Canon EOS 400D

L’une des innovations majeures du 400D est sans doute l’apparition d’un système complet pour le traitement des poussières. Le 400D inaugure certainement une nouvelle ère chez Canon qui déclinera sans doute ces procédés sur l’ensemble de sa gamme à venir. L’antipoussière est présent sur 3 niveaux. Le premier se présente sous la forme de micro-moteurs piézo-électriques faisant vibrer le filtre passe-bas (censé lui limiter les effets de moiré) afin de chasser les poussières. Ces vibrations nettoyantes sont automatiquement mises en œuvre à la mise sous et hors tension pendant une seconde. Elles peuvent être également activées à la demande par l’intermédiaire d’un menu. Une gouttière adhésive est censée récupérer les particules ainsi décollées. Par ailleurs, pour limiter l’impact des particules, la plupart des pièces de la chambre noire sont traitées antistatiques. Pour finir, une cartographie des poussières (une image sur fond blanc uniforme doit être préalablement photographiée) permet de traiter ultérieurement avec le logiciel DPP (Digital Photo Professional) les fichiers entachés. Bien sûr, le nettoyage « à la main » avec les produits adéquats est toujours d’actualité pour les poussières grasses que de simples vibrations ne peuvent faire disparaître.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation