Comme le D810, le Nikon D750 propose le nouveau mode d'exposition qui pondère les hautes lumières — un genre de mode à priorité haute lumière, comment on en trouvait déjà sur certains boîtiers et notamment les Olympus depuis de nombreuses années. Ici, l'appareil analyse la scène et effectue une pondération sur les hautes lumières visibles. Ce mode est particulièrement efficace sur les sujets clairs qui se détachent bien sur un fond très sombre : une mariée par exemple, ou encore un artiste durant un concert ou un spectacle.

Les quelques essais que nous avons réalisés montrent que ce mode donne de bons résultats dans ces conditions.

Nikon D750 différentes mesures d'exposition
(De gauche à droite et de haut en bas) : matricielle, pondérée hautes lumières, pondérée centrale et spot.

Le D750 propose un bracketing d'exposition sur 9 vues (pas de 0,5 ou 1 IL), ce qui est assez confortable. Il offre également un intervallomètre ainsi qu'une fonction pour réaliser de petits films accélérés à partir de photos.

Latitude d'exposition

Le Nikon D750 est encore trop récent pour être pris en charge par les logiciels de développement comme Adobe Lightroom, DxO Optics Pro ou Capture One. Pour notre test de latitude d'exposition, nous avons donc utilisé le logiciel livré en standard : Capture NX-D.

Le capteur du D750 encaisse facilement une surexposition de 1 IL, mais nous n'avons pas réussi à restaurer les hautes lumières à +2 IL. D'autres logiciels pourront peut-être améliorer la donne, mais globalement, le D750 réagit comme la plupart des reflex Nikon.

Nikon D750 surexposition
Fichiers développés à l'aide de Capture NX-D.

Il est plus facile de récupérer des détails dans les valeurs basses. De manière assez étonnante, les corrections à appliquer aux images avec Capture NX-D ne sont pas "mathématiques". En effet, pour retrouver l'exposition "normale" d'une image sous-exposée à -4 IL sur le boîtier, il "suffit" d'appliquer une correction de +3 IL, sinon l'image est un peu surexposée. En revanche, pour une sous-exposition de -3 IL, il faut bien appliquer une correction de +3 IL ; de même avec -2 et -1 IL.

S'il est très facile de rattraper une erreur d'exposition de -2 IL, le bruit monte un peu plus à -3 IL, et devient franchement visible à -4 IL.

nikon D750 sousexposition

 



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation