Écran LCD

Le Panasonic LX100 est équipé d'un écran LCD de 3 pouces (7,6 cm) affichant 921 000 points avec un ratio d'image en 3:2. La définition est probablement de 720 x 427 pixels. L'affichage des images 4/3 (ratio natif du capteur) laisse donc apparaître des bandes noires à gauche et à droite de l'affichage.

Test Panasonic LX100 écran

L'affichage est globalement fluide quelle que soit la lumière ; même lors de la mise au point, le gel de l'image est vraiment fugace et peu gênant. En mode rafale, l'affichage est naturellement plus haché, mais là encore, c'est parfaitement acceptable dans la plupart des situations.

Au niveau de l'écran, il est possible d'afficher :
  • - un histogramme d'exposition,
  • - plusieurs grilles d'aide à la composition,
  • - un niveau électronique sur 2 axes,
  • - toutes les infos : prise de vue, batterie, format image, mode vidéo, mesure de la lumière, style d'image...

Nous regrettons toutefois deux points sur cet écran :
  • - il n'est pas orientable,
  • - il n'est pas tactile.

Un écran orientable permet de réaliser facilement des prises de vue originales : au-dessus d'un obstacle par exmple (un mur, une foule...), au ras du sol ou au niveau de la ceinture. En vidéo, c'est également plus pratique pour filmer à hauteur de poitrine. L'écran tactile permet, quant à lui, de sélectionner rapidement une zone de mise au point.
Ces deux options auraient sans doute augmenté le prix du boîtier, mais le confort apporté est indéniable, surtout dans une utilisation experte.

Viseur électronique

Le viseur électronique du LX100 est le même que celui du GX7. La dalle utilisée est à affichage séquentiel RVB, avec une définition de 2,76 millions de points en 1280 x 720 pixels, ce qui est actuellement la définition la plus précise sur un viseur électronique d'appareil photo.

Le ratio est toutefois 16:9. En vidéo, le confort est appréciable, mais en photo (et donc avec des ratios différents 4/3 ou 3/2), la zone d'affichage se réduit notablement. L'affichage est par contre très précis, mais peut donner des effets arc-en-ciel aux personnes sensibles : apparition de franges colorées peu agréables. Le grossissement est de 1,39x, soit 0,7x en équivalent 24x36 — c'est un peu moins qu'avec l'Olympus E-M1 (0,74x).

Le viseur offre d'un détecteur de présence qui permet de basculer immédiatement d'une visée sur écran au viseur. Pour ma part, le dégagement oculaire n'est pas assez important pour embrasser toute la visée d'un coup.

Mise au point automatique

Le compact expert reprend le module autofocus performant du GH4. Il s'agit d'un système par détection de contraste, mais qui dispose d'une technologie maison nommée DFD (Depth From Defocus) qui analyse la taille et le flou des cercles de confusion des images afin de déterminer dans quel sens il faut réaliser la mise au point. C'est en quelque sorte une technologie concurrente à celle de la mise au point par corrélation de phase, et le résultat est sans appel : la recherche du point est beaucoup moins hésitante et vous n'avez plus cet effet de pompage (aller-retour de la mise au point pour rechercher la netteté) caractéristique de la détection de contraste.

Le module autofocus est complet ; doté de 49 collimateurs, il permet d'utiliser la reconnaissance des visages. Vous pouvez également définir manuellement la zone AF (oui, vous pouvez dessiner à l'écran la zone sur laquelle la mise au point sera opérée !) ou placer librement le collimateur sur toute la surface de la visée. En outre, un mode suivi d'objet est proposé.

Test Panasonic LX100

Mise au point manuelle

La mise au point manuelle peut s'opérer de deux manières (qui peuvent se compléter) :
  • - une loupe configurable,
  • - un système de focus peaking (surlignage des zones nettes par des pixels colorés).

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation