Samsung Galaxy S5

Présentation

Le Samsung Galaxy S4 nous avait laissé un souvenir plus qu’impérissable et sa qualité d’image l’avait placé dans le top 3 des meilleurs photophones. Il faut dire qu’il avait de quoi séduire : un capteur 13 Mpx, une plage de sensibilité allant de 100 à 800 ISO, et un poids tout ce qu’il y a de plus plume. Bref, Samsung avait mis la barre très haut.
On se demandait donc ce qui allait bien pouvoir nous éblouir sur le plan photo dans ce tout nouveau Galaxy S5.

La réponse se situe notamment au niveau de la définition : on gagne en effet 3 Mpx sur la caméra arrière. Quant aux options, elles sont clairement plus développées. Nous vantions déjà les nombreux effets proposés par le S4 en post-production, cette fois, Samsung les a rendus presque infinis. Le nombre de filtres est impressionnant et les possibilités de combinaisons, sans fin. C'est le moment de vérifier qu'on ne nous prend pas pour des jambons...

Caractéristiques

Capteur : 16 Mpx
Bloc optique : NC
Flash : Oui, par LED
Réglage iso : Oui (100-800 ISO)
Réglage balance des blancs : Oui (Auto - Presets)
Correcteur d'exposition : Oui (-2 à +2 IL)
Zoom numérique : Oui (x4)
Stabilisation : Oui
Déclencheur : Tactile et physique
Écran : 5,1” Full HD Super AMOLED (1920 x 1080), 432 ppi
Système d'exploitation : Google Android 4.4.2 (Kitkat)
Mode vidéo : Full HD, UHD
Mémoire interne : 16 Go + microSD (jusqu'à 128 Go)
Dimensions : 142,0 x 72,5 x 8,1 mm
Poids : 145 g

Prise en main

La prise en main du téléphone est très agréable. Sa légèreté en fait l'un des plus agréables à prendre en main depuis plusieurs mois. Sa largeur facilite la préhension. Il n'est ni trop grand, ni pas assez.

Notre seul reproche pourrait concerner les finitions. Le contour alu couplé à la sensation de légèreté du smartphone pourraient nous faire croire (à tort) qu'on a affaire à un objet un peu cheap et pas très solide. Je n'ai pas encore tenté de faire s'assoir un éléphant dessus, mais je pense que Samsung ne craint point le pachyderme à grandes oreilles.

Que dire du bloc optique? Ma foi, comme sur le S4, il est situé pile-poil au centre en haut. Le flash LED est juste en dessous, mais petite nouveauté : à côté de ce flash se trouve un capteur utile notamment pour la nouvelle appli du Galaxy S5, S Health. En posant votre index sur le capteur, vous pouvez notamment mesurer votre fréquence cardiaque.

L'accès à l'application est simple et rapide. Il vous suffit d'appuyer sur un bouton (home ou déverrouillage) et de faire glisser l'icône photo vers le haut. En tout, deux secondes au maximum seront nécessaires pour enclencher l'appareil. Tout comme sur le S4, le Galaxy S5 dispose et d'un déclenchement physique et d'un déclenchement tactile. Pour le déclenchement physique, les deux boutons de volume pourront être utilisés. Ça simplifie la vie, n'est-ce pas ?

Test terrain

Évidemment, je ne vais pas étaler les caractéristiques du Samsung Galaxy S5 : vous les connaissez déjà, et si ce n'est pas le cas, je vous invite à vous rafraîchir la mémoire en lisant le test du Samsung Galaxy S4.

Pour le reste, arrêtons nous quelques instant sur les petites nouveautés présentes dans le mode photo.

D'abord, l'interface a très légèrement évolué. Les boutons n'ont plus cet aspect métal brossé qui allait avec le Galaxy S4. Maintenant, l'utilisateur appuiera sur de très sobres boutons blancs. Deuxième petit détail qui joue en la faveur du S5 : la présence de commandes annexes sur l'écran de prise de vue. Les fonctions "Mise au point sélective" et HDR sont donc disponibles sans avoir à chercher dans les obscurs tréfonds des menus.

capture d'écran des menus du Samsung Galaxy S5

En ce qui concerne tous les autres paramètres, comme la balance des blancs, l'exposition, les ISO, etc., ils sont comme précédemment disponibles dans le menu "Paramètres". À noter, le choix de la sensibilité n'est pas disponible lorsque la mise au point sélective est enclenchée.

Autre innovation, les menus sur l'écran principal sont personnalisables. Vous pouvez en effet choisir d'accéder rapidement à la définition d'image plutôt qu'au HDR. Appuyez simplement sur les icônes de paramètres et faites-les glisser dans la barre des menus disposée à gauche.

capture d'écran des menus paramètres du Samsung Galaxy S5

Les photos prises en conditions réelles

Avec 16 Mpx sur la caméra arrière, le Galaxy S5 donne d'impressionnants rendus. Pour preuve cette photo piège, faite de moult grillages, feuilles et herbe en tous genres. De prime abord, on constate que les couleurs par défaut sont saturées et que le rendu des détails semble assez bon.

Photo en pleine définition Samsung Galaxy S5
(Oui je me suis suspendue dans le vide pour saisir toute l'intensité dramatique de ce cliché. Craignez pour ma vie.)

Après analyse au zoom 100 % dans l'image, cette première impression se confirme : le rendu est vraiment bon. Les détails du grillage sont parfaitement visibles, sans aberrations chromatiques, les feuilles sont bien définies et le relief du ciment, assez bien détaillé.

détail 100% de la photo pleine définition Samsung Galaxy S5

Pas de doute, niveau détails, le Samsung Galaxy S5 est l'un des meilleurs de sa catégorie. La définition de sa caméra se place elle aussi devant la concurrence.

Le zoom numérique x4 donne également de bons résultats en termes de définition. Malgré tout, il sera plus difficile d'obtenir des images nettes.

zoom x4 Galaxy S5

Un coucher de soleil en HDR.

une rue parisienne
Une petite rue de Paris, en après-midi.

Seine de nuit Samsung Galaxy S5
La Seine, de nuit — encore quelques progrès à faire pour la qualité des photos en basse lumière...

Options

Outre la qualité, d'autres options viennent encore ajouter une certaine plus-value au Samung Galaxy S5.

D'abord, le célèbre soft focus, incontournable vague sur laquelle tout le monde surfe et qui n'est effectivement pas absente de ce nouveau smartphone.

capture d'écran soft focus arrière plan net
 Non, vous ne louchez pas, Totoro est flou.

soft focus Galaxy S5- premier plan net
Ici, le premier plan est bien net.

L'effet est assez efficace, comme avec beaucoup de smartphones, et la transition net-flou se révèle assez subtile. Je n'ai rien à ajouter. Passons aux choses sérieuses.

Le nouveau Samsung Galaxy S5 présente également une fonction que le précédent modèle n'avait pas : le HDR (High Dynamic Range). Très efficace sur les panoramas contrasté ou en contre-jour, la fonction HDR de ce photophone donne de bons résultats.

photo de la fenêtre en mode automatique
Ici le mode automatique seul.

Photo de la fenêtre en mode HDR
Ici le mode HDR rétablit l'exposition dans les zones sous- et surexposées.

Les différentes parties de la photo sont toutes correctement exposées, HDR oblige. Utile quand, comme moi, on aime vivre dangereusement et prendre plein de photos en contre-jour.

Autre option qui vient de faire son apparition : la visite virtuelle. La fonction est encore assez peu répandue sur les smartphones dernière génération et Samsung fait donc office de précurseur. Malheureusement, on sent un peu le prototype dans ce mode. Peu fluide, montrant beaucoup de faux raccords, l'option est à améliorer. Malgré tout, elle s'utilise facilement, de façon très intuitive, et pourra servir si vous voulez faire partager, que sais-je, votre dernière visite d'appartement.

Nous, nous avons choisi de vous faire visiter notre rédaction.

Autre petite évolution, le nombre de filtres. Déjà très riche sur le GS4, la galerie ne présentait à l'époque que des filtres "de base", pourrait-on dire. Sur le nouveau modèle, les possibilités sont démultipliées. En plus des filtres de la galerie, vous pouvez jouer sur divers effets, changer les tons, ajouter diverses décorations comme du dessin, des autocollants, des cadres, etc. Nous ne nous éternisons pas mais sache que toi, lecteur à la fibre créatrice, tu pourras vivre reclus pendant des jours en occupant tes journées avec de la manipulation photo.



Oh, et si quelqu'un veut nous envoyer un peu de soleil, qu'il ne se gêne pas.

Flash Test labo

Évidemment, à titre comparatif, nous allons effectuer une montée ISO sur le GS5. Pour ce faire, nous avons pris comme d'habitude une valeur lumineuse de 250 lux, équivalente à la lumière d'un jour ensoleillé (pas comme aujourd'hui en effet, cf. la galerie du dessus).



Téléchargez le pack haute définition

On constate une très nette amélioration de la qualité d'image par rapport au modèle précédent. Sur toute la plage de sensibilité, les détails sont mieux conservés. Évidemment, sur la seule plage ISO du GS5, on observe à 400 ISO une perte réelle de détails. Mais en comparant la qualité du GS5 à celle du GS4, il n'y a clairement pas photo (enfin si, mais vous m'avez compris).

En revanche les couleurs se ternissent à 400 ISO, quel que soit le modèle. C'est un point sur lequel pêchent la plupart des photophones, et Samsung ne fait pas exception à la règle.

À titre comparatif, voici les résultats que nous avions obtenus à 100 ISO sur le Galaxy S4.

résultats labo Samsung Galaxy S4
À 100 ISO, les résultats labo du Galaxy S4.

Nous avons ensuite voulu voir ce que le Galaxy S5 avait dans les tripes. Nous lui avons donc fait passer l'impitoyable test en basse lumière à 3 lux.
Nous n'avons ici qu'une seule photo à proposer au test : contrairement à son prédécesseur, le Samsung Galaxy S5 ne possède en effet pas de mode nuit.

photo faible lumière Samsung Galaxy S5 16Mpx
En faible lumière et avec la stabilisation, l'appareil fait des miracles, là ou le GS4 nous donnait une bouillie de tons sombres.

Là aussi, Samsung a nettement amélioré son photophone. En faible lumière, le mode automatique couplé à la stabilisation donne de très bons résultats. Sur le GS4, la présence d'un mode nuit était nécessaire pour parvenir à un résultat similaire. Les détails et la clarté de l'image ne sont pas encore parfaits, mais il faut bien reconnaître à la marque coréenne (?) un effort certain.

Gestion du flash

Pour tester la gestion du flash, nous avons comme de coutume fait appel à notre modèle bénévole à temps plein non rémunéré, Barbie !

Nous avons confronté les modes avec et sans flash.

Barbie avec flash
 
Dans l'ensemble, les détails sont très bien conservés. Sur un zoom à 100 % les différents éléments tels que les yeux ou les cheveux sont très bien définis. L'éclairage global est bien réparti et les couleurs, correctement rendues. Même si sans flash, les teintes sont plus chaudes, les résultats sont tout aussi bons.

Barbie sans flash

Mode Vidéo

Le rolling shutter, en UHD (ce qui, ne nous mentons pas, donne des vidéos de la taille d'un pachyderme obèse) donne d'excellents résultats. Presque aucune déformation, et une qualité d'image assez impressionnante. À quoi bon la 4K ? ... Ok, bon, peut-être pas jusque-là, mais la question se pose quand même. Entre la 4K proposée par le Sony Xperia Z2 et l'UHD du GS5, très honnêtement, il n'y a pas matière à débat : le Samsung l'emporte haut la main.



En revanche, un malus à noter, c'est l'indisponibilité de la stabilisation vidéo en Ultra HD. En Full HD, il vous faudra impérativement activer la mise au point sélective pour en bénéficier.

Nous avons enfin testé le rendu du son en labo. Sur ce point, il reste encore quelques progrès à faire. Même si nous sommes un peu exigeants, il est à noter que pour l'heure, les smartphones ne sont pas exactement conçus pour vous réduire les oreilles en miettes. Le rendu est donc moyen, mais reste cohérent avec les rendus des appareils concurrents.



Verdict

focus recommande le Samsung Galaxy S5Ce tout dernier smartphone de chez Samsung a été un vrai plaisir à utiliser. Il est léger, relativement compact, et la qualité de ses prises de vues le place dans la tranche haute de notre classement de photophones. Sa qualité d'images à 16Mpx et sa qualité vidéo UHD en font très certainement l'un des meilleurs actuellement sur le marché.

Il compile à la fois de bons rendus et un nombre élevé de possibilités de retouche. Mis à part quelques détails somme toute mineurs, et tenant aux finitions du système, c'est sans aucune hésitation que la rédaction recommande le Samsung Galaxy S5.


Points forts

Points faibles

Léger

Finitions plastique d'aspect argent peu résistantes

Excellente qualité photo

 

Très bonne qualité vidéo

 

Options d'effets très larges

 


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation