Le Nikon D810 fonctionne à l'aide de la batterie EN-EL15 déjà présente dans le D7100 et le D800. Nikon indique une autonomie de 900 vues par charge. Le boîtier propose une page d'information sur l'écran LCD affichant le pourcentage de charge, le nombre de clichés réalisés ainsi que l'état d'usure de la batterie (0 à 4).

Nikon D810 test review chargeur

Lors de nos tests, la batterie nous a permis de réaliser un peu plus de 850 clichés et environ 10 minutes de vidéo. Pour améliorer l'autonomie du boîtier, il est possible d'acheter en option la poignée d'alimentation MB-D12 (compatible avec le D800) ; vous pouvez utiliser 8 piles de type AA standard ou une batterie EN-EL15 supplémentaire. Vous pouvez également utiliser la batterie EN-EL18 (identique à celle du D4) pour améliorer l'autonomie et augmenter la cadence rafale en mode DX (qui passe alors à 7 ips).
La poignée d'alimentation comporte un déclencheur, un sélecteur multi-directionnel et des boutons d'activation AF pour utiliser l'appareil photo en position verticale, ainsi que des molettes de commande principale et secondaire.

Nikon MB-D12
La poignée d’alimentation MB-D12 pour Nikon D810.

Le chargeur de la batterie EN-EL15 est par contre assez avare en information. Vous n'avez qu'un seul indicateur de charge ("en charge" et "charge terminée"). Le modèle livré avec les reflex haut de gamme Canon est mieux loti, avec des indicateurs correspondant à 0, 25, 50, 75 et 100 % de charge.

Carte mémoire

Pour le stockage des images et des vidéos, Nikon a fait le choix étrange de proposer 2 emplacements dans des formats différents : SD / CF.
Sur ce point les avis divergent. Pour ma part, je trouve l'obligation de jongler avec deux formats de cartes différents pour le moins pénible. D'autres apprécieront de pouvoir enregistrer les vidéos sur un format de carte et les photos sur un autre. Heureusement, les deux slots répondent aux dernières normes en vigueur : UHS-I pour le format SD et UDMA pour l'emplacement CF. Bon point, l'emplacement SD permet l'utilisation des cartes Eye-Fi (Wi-Fi) et de contourner ainsi l'absence de puce intégrée.

Vous pouvez utiliser les deux emplacements en mode débordement (dès qu'une carte est pleine, la suivante prend le relais), en mode sauvegarde (le contenu de l'une est copié sur l'autre) ou en mode sélection : JPEG d'un côté, RAW de l'autre, ou vidéo séparée des photos. Dommage que Nikon n'ait pas pensé à proposer une option pour sauvegarder à la fois des RAW en pleine définition et des "petits" RAW (S RAW). La séparation des formats aurait pu faciliter le travail de certains professionnels.

Nikon D810 review avis test cartes mémoire

Connexions

Le D810 dispose d'une connectique assez complète avec :
  • - une prise USB 3.0,
  • - une sortie casque au format mini-jack 3,5 mm,
  • - une entrée micro stéréo au format mini-jack 3,5 mm,
  • - une prise pour la synchro flash,
  • - une sortie mini HDMI type C non compressée (voir partie mode vidéo),
  • - une prise 10 broches pour connecter une télécommande ou un GPS.

Pour être exhaustif, il manque une connexion Wi-Fi et une puce GPS intégrée. Sur la prochaine version peut-être ?

Nikon D810 test review connexions

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation