Smartphone LG G3, test
 
 
Il y a quelque temps, nous avions eu dans les mains le précédent smartphone de LG : le G2, qui nous avait laissé un assez bon souvenir. La qualité photo était tout à fait correcte et les options, bien qu'un peu basiques, remplissaient très bien leurs fonctions.

En ce qui concerne les nouveautés du G3 en matière de photos, elles semblent bien faibles. D'une part, la définition des images reste sensiblement la même ; d'autre part, à première vue, les menus de réglages manuels semblent avoir fondu comme neige au soleil. Notre premier sentiment est que LG n'a clairement pas misé sur l'appareil photo comme premier argument de vente...

Pourtant, LG a apporté une petite innovation à son capteur : la firme coréenne a en effet ajouté la détection de phase. Cette petite touche de progrès devient fort visible au vu des similarités que nous propose le G3 par rapport au G2.

Caractéristiques

Capteur : 13 Mpx, détection de phase / autofocus laser, stabilisation optique image, dual-LED
Bloc optique : NC
Flash : Oui, par LED
Réglage iso : Non
Réglage balance des blancs : Non
Correcteur d'exposition : Non
Zoom numérique : Oui (x8)
Stabilisation : Oui
Déclencheur : Tactile et physique
Écran : 5,5’’ (14,7 cm) Quad HD (2560 x 1440) / 538 ppi
Système d'exploitation : Google Android 4.4.2 (Kitkat)
Mode vidéo : 4K, Full HD, UHD
Mémoire interne : 16 Go + microSD (jusqu'à 128 Go)
Dimensions : 145,5 x 74,6 x 9,1 mm
Poids : 153 g

Prise en main

Il faut le savoir, LG fait de grands smartphones. Et on a l'impression qu'à chaque nouveau modèle, le smartphone grandit (je préfère ne pas envisager la possibilité que mes mains raccourcissent). Cela dit, encore une fois, à l'utilisation, on s'y fait. Inutile de rappeler que la prise de vue à une seule main est un défi de chaque instant et un risque à ne pas courir si vous avez tendance à ne pas supporter trop de poids. C'est une gymnastique, et la taille du smartphone n'en simplifie pas l'utilisation. À deux mains, il n'y a pas de réel problème. Prenez juste garde à placer votre index gauche soit très en haut soit très en bas, car le bloc optique est assez proche du bord. Croyez-moi, c'est assez piégeux.

Bon à savoir, si vous êtes un utilisateur prudent, du genre à mettre un code d'accès à votre téléphone, sachez qu'il existe un raccourci. Un appui long sur la touche volume bas vous permettra d'accéder à l'appareil en 2 secondes maximum. En appuyant sur la touche volume haut, vous déclencherez l'application de prise de note Quick Note.

En ce qui concerne l'application à proprement parler, les pictogrammes sont clairement indiqués : un habitué des smatphones Android ne se retrouvera pas perdu. L'interface a évolué comme toutes les autres, en fonction des différentes mises à jour des systèmes d'exploitation. Elle est simple, efficace, et épurée.

À la visée, une bonne surprise est également au rendez-vous. L'autofocus se fait rapidement, sur plusieurs points, et il est possible d'orienter la mise au point de façon tactile. Qui plus est, par appui long et ininterrompu sur le déclencheur, vous enclenchez la rafale, elle aussi rapide à la réponse.

Test du LG G3, autofocus, points d'autofocus multiples

Si on s'aventure plus loin dans les menus en revanche, il faut faire face à une certaine déception. En effet, souvenez-vous, le LG G2 possédait plusieurs menus permettant des modifications de réglages assez précis. La balance des blancs, l'exposition et le réglage de la sensibilité étaient modulables. Ce n'est plus le cas sur ce nouveau LG.

Test du LG G3, modes de prise de vue
Les différents modes de prise de vue sont restreints, voire absents de ce nouveau smartphone.

capture d'écran des menus paramètres photos du LG G3
Des paramètres de réglages réduits au strict minimum.

Il y a donc un monde entre les deux smartphones. À l'heure où l'on demande de plus en plus aux photophones de se rapprocher des APN compacts, LG choisit, semble-t-il, de faire l'inverse.

Il faut tout de même noter que le panoramique 360° a laissé la place à un panoramique classique, que les menus de prises de vues sont passés d'une petite dizaine à... 4. Pour le coup, notre incompréhension est grande. Quel est l'intérêt d'avoir considérablement diminué la quantité de menus, alors que la tendance est justement aux modes créatifs de prise de vue ?

Malgré cette déception, il faut se souvenir que LG fournit un capteur dorsal de 13 Mpx, qui ne change pas d'un poil par rapport au précédent modèle, mais devance plusieurs de ses concurrents dont l'iPhone en matière de définition.

Un autre bon point, que les plus compulsifs d'entre vous sauront apprécier, est le mode rafale qui passe de 20 images maximum par déclenchement à 100. Oui, 100. Vous pouvez atteindre les 100 prises de vue en un seul appui sur le déclencheur.

Par ailleurs, si LG ne semble pas s'être concentré sur le mode photo, la retouche et le partage sont un terrain de jeu que nombre d'entre vous apprécieront sûrement. La galerie de filtres est extrêmement bien fournie, il y a possibilité d'ajouter des cadres, ou de poster sur presque n'importe quel réseau social, de la galerie de 9gag à l'application Instax Share.

Test du LG G3 pour le partage des photos sur le web, capture d'écran
Et ceci sans compter les différents réseaux sociaux présents sur votre smartphone...

Galerie de filtres du LG G3, capture d'écran
La galerie de filtres, relativement bien fournie.

En revanche, le LG G3 ne permet pas l'ajout de petits accessoires ludiques tels que chapeaux cotillons et lunettes de soleils, ce que propose pourtant Sony, Nexus et autres constructeurs de smartphones. On ne peut pas tout avoir.

Test Labo

Le LG G3 ne possédant pas de réglage de montée ISO, nous n'avons pu faire qu'une photo de la scène test en lumière du jour à 250 lux.

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les visualiser en plein format et télécharger le pack des photos du LG G2 ici.

Test du LG G3, planche scène test en lumière du jour

Pour un smartphone, LG  ne fait pas pire que la concurrence. Évidemment on peut déplorer une saturation des couleurs assez faible (surtout au niveau de la carte), mais pour le reste, le smartphone s'en sort plutôt bien. La netteté est correcte (rappelons encore une fois que nous avons affaire à un capteur de smartphone), même si sur les bords, on pourrait penser que le G2 fait mieux.

Reprenons la première ligne des test labos effectués pour le LG G2.
Test du LG G2 en conditions normales
Ici les résultats obtenus avec le LG G3.
Test du LG G3 en conditions normales

On observe que le rendu des détails est clairement moins bon sur le côté de la carte, alors que le reste de la photo se vaut sur les deux smartphones. 

Nous avons ensuite voulu tester le smartphone en faible lumière. Nous avons donc fait des essais de prise de vue à une lumière de 3 lux, équivalant à une lumière nocturne, et avons observé le résultat.

Test du LG G3 en faibles conditions lumineuses
Le LG G3 en mode nuit, éclairage 3 lux.

On remarquera que la qualité de la photo sur le G3 est différente du G2 (ci-dessous). Pour commencer, la saturation des couleurs est clairement plus importante sur le G3. Je ne dirais pas que c'est forcément mieux, la dominante jaune enlevant indubitablement de la fidélité aux couleurs. Sur ce point, le LG G2 était certes moins saturé, mais le rendu des couleurs en était un peu meilleur. Cela dit, sans aucun mode photo de nuit, cette différence peut s'expliquer. Dans tous les cas, à titre comparatif, le LG G3 fait un poil mieux en qualité photo. Le centre de l'image est un peu plus net, bien que l'ensemble soit à dominante orangée. On ne peut pas tout avoir, hein...

Pour mémoire, voici ce que le G2 donnait en mode nuit :

Photo réalisée avec le LG G2, scène de nuit en basse lumière
Le LG G2 en mode nuit, éclairage 3 lux.

La différence est nette. Moins de saturation, mais moins de détails également.

Verdict

Photophone LG G3, non recommandé par Focus Numérique
Dans l'épisode précédent, nous n'avions pas recommandé le LG G2 pour des raisons de qualité d'image ainsi que pour ses menus de partage et de modifications de photos.

Face à ce nouveau smartphone, qui somme toute répond exactement aux mêmes critères, si nous restons cohérents avec nos remarques, nous ne pouvons pas recommander le LG G3 qui présente presque les mêmes caractéristiques et qui, en outre, ne présente plus aucun menu de prise de vue créatif.

Le constructeur s'est voulu minimaliste, mais de notre point de vue, l'attente du consommateur concernant les smartphones (modes créatifs nombreux, qualité de la définition, etc.) n'est clairement pas remplie.

Pour autant, ce serait mentir que de vous dire que le LG G3 fait de mauvaises photos. Pour un smartphone, il reste tout à fait à la hauteur de ses concurrents. Un capteur de 13 Mpx reste encore aujourd'hui dans le haut du panier en matière de photophones, et l'autofocus est assez rapide en plus de posséder un grand nombre de collimateurs (virtuels) de mise au point.

Malgré tout, ces qualités essentielles ne font pas tout, et l'impression que la photo a été mise de côté dans la construction de ce photophone nous pousse à ne pas le recommander.

Points forts

Points faibles

Un grand écran très agréable pour visualiser les photos

Presque aucun mode photo spécifique

Un capteur de bonne qualité

Smartphone encombrant

Un autofocus performant

Aucune amélioration notable par rapport au modèle précédent



PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation