Le nouveau compact expert Panasonic LX100 est livré avec une version de Silkypix (Windows, Mac OS X). Le logiciel n'est pas mauvais, mais son interface est un peu vieillotte ; en outre, s'il permet effectivement de "triturer" les fichiers bruts dans tous les sens, il est un peu léger au niveau du flux de travail.

Panasonic LX100 test review logiciel, Silkypix, capture d'écran

Pour la partie JPEG, Panasonic livre PhotoFunStudio. Le logiciel permet de retoucher ses fichiers, mais l'interface est également un peu désuète et les actions, peu rapides. Il est également possible de réaliser quelques actions de montage en vidéo ou de mettre en œuvre une reconnaissance automatique des visages pour un tri rapide. Dommage que contrairement à Leica, Panasonic n'ait pas réussi à négocier la livraison d'Adobe Lightroom avec tous les LX100...

Panasonic LX100 review test logiciel, PhotoFunStudio, capture d'écran

Wi-Fi

Le compact expert de Panasonic propose le Wi-Fi ou le paramétrage NFC (Near Field Communication). La connexion Wi-Fi b/g/n peut se configurer automatiquement si votre smartphone ou tablette est compatible. Vous pouvez également utiliser un code QR pour paramétrer facilement la connexion Wi-Fi.

L'application Image App de Panasonic fait alors office de télécommande sophistiquée pour piloter votre LX100 à distance. De nombreux réglages sont disponibles et vous pouvez même zoomer à distance. Toutefois, les réglages de l'ouverture et de la vitesse étant mécaniques, il est impossible de les régler à distance. Vous pouvez enregistrer des photos, mais également des vidéos. Les images sont enregistrées sur l'appareil photo. Il faut ensuite les transférer vers la tablette ou le smartphone. Le retour vidéo est plutôt fluide et réactif. Image App permet également de taguer les images avec les coordonnées GPS du smartphone.

Test panasonic LX100 logiciel application wi-fi, Image App, capture d'écran

Lors du test du Panasonic GX7, nous avions rencontré quelques problèmes dans l'utilisation des services Wi-Fi avec des réseaux Wi-Fi déjà établis pour transférer ses images vers un ordinateur ou un réseau social de type Facebook. Les manipulations sont toujours aussi complexes et l'interface, peu avenante. Sur ce point, il faut vraiment que la firme nippone progresse.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation