Comme de coutume, pour notre test, la scène est éclairée sous 200 lux. Le Fujifilm X100T est réglé en mode M avec une ouverture fixée à f/5,6 pour une valeur ISO de 100 avec un temps d'obturation de 1/4 s. Nous faisons ensuite varier la sensibilité ISO ainsi que la vitesse d'obturation. Les images sont visibles à 100 % et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (RAF).

Les JPEG

matrice x-transNe l'oublions pas : le X100T reprend les mêmes composants, parmi ceux qui sont susceptibles de jouer sur le bruit, que le X100s. On retrouve le même capteur X-Trans CMOS de 16 millions de pixels au format APS-C, le même processeur EXR et la même optique : 23 mm f/2. Rappelons que ce capteur X-Trans est doté d'un filtre coloré singulier, différent de la classique matrice de Bayer, qui autorise le retrait du filtre passe-bas sans apparition de moirage.


Comparaison des tailles (agrandies 4x) de différents capteurs.

Premier point, les problèmes d'exposition que nous avions rencontrés avec son prédécesseur semblent être atténués, bien que l'on note toujours des images assez denses. Il faudra souvent user du correcteur d'exposition pour relever les niveaux.

Sans surprise, les images sont très bonnes jusqu'à 1 600 ISO, et correctes jusqu'à 6 400 ISO. De 1 600 à 6 400 ISO, le bruit monte effectivement, mais il reste très discret et peut même s'apparenter à un peu de matière pour donner du corps aux images. Au-delà de 6 400 ISO, par contre, la qualité des images chute et le bruit prend de l'importance ; il a toutefois l'avantage de ne pas être coloré et donc de rester relativement discret.

Par ailleurs, le Fujifilm X100T inaugure un mode 51 200 ISO qui fournit une magnifique bouillie de pixels : une sensibilité totalement inexploitable, sauf en cas d'extrême nécessité.

Mais au final, on peut tout de même souligner que Fujifilm a amélioré ses algorithmes de réduction du bruit : en comparant les planches du X100T à celles de X100s, on remarque que l'on semble avoir gagné 1 IL. Autrement dit, avec le T, on obtient à 12 800 ISO ce que l'on obtenait avec le S à 6 400 ISO.

Fujifilm X100T : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Fujifilm X100T : Réduction du bruit standard 1600-51200 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (200-400-800-1600-3200-6400 ISO)



Vous pouvez comparer les résultats avec ceux de ses prédécesseurs, le X100s et le X100, et ceux de ses récents concurrents à grands capteurs : le DP2 Quattro et le LX100.

Fujifilm X100S : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Fujifilm X100S : Réduction du bruit standard 1600-25600 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (200-400-800-1600-3200-6400 ISO)



Fujifilm X100 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Fujifilm X100 : Réduction du bruit standard 1600-12800 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (200-400-800-1600-3200-6400 ISO)



Sigma dp2 quattro : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Sigma dp2 quattro : Réduction du bruit standard 1600-6400 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400 ISO)



Panasonic LX100 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Panasonic LX100 : Réduction du bruit standard 1600-25600 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400-12800-25600 ISO)



Comparaison à tirage équivalent

Nous avons choisi de confronter le X100T à quelques boîtiers référents tel le Ricoh GR (capteur APS-C, 16 Mpx), le Nikon A (capteur APS-C, 16 Mpx) ou le Panasonic LX100 (4/3" à 13 Mpx).

Nous comparons naturellement les boîtiers à "tirage équivalent". Nous avons "normalisé" les images pour un tirage 40 x 60 cm en 180 dpi, soit une définition de 12 Mpx environ. Les images sont réalisées à 3 200 ISO avec ci-dessous des détails à 100 %.

Attention, les boîtiers ne sont pas équipés d'optiques équivalentes, le piqué initial n'est donc pas le même. Il faut essayer de comparer uniquement le niveau de bruit électronique... Pas si simple.

Clairement, les capteurs APS-C s'en sortent mieux que le capteur 4/3" du LX100. 3 200 ISO est une sensibilité déjà élevée et le bruit électronique est également visible sur les compacts experts de 2013. Vous noterez la présence de moutonnement et de marbrures violettes. Le X100T est vraiment remarquable avec un grain peu présent et un lissage modéré. En entre les 4 concurrents, c'est le modèle Fujifilm qui est en tête.

Fujifilm X100T, test review, comparaison tirage équivalent

Oscilloscope

Passons certaines images du Fujifilm X100T sous l'œil de l'oscilloscope pour un avis plus "mathématique".

Le compact APS-C expert montre une fois de plus d'excellents résultats et sur la plage 200 - 3 200 ISO, le bruit est vraiment bien contenu : les escaliers sont bien visibles et les pics encore discrets. Fujifilm reste le maître incontesté pour ce qui est de la gestion du bruit électronique jusqu'à 3 200 ISO. La reproduction des valeurs sombres est déjà plus problématique à 6 400 ISO et notre gamme de gris s'uniformise trop à 12 800 ISO.a

Fujifilm X100T test review bruit électronique sur gris
Fujifilm X100T – 200 ISO
Canon 7D Mark 2 test review bruit gamme gris graphique 100 ISO
Canon 7D Mark 2 test review bruit gamme gris 3200 ISO
Fujifilm X100T – 3 200 ISO
Fujifilm X100T test review bruit gamme gris graphique 3200 ISO
Fujifilm X100T test review bruit gamme gris 6400 ISO
Fujifilm X100T – 6 400 ISO
Canon 7D Mark 2 test review bruit gamme gris graphique 6400 ISO
Fujifilm X100T test review bruit gamme gris 12800 ISO
Fujifilm X100T– 12 800 ISO
Fujifilm X100T test review bruit gamme gris graphique 12800 ISO

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation