Qualité optique

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 ou f/11 par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil (ici, 16 Mpx) et la taille de son capteur (APS-C pour ce X100T). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

Le Fujifilm X100T dispose d'une définition de 4896 x 3264 pixels. Chaque pixel mesure donc 4,8 µm de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/16 !




> Téléchargez les fichiers originaux

Globalement, le couple capteur / optique du X100T fonctionne bien. La qualité optique est au rendez-vous, malgré un net retrait aux plus grandes ouvertures. L'objectif procure le meilleur de lui-même de f/4 à f/8 et maintient un très haut niveau de qualité jusqu'à f/16. Les images sont dans l'ensemble homogènes du centre jusqu'aux bords. Par contre, aux plus grandes ouvertures, on observe un net manque d'homogénéité et un piqué global moins fort, avec pour conséquence une reproduction des fins détails plus faible.

Fujifilm X100 T Imatest

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation