Latitude d'exposition

Le Canon PowerShot G7X est livré avec DPP 3 pour le traitement des fichiers bruts, mais les .CR2 sont désormais compatibles avec les dernières versions des principaux logiciels de développement (Adobe Lightroom, DxO Optics Pro, Capture One 8...). Pour notre test de latitude d'exposition, nous avons donc utilisé Adobe Lightroom 5.7.

Ci-dessous, nous avons photographié à 125 ISO notre superbe vue de bureau en RAW + JPEG et nous avons ensuite surexposé la scène à +1,+2, +3 IL, puis sous-exposé de manière identique à -1, -2, -3 IL. Les fichiers bruts ont été développés et nous avons tenté ensuite de récupérer les informations dans les parties sur et sous-exposées.

Canon G7X test review latitude d'exposition

Comme vous pouvez le constater sur les images, il n'est pas possible de recouvrer toutes les informations sur l'immeuble surexposé de 1 IL. Les fins détails et les informations sur la couleur disparaissent. Il faudra donc bien veiller à exposer pour les hautes lumières, le moindre faux pas étant difficile à rattraper. On pourra retravailler ses images avec une correction d'exposition entre 1/3 et 2/3 IL.

Canon G7X surexposition Raw

Dans les basses lumières, le G7X (comme tous les appareils photo) est un peu plus à l'aise : il sera possible de remonter les valeurs dans les basses lumières jusqu'à -2 IL de sous-exposition. Au-delà, le bruit électronique devient vraiment peu esthétique (marbrures violettes visibles dès -1 IL) et les détails disparaissent.

Canon G7X raw sous exposition latitude

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation