Canon EOS 400D

Le format des cartes mémoire est un sujet assez sensible qui se divise en deux camps : ceux qui souhaitent conserver leurs anciennes cartes mémoire au format Compact Flash (achetées à prix d’or il y a quelques années) et les nouveaux acheteurs qui apprécieront de pouvoir utiliser les cartes SD promises à un avenir plus radieux. Sur ce point, le conservatisme de Canon est un peu curieux. Dans un souci d’évolution en douceur, on comprendra aisément que Canon ait conservé un emplacement CF (tous les reflex de la marque en sont équipés). Il est cependant plus que regrettable que Canon n’ait pas opté pour un double emplacement CF/SD. Le format SD est clairement désigné pour remplacer très prochainement le format CF avec des capacités revues à la hausse et des taux de transfert en constante augmentation.

En intégrant encore un lecteur CF dans son boîtier, Canon donne un sursis supplémentaire au format Compact Flash pour le grand public.

Contrairement à Nikon qui modifie ses batteries à chaque nouveau reflex, Canon assure une excellente compatibilité entre ses produits.

Bonne nouvelle pour les canonistes, l’EOS 400D utilise toujours la batterie Li-Ion NB-2LH (7,4V – 720 mAh) compatible avec les EOS 300D et 350D. Avec le nouveau reflex, cette batterie assure environ 350 images (dont la moitié effectuée avec le flash). Sans flash, il est possible d’atteindre le millier de photo. Une autonomie assez confortable donc, légèrement en retrait par rapport à ces prédécesseurs, l’écran LCD arrière n’y étant sans doute pas étranger. Quoi qu’il en soit, les baroudeurs qui voyagent dans des contrées dépourvues d’électricité investiront dans un grip BG-E3 qui permet soit d’associer deux batteries supplémentaires soit d’utiliser 4 piles au format AA. Le reflex 400D est livré avec un chargeur assez discret. Il permet de charger complètement la batterie en moins de 90 minutes.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation