Pour notre test, la scène est éclairée sous environ 250 lux. Le Fujifilm X30 est positionné en mode A et l'ouverture, fixée à f/5,6. Nous faisons ensuite varier la sensibilité ISO. La focale utilisée est 50 mm en équivalent 24x36. Les images sont visibles à 100 % et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (RAF).

Les JPEG

Le Fujifilm X30 est équipé d'un petit capteur de 2/3" 12 Mpx, dont les photodiodes font environ 2,2 µm de côté. La plage ISO s'étend de 100 à 3 200 ISO en RAW et peut grimper jusqu'à 12 800 ISO en JPEG uniquement.

Tailles de capteur des appareils photo numériques, schéma de comparaison
Comparaison des tailles (agrandies 4x) de différents capteurs.

Pas de surprise avec les JPEG de 100 à 800 ISO : les images sont superbes et même à 100 % sur écran, le bruit électronique est pratiquement indiscernable sur les 4 clichés. À 800 ISO, on perd toutefois un peu un dynamique, les zones sombres se "bouchent" peu à peu et, en JPEG toujours, le lissage de la réduction de bruit par défaut devient déjà un peu fort : on aura intérêt à privilégier le format brut ou à désactiver la réduction du bruit, car sur le X30, on peut le trouver assez plaisant, avec un rendu assez "argentique" (ceci est bien sûr affaire de goût et de finalité des images).
À 1 600 ISO, le grain est encore bien contenu et les pixels colorés peu présents sur les clichés.

La plage ISO de 100 à 1 600 ISO est donc parfaitement exploitable et la qualité d’image est excellente jusqu’à 800 ISO.

Le passage à 3 200 ISO est un peu plus difficile. Plusieurs problèmes se présentent : une dérive colorimétrique générale notamment dans les verts, l'apparition de marbrures violettes dans les aplats noirs et un grain un peu plus visible. À cette sensibilité-là, il ne faudra pas dépasser un tirage 20 x 30 cm. Les valeurs supérieures sont, logiquement, encore plus compliquées et ne sont accessibles qu'en mode JPEG. Il s'agit donc probablement d'extrapolations logicielles d'une sensibilité réelle limitée à 3 200 ISO. À 6 400 ISO, les images s'affadissent encore, la réduction du bruit électronique vient les lisser copieusement et la dynamique s'affaisse un peu plus. La valeur de 12 800 ISO ne sera à utiliser qu'en dernier recours.

De manière générale, on ne sera pas souvent amené à monter fortement en sensibilité, dans la mesure où la luminosité de l’objectif est plutôt généreuse, et la stabilisation, efficace.

Fujifilm X30 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Fujifilm X30 : Réduction du bruit standard 1600-12800 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200 ISO)


Comparaison à tirage équivalent

Nous avons choisi de confronter le X30 à quelques boîtiers référents actuels, tel le Sony RX100 Mark III (1" à 20 Mpx), le Panasonic LX100 (4/3", 12,7 Mpx) et le Canon G1X Mark II (1,5" à 15 Mpx).

Nous comparons naturellement les boîtiers à "tirage équivalent". Nous avons "normalisé" les images pour un tirage 40 x 60 cm en 180 dpi, soit une définition de 12 Mpx environ. Les images sont réalisées à 1 600 ISO avec ci-dessous des détails à 100 %.

Attention, les boîtiers ne sont pas équipés d'optiques équivalentes, le piqué initial n'est donc pas le même. Il faut essayer de comparer uniquement le niveau de bruit électronique... Pas si simple.

Premier constat, les différents boîtiers ont des rendus franchement... différents. Sur notre scène, le Sony RX100 Mk III délivre une image très dense. Pour faciliter la comparaison, nous avons équilibré les niveaux entre les différents boîtiers. Au niveau des détails, les 20 Mpx du Sony font également merveille quand il s'agit de réaliser un tirage grand format. Pour la gestion du bruit électronique, les boîtiers les plus pixelisés sont également favorisés et le Fujifilm X30 termine bon dernier de notre comparatif.

Fujifilm X30, test review, comparaison tirage équivalent avec les Sony RX100 Mark 3 (RX100 Mk3), Panasonic LX100 et Canon G1X Mark 2 (G1X Mk2)

Oscilloscope

Passons certaines images du X30  sous l'œil de l'oscilloscope pour un avis plus "mathématique".

À 100 ISO, les images sont bien détaillées et la gamme de gris, bien retranscrite avec des paliers francs et des aplats uniformes. En poussant à 800 ISO, les paliers sont encore bien visibles, mais le bruit électronique vient perturber le rendu uniforme des aplats grisés. À 1 600 ISO, le bruit reste maîtrisé, mais les rendus plus denses sont moins bien lotis : le grain est plus visible et la dynamique se réduit. En atteignant 6 400 ISO, les paliers s'estompent et le grain envahit tous les niveaux de gris.

Fujifilm X30 test review bruit électronique sur gris 100 ISO
Fujifilm X30 – 100 ISO
Fujifilm X30 test review bruit gamme gris graphique 100 ISO
Fujifilm X30 test review bruit électronique sur gris 800 ISO
Fujifilm X30 – 800 ISO
Fujifilm X30 test review bruit gamme gris graphique 800 ISO
Fujifilm X30 test review bruit électronique sur gris 1600 ISO
Fujifilm X30 – 1 600 ISO
Fujifilm X30 test review bruit gamme gris graphique 1600 ISO
Fujifilm X30 test review bruit électronique sur gris 1600 ISO
Fujifilm X30 – 3 200 ISO
Fujifilm X30 test review bruit gamme gris graphique 1600 ISO
Fujifilm X30 test review bruit électronique sur gris 3200 ISO
Fujifilm X30 – 6 400 ISO
Fujifilm X30 test review bruit gamme gris graphique 6400 ISO

Fichiers bruts

Nous mesurons également le bruit de fond du capteur en reconduisant le protocole de test précédent, mais dans le noir complet avec un bouchon sur l'objectif afin de mesurer le bruit de lecture et d'amplification uniquement.

Le graphique ci-dessous représente la déviation standard (donc le bruit) pour les différents pixels colorés : rouges, verts, bleus, et verts. Pour simplifier les résultats, nous n'affichons ici les résultats que pour l'une des séries des pixels verts.

Dans l'absolu, cette mesure est difficilement exploitable et il faut comparer le Fujifilm X30 à d'autre boîtiers pour se rendre compte des différences. Il est intéressant de noter que sur la plage 100-3 200 ISO, nos mesures montrent que le X30 a de meilleurs résultats que le Nikon D810 et son capteur 24x36 à 36 Mpx. Vous constatez également que le capteur Fujifilm est également meilleur que le 1" du Sony RX100 Mark III, malgré une taille de photodiode plus petite.

Fujifilm X30 bruit électronique dans les fichiers bruts, comparaison avec le Nikon D810 et le Sony RX100 Mark 3 (RX100 Mk3)
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation