Poursuivons notre duel de l'été opposant nos deux bridges à longs zooms lumineux, le Sony RX10 présenté en fin d'année 2013 et le tout récent Panasonic FZ1000, en comparant cette fois leur gestion du bruit électronique en hautes sensibilités ISO, leur réactivité (allumage et autofocus) ainsi que leur pilotage Wi-Fi.

En basse lumière

Les deux bridges sont équipés d'imageurs équivalents : 1" de 20 Mpx. Si les capteurs sont proches, le traitement des données est forcément différent, notamment pour le traitement du bruit électronique. Nous nous sommes donc promenés dans la pénombre des salles du Muséum national d'histoire naturelle afin de vérifier le comportement des deux appareils.

Nos deux boîtiers sont configurés en mode A et ISO automatique. Il est intéressant de voir que le Panasonic FZ1000 et le Sony RX10 ne réagissent pas du tout de la même manière face à une scène. Dans la grande galerie, le Sony RX10 monte immédiatement en sensibilité (4 000 ISO) pour rester à un temps de pose suffisamment rapide (1/30 s) alors que le Panasonic est beaucoup plus téméraire (et plus serein vis-à-vis de la stabilisation optique sans doute) et se permet de descendre au 1/13 s avec une sensibilité ISO de 1 600. De fait, l'image du Panasonic FZ1000 est plus agréable.

Sony RX10 vs Panasonic FZ1000 basse lumière sensibilité ISO
Deux extraits à 100 % d'images en basse lumière.

Marque : SONY
Modèle : DSC-RX10
Vitesse : 1/30 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 4000 ISO
Focale : 8.83 mm, décalage expo : 0 IL
Marque : Panasonic
Modèle : DMC-FZ1000
Vitesse : 10/130 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 1600 ISO
Focale : 9.12 mm, décalage expo : 0 IL


Nous avons été confrontés à cette situation sur de nombreux clichés pris en intérieur. Comme vous pouvez le constater sur le cliché suivant, le Panasonic gagne encore 1 IL en sensibilité face à son rival. Vous noterez également que la balance des blancs est un peu plus juste chez Panasonic que chez Sony.

Sony RX10 vs Panasonic FZ1000 basse lumière sensibilité ISO
Les deux boîtiers exposent différemment la même scène.

Marque : SONY
Modèle : DSC-RX10
Vitesse : 1/30 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 3200 ISO
Focale : 8.81 mm, décalage expo : 0 IL
Marque : Panasonic
Modèle : DMC-FZ1000
Vitesse : 10/250 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 1600 ISO
Focale : 9.12 mm, décalage expo : 0 IL


Nous avons également réglé les sensibilités des deux appareils sur des valeurs équivalentes afin de comparer plus facilement le rendu des images. Et comme nous sommes des fous, commençons directement à 6 400 ISO ! Sur nos deux exemples, le Panasonic FZ1000 s'en sort un peu mieux en délivrant des images légèrement plus détaillées et moins lissées que son rival.

Sony RX10 vs Panasonic FZ1000 basse lumière 6400 ISO
Sony RX10 et Panasonic FZ1000 : extrait 100% d'images à 6 400 ISO.

Marque : SONY
Modèle : DSC-RX10
Vitesse : 1/100 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 6400 ISO
Focale : 29.84 mm, décalage expo : 0 IL
Marque : Panasonic
Modèle : DMC-FZ1000
Vitesse : 10/800 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 6400 ISO
Focale : 29.24 mm, décalage expo : 0 IL


Ci-dessous, la texture est mieux rendue avec le Panasonic FZ1000, mais vous noterez également la présence plus marquée de pixels colorés peu esthétiques. Les deux compétiteurs ont des stratégies différentes pour lutter contre le bruit électronique.


Sony RX10 et Panasonic FZ1000 : extrait 100% d'images à 6 400 ISO.

Marque : SONY
Modèle : DSC-RX10
Vitesse : 1/25 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 6400 ISO
Focale : 8.8 mm, décalage expo : 0 IL
Marque : Panasonic
Modèle : DMC-FZ1000
Vitesse : 10/400 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 6400 ISO
Focale : 9.12 mm, décalage expo : 0 IL


Nous réduisons à 3 200 ISO, une valeur plus usuelle pour ce type d'appareils. Une fois n'est pas coutume, le RX10 a opté dans ce cas pour un temps d'exposition plus long que le FZ1000. L'image du Sony est un peu moins bouchée que celle de son concurrent. Ici, les résultats semblent s'inverser, le rendu du RX10 est plus détaillé.



Marque : SONY
Modèle : DSC-RX10
Vitesse : 1/10 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 3200 ISO
Focale : 9.11 mm, décalage expo : 0 IL
Marque : Panasonic
Modèle : DMC-FZ1000
Vitesse : 10/150 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 3200 ISO
Focale : 9.12 mm, décalage expo : 0 IL


Gestion du bruit électronique : égalité.

Réactivité, Mise au point (automatique et manuelle)

Sur le terrain de la réactivité, le Panasonic FZ1000 se montre globalement beaucoup plus rapide que son adversaire sur pratiquement toutes nos mesures — excepté entre deux photos, mais la différence est plus que ténue.

À la mise sous tension, le FZ1000 est pratiquement deux fois plus rapide, avec 1 seconde avant de pouvoir déclencher alors que 2 secondes sont nécessaires avec le bridge Sony.

Mais c'est surtout au niveau de l'autofocus que le modèle de Panasonic prend l'avantage : le temps de mise au point est quasi instantané avec une bonne lumière et de 0,3 s en basse lumière. Le FZ1000 est aussi rapide, voire plus véloce, qu'un reflex milieu de gamme. Voilà qui est très impressionnant.

Il faut dire que Panasonic n'a pas lésiné sur les moyens puisque le FZ1000 reprend le module autofocus par détection de contraste du GH4. Celui-ci dispose d'une nouvelle technologie DFD (Depth From Defocus) qui analyse la taille et le flou des cercles de confusion des images afin de déterminer dans quel sens il faut réaliser la mise au point. C'est en quelque sorte une technologie concurrente à celle de la mise au point par corrélation de phase, et le résultat est sans appel : la recherche du point est beaucoup moins hésitante et vous n'avez plus cet effet de pompage (aller-retour de la mise au point pour rechercher la netteté) caractéristique de la détection de contraste.

Notez également que le Panasonic FZ1000 dispose de 49 collimateurs, contre 25 points sur le RX10.

Sony RX10 vs Panasonic FZ1000 réactivité
Nos chronos sont indiscutablement en faveur du FZ1000.

Au niveau de la mise au point manuelle, les deux boîtiers offrent une loupe, pour apprécier au mieux la netteté et un assistant, le focus peaking, celui-ci surlignant à l'aide de pixels colorés les zones de netteté. Il est disponible à la fois en photo et en vidéo.

Réactivité et mise au point : avantage Panasonic FZ1000.

Connexion sans fil

Les deux boîtiers proposent une connexion Wi-Fi et une puce NFC pour faciliter leur paramétrage avec un appareil compatible.

Les deux systèmes proposent de transmettre des images sur un autre appareil ou de géolocaliser les images à l'aide des données en provenance d'un smartphone. Il est également possible de piloter les boîtiers à distance à partir d'une tablette ou d'un smartphone. Toutefois, l'application de Panasonic se révèle beaucoup plus complète que son homologue de Sony. 

Application mobile Panasonic FZ1000
L'application mobile pour piloter le FZ1000 de Panasonic.

Connexion Wi-Fi sony RX10
L'application mobile pour piloter le RX10 de Sony.

Connexion sans fil : avantage Panasonic FZ1000.

Synthèse des deux duels

  Sony RX10 Panasonic FZ1000
Fiche technique - +
Dimensions et masse + -
Ergonomie + -
Écran - +
Viseur - +
Zoom optique -
(+ en basse lumière uniquement)
+
Bokeh = =
Macro = =
Gestion du bruit électronique = =
Réactivité, autofocus - +
Wi-Fi - +

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation