Le 16-50 mm appartient à la nouvelle gamme d'optique de haut vol chez Samsung : la gamme S. Il s'agit d'un zoom trans-standard 16-50 mm équivalent à un 24-70 mm très lumineux, puisqu'il s'agit du premier objectif à ouverture maximale glissante de f/2- 2,8. Outre cette caractéristique très attractive qui nous rappelle le 18-35 mm f/1,8 de chez Sigma, on retrouve une motorisation USPM et une stabilisation optique. Tout cela est donc très alléchant !

Samsung 16-50 mm f/2-2,8 S ED OIS

Caractéristiques

Monture : Samsung NX
Format couvert : APS-C
Plage focale : 16-50 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C : 24-75 mm
Ouverture maximale : f/2-2,8
Ouverture minimale : NC
Distance de mise au point : 0,3 m
Nombre de lamelles du diaphragme : 9
Construction : 18 lentilles réparties en 12 groupes
Éléments spécifiques : 3 lentilles asphériques - 2 lentilles ED - 2 lentilles XHR
Échelle des distances : Non
Rapport de reproduction : 0,19 X
Motorisation : Oui, USPM
Stabilisation : Oui, OIS
Dimensions : 81 x 96,5 mm
Diamètre filtre : 72 mm
Poids : 622 g
Pare-soleil : Oui
Étui souple : Oui

Prise en main

Ce nouveau 16-50 mm de chez Samsung est une très belle surprise. En effet, on pourrait être réservé sur une optique de la marque coréenne à plus de 1 000 €, mais il n'en est rien. La qualité de construction, le design et la prise en main n'ont rien à envier aux plus grands !

Samsung 16-50 mm f/2-2,8 S ED OIS

L'objectif est très beau et sobre. Grâce à une construction 100 % métal, la prise en main est très agréable et rassurante. On est bien face à une optique haut de gamme. Son poids de plus de 600 g est assez impressionnant. L'objectif est clairement lourd et un peu disproportionné par rapport à un simple NX30 sans grip : il faudra se muscler le poignet !
Cependant, compte tenu de ses caractéristiques (ouvertures et stabilisation optique), il faut relativiser. Par comparaison, le 18-35 mm f/1,8 de chez Sigma pèse un peu plus de 800 g. L'optique est au final assez compacte bien que sans conception à encombrement constant. Comptez environ 10 cm en position 16 mm et un peu plus de 12 cm en position 50 mm. Son diamètre est assez conséquent avec 7,5 cm. Pour le coup, il est trop grand pour un boîtier comme le NX30. L'optique déborde sur le bas de l'appareil.

Samsung 16-50 mm f/2-2,8 S ED OIS

La bague de zooming est très confortable à utiliser. Elle dispose d'une fluidité proche de la perfection : ni trop souple, ni trop dure. La course est limitée et il sera rapide de passer du grand-angle au 15 mm. La bague de mise au point, située vers l'extérieur, est plus étroite, mais reste tout à fait confortable à l'usage. La fluidité est aussi excellente mais ne dispose pas de butées pour repérer la distance minimale de mise au point et l'infini.

Samsung 16-50 mm f/2-2,8 S ED OIS

Sur le côté, on retrouve la touche personnalisable i-Function (géniale idée de Samsung) et deux interrupteurs : le premier pour l'autofocus et le second pour la stabilisation optique. Pas d'indicateur de mise au point dynamique sur le dessus, par contre.

Au labo

Nous avons testé ce nouveau zoom grand-angle avec un Samsung NX30 et son capteur APS-C de 20 millions de pixels (4,2 micromètres de côté).

La notion de piqué est assez délicate à traiter. C'est ce que l'on peut assimiler à la "sensation de netteté" et/ou à la "précision" que l'on observe sur une image. Elle peut être très différente d'un objectif à un autre, d'une focale à une autre et d'une ouverture à une autre. Elle peut aussi varier entre le centre et les bords de l'image. On a coutume de dire que le piqué est optimal au centre et aux ouvertures moyennes : f/8 par exemple.

De plus, le piqué va dépendre de la définition du capteur de votre appareil (nous avons testé l'objectif avec un NX30 de 20 Mpx) et la taille de son capteur (APS-C pour le NX30). Plus les pixels sont petits, plus le système montrera ses limites à cause de la diffraction. Ce phénomène s'amplifie à mesure que l'on ferme le diaphragme de l'objectif.

Le NX30 dispose d'une définition de 5546 x 3714 pixels. Chaque pixel mesure donc 4,2 micromètres de côté. L'ouverture minimale conseillée pour éviter les problèmes de diffraction est donc de f/11 !

Ce zoom haut de gamme pour NX procure des images de grande qualité sans pour autant atteindre les niveaux de rendus que l'on peut obtenir avec des optiques professionnelles dans le monde du reflex. On observe un net manque d'homogénéité entre le centre et les bords. La sensation de netteté n'est pas optimale en position grand-angle, elle s'améliore en utilisant les focales plus longues de l'objectif. On observe également des aberrations chromatiques assez prononcées sur les bords jusqu'au 35 mm et jusqu'aux ouvertures moyennes.





> Téléchargez les fichiers originaux

Comparons les résultats de ce 16-50 avec ceux du 18-35 mm f/1,8 Sigma, capable, lui aussi de couvrir le format de capteur APS-C. Nous observons les résultats au grand-angle à f/2-f/1,8, à f/8 et au 35 mm à f/2,8 et f/8. On observe que le zoom Samsung est un net cran en retrait comparé au Sigma, surtout aux plus larges ouvertures. À f/8, les différences sont plus nuancées.

Samsung : 16 mm f/2
Samsung : 16 mm f/2

Sigma : 18 mm f/1,8
Sigma : 18 mm f/1,8

Samsung : 16 mm f/8
Samsung : 16 mm f/8

Sigma : 18 mm f/8
Sigma : 18 mm f/8

Samsung : 35 mm f/2,8
Samsung : 35 mm f/2,8

Sigma : 35 mm f/2,8
Sigma : 35 mm f/2,8

Samsung : 35 mm f/8
Samsung : 35 mm f/8

Sigma : 35 mm f/8
Sigma : 35 mm f/8

 

Les distorsions sont assez limitées. Elles sont évidemment visibles au 16 mm, mais restent assez discrètes. Au-delà du 16 mm, elles deviennent négligeables : bon point ! Le vignetage semble lui aussi particulièrement discret dans toutes les combinaisons de focales / ouvertures.





> Téléchargez les fichiers originaux





> Téléchargez pour le délire les fichiers originaux

Test Terrain

Un 16-50 mm sur un capteur APS-C équivaut à un 24-75 mm en utilisant un coefficient de conversion de 1,5x. C'est une plage de focales ultra-classique mais très utile dans beaucoup de situations de prises de vues : paysage, portrait, reportage, etc.





> Téléchargez les fichiers originaux
 
Les ouvertures maximales sont généreuses et assez originales : f/2-2,8. C'est une première sur ce type de zoom. Ces ouvertures larges permettent deux choses. La première consiste à rendre l'appareil très à l'aise dans de faibles conditions lumineuses, à main levée et sans devoir monter trop haut la sensibilité ISO. La seconde permet d'obtenir des effets de profondeur de champ très marqués et d'isoler parfaitement le sujet principal de son arrière-plan, pour des portraits par exemple.





Même au 16 mm, il est possible de décrocher le sujet de son arrière-plan dans un flou diffus et agréable à l'œil en utilisant l'ouverture de f/2. En zoomant et en gardant une ouverture de f/2,8, on obtient de très beaux flous d'arrière-plan.

> Téléchargez les fichiers originaux

Voici ce que l'on peut obtenir avec la distance minimale de mise au point (30 cm) en position 50 mm pour des photos rapprochées.

Samsung 16-50 mm f/2-2,8 S ED OIS

Le 16-50 mm a la particularité d'être équipé d'un système de stabilisation optique assez performant. Nos essais au 50 mm, équivalent 75 mm (coefficient de conversion de 1,5x) nous ont permis de pouvoir réaliser à main levée une photo nette au 1/5e de seconde, soit un gain de près de 4 IL (comptez 3 IL pour être sûr) ! Bien entendu, ce n'est pas une science exacte, il faut prendre en compte la distance du sujet et l'aptitude du photographe à rester immobile.

Samsung 16-50 mm f/2-2,8 S ED OIS

Enfin, retrouvez ci-dessous une galerie d'images terrain pour vous faire une idée. Vous pouvez télécharger les fichiers en haute définition JPG ou bien RAW.

Marque : SAMSUNG
Modèle : NX30
Vitesse : 1/2000 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Samsung 16-50 mm f/2-2,8 S ED OIS
Télécharger le fichier raw
Marque : SAMSUNG
Modèle : NX30
Vitesse : 1/3200 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Samsung 16-50 mm f/2-2,8 S ED OIS
Télécharger le fichier raw
Marque : SAMSUNG
Modèle : NX30
Vitesse : 1/400 s, ouverture : f/5.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Samsung 16-50 mm f/2-2,8 S ED OIS
Marque : SAMSUNG
Modèle : NX30
Vitesse : 1/640 s, ouverture : f/6.3
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Samsung 16-50 mm f/2-2,8 S ED OIS
Télécharger le fichier raw
Marque : SAMSUNG
Modèle : NX30
Vitesse : 1/320 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Samsung 16-50 mm f/2-2,8 S ED OIS
Télécharger le fichier raw
Marque : SAMSUNG
Modèle : NX30
Vitesse : 1/250 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 35 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Samsung 16-50 mm f/2-2,8 S ED OIS
Télécharger le fichier raw


Verdict



Nous ne pouvons que recommander ce 16-50 mm qui ravira les utilisateurs de Samsung NX à la recherche d'une belle optique polyvalente et surtout lumineuse.

Bien entendu, tout n'est pas parfait, mais ce zoom trans-standard ouvre très facilement la porte à des images au piqué impressionnant et aux grandes ouvertures pour des effets de profondeur de champ marqués. De plus le stabilisateur optique, particulièrement efficace, décuple encore le champ des possibles.

 
 

Points forts

Points faibles

Polyvalence de la focale

Taille et poids imposants

Ouvertures maximales

Qualité optique en retrait au grand-angle

Stabilisation optique

Aberrations chromatiques marquées sur les bords

Qualité de construction

 

Touche programmable i-Function

 

Piqué élevé

 

Peu de vignetage

 

Peu de distorsions

 

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation