Mesure de la lumière

Le Fujifilm X30 est équipé d’un capteur de mesure de lumière à 256 points produisant un bon équilibre, même s’il se trompe un peu sur les sujets à risque, par exemple les paysages de neige (un piège "classique"...). Néanmoins l’accès simple et rapide au correcteur d’exposition et, surtout, la prévisualisation du rendu grâce à la visée EVF (éventuellement épaulée par l’histogramme en temps réel) permettent de toute façon de s’en sortir assez rapidement, quelle que soit la situation.

Rendu des images

On l’a dit, le X30 est doté du même capteur que le X20 ; il ne faudra pas donc pas attendre de révolution en ce qui concerne le rendu. Toutefois la technologie CMOS X-Trans de Fuji a fait ses preuves, et la définition assez modeste de 12 Mpx est a priori une très bonne chose pour la qualité finale du fichier, notamment en termes de dynamique : c'est le point faible classique des compacts aux résolutions trop élevées.

De fait, le rendu des couleurs est très subtil, avec une balance des blancs correcte en automatique. On aura toutefois intérêt à configurer une touche d’accès rapide à ce réglage (aucune touche n’étant prévue de base pour cela), afin de pouvoir l’ajuster finement. On trouvera alors tous les modes importants, notamment la température de couleur et la balance des blancs manuelle.

Le travail sur les fichiers bruts confirment la bonne dynamique du capteur : on pourra vraiment aller y travailler les ombres et les hautes lumières, contrairement à d’autres appareils compacts pour lesquels on se demande un peu à quoi sert le format brut proposé.

On dispose en outre pour le travail en JPEG d’une large palette de rendus hérités de l’expertise de Fujifilm en matière de films argentiques, logiquement nommés d’après les films phares de la marque : Velvia (saturé et contrasté), Astia (doux et subtil), Provia (standard) et un petit nouveau : Classic Chrome qui s’inspire du célèbre Ektachrome de Kodak.
Le piqué est très bon pour un capteur de cette taille, et l’accentuation de base est bien dosée.

En vidéo, le X30 délivre des séquences aux couleurs soutenues et à la belle fluidité. Il est capable de monter à 60 i/s en mode progressif. Le micro intégré, bien sensible, est réglable manuellement. On dispose en outre d’une entrée micro au format jack 2,5 mm (et non 3,5 qui est le plus courant). En revanche, pas de sortie casque pour le monitoring. De même, la sortie HDMI est de type "micro" et non "mini" comme sur beaucoup de reflex. Vous pouvez désormais ajuster les paramètres d’exposition pendant l’enregistrement, ou laisser l’appareil gérer la sensibilité en automatique.
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation