Comme de coutume, pour notre test, la scène est éclairée sous 200 lux. Le Canon EOS 7D Mark II est réglé en mode M avec une ouverture fixée à f/5,6 pour une valeur ISO de 100 avec un temps d'obturation de 1/4 s. Pour ce test, nous avons utilisé le Tamron 24-70 mm f/2,8 VC positionné à 35 mm. Nous faisons ensuite varier la sensibilité ISO ainsi que la vitesse d'obturation. Les images sont visibles à 100 % et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (CR2).

Les JPEG

Le Canon EOS 7D Mark II reprend une version modifiée du capteur APS-C 20,2 Mpx déjà présent dans le 70D. Pour rappel, chaque photodiode peut être scindée en deux sous-photodiodes lors de la mise au point en visée directe sur écran (ou vidéo). Le système fonctionne alors comme un module à corrélation de phase sur une grande partie du capteur principal. 

Canon 7D Mark II capteur Dual Pixel AF

En mode d'acquisition photo, la réunion des deux sous-photodiodes est utilisée pour produire le pixel. Les photosites du reflex font environ 4 µm de côté. Le 7D Mark II est-il à l'aise dans les hautes sensibilités ISO. Voici les images JPEG et RAW à toutes les sensibilités.


Comparaison des tailles (agrandies 4x) de différents capteurs.

Pratiquement tous les reflex actuels délivrent de belles images entre 100 et 800 ISO et le 7D Mark II ne fait pas exception. À l'écran et à 100%, les images sont exemptes de bruit électronique. Même à 1 600 ISO, elles sont vraiment exceptionnelles, avec un bruit parfaitement contenu et peu d’altérations au niveau des détails. Il faut monter à 3 200 ISO pour voir les premiers effets du lissage du bruit électronique sur les fins détails. La granulation est également perceptible sur les aplats noirs. Nous notons beaucoup moins de marbrures violettes qu'avec les autres boîtiers Canon — il faudra le confirmer avec des photos de nuit. La dynamique de notre scène reste encore très agréable, même si visuellement, les détails dans les zones sombres commencent à disparaître.

Un saut qualitatif se produit à 6 400 ISO. Le bruit est plus présent, le lissage, plus prononcé et la dynamique décroît sensiblement. La granulation sur les aplats colorés est visible et les limites sont de plus en plus floues. Toutefois, cette sensibilité est encore exploitable, même pour des tirages dépassant 20 x 30 cm. Un cap est à nouveau franchi à 12 800 ISO. Les images se voilent et perdent en détail. On est véritablement aux limites du système pour une exploitation classique. Canon est d'ailleurs bien conscient de cette limite, puisque les niveaux supérieurs 25 600 et 51 200 ISO ne sont accessibles qu'en mode H1 et H2. Ils ne sont donc pas vraiment homologués par la marque et, en réalité, il conviendra d'éviter ces sensibilités, à moins d'une urgence.

Canon EOS 7D Mark II : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Canon EOS 7D Mark II : Réduction du bruit standard 1600-51200 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400-12800-25600-51200 ISO)


Comparaison à tirage équivalent

Nous avons choisi de confronter le Canon 7D Mark II à quelques boîtiers emblématiques actuels, tels le Nikon D750 (24x36 à 24 Mpx), le Sony Alpha 77 II (APS-C à 24 Mpx) et le Canon 6D (24x36 à 20 Mpx).

Nous comparons naturellement les boîtiers à "tirage équivalent". Nous avons "normalisé" les images pour un tirage 40 x 60 cm en 180 dpi, soit une définition de 12 Mpx environ. Les images sont réalisées à 6 400 ISO avec ci-dessous des détails à 100 %.

Attention, les boîtiers ne sont pas équipés d'optiques équivalentes, le piqué initial n'est donc pas le même. Il faut essayer de comparer uniquement le niveau de bruit électronique... Pas si simple.

À 6 400 ISO, le Nikon D750 domine la course avec un beau rendu de l'image : l'extrait est moins granuleux et les détails, encore bien présents. Les deux reflex Canon APS-C et 24x36 jouent au coude à coude, mais nous avons une petite préférence pour le 6D et son capteur 24x36. L'image est là encore un peu moins granuleuse et plus agréable. Dans cette confrontation, le Sony Alpha 77 II termine dernier avec des détails gommés par un lissage un peu trop appuyé.

Canon 7D Mark II test review comparaison tirage équivalent

Oscilloscope

Passons certaines images du Canon 7D Mark II sous l'œil de l'oscilloscope pour un avis plus "mathématique".

Notre outil confirme notre perception visuelle : les images sont vraiment excellentes jusqu'à 3 200 ISO avec des escaliers bien marqués et une granulation maîtrisée. À 6 400 ISO, les dégradations dans les zones denses sont nettement plus visibles. Les images sont assez facilement exploitables jusqu'à 12 800 ISO, mais la granulation est déjà très présente dans les aplats denses.
Canon 7D Mark 2 test review bruit électronique sur gris
Canon 7D Mark II – 100 ISO
Canon 7D Mark 2 test review bruit gamme gris graphique 100 ISO
Canon 7D Mark 2 test review bruit gamme gris 3200 ISO
Canon 7D Mark II – 3 200 ISO
Canon 7D Mark 2 test review bruit gamme gris graphique 3200 ISO
Canon 7D Mark 2 test review bruit gamme gris 6400 ISO
Canon 7D Mark II – 6 400 ISO
Canon 7D Mark 2 test review bruit gamme gris graphique 6400 ISO
Canon 7D Mark 2 test review bruit gamme gris 12800 ISO
Canon 7D Mark II – 12 800 ISO
Canon 7D Mark 2 test review bruit gamme gris graphique 12800 ISO

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation