une toute nouvelle cellule de mesure fondée sur un capteur de 150 000 pixels (également sensible dans l'infrarouge) et doté de 252 zones pour la reconnaissance de scène. C'est une belle évolution du capteur 63 zones du précédent 7D.

Le reflex dispose d'un correcteur d'exposition sur +/- 5 IL. Le bracketing d'exposition permet d'aligner 2, 3, 5 ou 7 vues sur +/-3 IL pour éteindre la plage d'exposition de -8 à +8 IL. Le reflex se montre donc idéal pour créer un rendu HDR par fusion des expositions. En outre, un mode HDR permet de jouer avec la dynamique sur 1, 2 ou 3 IL. Toutefois, vous ne conserverez pas les fichiers JPEG ou RAW, le boîtier ne proposant qu'un fichier JPEG finalisé. Pour améliorer le rendu des zones sombres et des hautes lumières, le 7D Mark II propose à la fois une fonction de correction automatique de luminosité et un mode priorité haute lumière (ce dernier mode pousse la sensibilité ISO minimale à 200 ISO). Comme vous pouvez le voir sur l'exemple ci-dessous, le gain est assez marginal.

Pour la première fois, les ingénieurs de Canon ont implémenté un intervallomètre dans les menus du reflex. Désormais, vous pourrez créer facilement et rapidement un time-lapse sans avoir à acheter une télécommande spécialisée. Étonnamment, le nombre de photos est limité à 99 (?), mais il est possible de basculer en mode illimité en sélectionnant "00" dans le nombre de vues. Il est possible de combiner l'intervallomètre avec un bracketing d'exposition ou le mode HDR.

Latitude d'exposition

Le Canon 7D Mark II est trop récent pour être pris en charge par les logiciels de développement de fichiers bruts classiques comme Adobe Lightroom ou Capture One. Pour notre test de latitude d'exposition, nous avons donc utilisé le logiciel livré en standard : DPP.

Canon EOS 7D Mark 2, test review, latitude d'exposition, exemple

La latitude d'exposition du 7D Mark II sur notre scène est assez limitée, petit capteur oblige. Ici, dès +1 IL, nous perdons des informations dans les hautes valeurs. À +2 IL, les pertes sont vraiment importantes.

Canon EOS 7D Mark 2, test review, latitude d'exposition, détails à 0, 1, 2 IL

Il est généralement plus facile de récupérer des détails dans les valeurs basses. Avec le 7D Mark II, vous pourrez aisément recouvrer des détails dans les basses lumières, même avec une sous-exposition de 1 IL. Mais au-delà, le bruit électronique devient perceptible ; si, à -2 IL, il est encore acceptable, il vient fortement dégrader l'image à -3 IL.

Canon EOS 7D Mark 2, test review, latitude d'exposition, détails à 0, -1, -2, -3 IL

Sur ce point de latitude d'exposition, le 7D Mark II est un peu décevant. Les capteurs APS-C montrent ici leurs limites.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation