Exposition Vivian Maier, Château de Tours, jusqu'au 01-06-2014
© Vivian Maier / Maloof Collection Courtesy Howard Greenberg Gallery, New York.

Il reste quelques jours pour aller voir, mais surtout découvrir les clichés de Vivian Maier, photographe américaine talentueuse découverte il y a quelques années seulement, après sa mort. Jusqu’au 1er juin, le Jeu de Paume expose Hors les murs au Château de Tours plus d’une centaine de tirages. Conçu à partir de la collection réunie par John Maloof avec l’aide de la Howard Greenberg Gallery de New York, Ce projet constitue une première approche de l’œuvre, révélant un regard discret, d’une poésie et d’un humanisme hors du commun.

Exposition Vivian Maier, Château de Tours, jusqu'au 01-06-2014
 © Vivian Maier / Maloof Collection Courtesy Howard Greenberg Gallery, New York.

L’histoire veut que ce soit en 2007, dans une salle des ventes de Chicago, que John Maloof, un jeune agent immobilier alors à la recherche de documentation sur un quartier de Chicago, ait acquis pour la modique somme de 400 dollars un lot de tirages, négatifs, films — pour la plupart non développés — d’un auteur inconnu. La suite, on la connaît : c’est la découverte fortuite d’un talent féminin de la street photography resté secret, celui de Vivian Maier. Durant trente ans, en toute discrétion, elle réalisa plus de 120 000 prises de vue, travail conséquent jamais ou peu vu, même d'elle, manquant d’argent pour développer ses films.

D’un père austro-hongrois et d’une mère française, Vivian Maier naît en 1926 pour décéder dans une grande précarité financière en 2009, en tout anonymat. Ses biens, dont sa production photographique, avaient été saisis et vendus aux enchères pour régler des impayés ! Devenus aujourd’hui une valeur sûre, ses tirages se vendent entre 1 800 et 4 000 €.

Exposition Vivian Maier, Château de Tours, jusqu'au 01-06-2014

Exposition Vivian Maier, Château de Tours, jusqu'au 01-06-2014

Exposition Vivian Maier, Château de Tours, jusqu'au 01-06-2014
© Vivian Maier / Maloof Collection Courtesy Howard Greenberg Gallery, New York.

Gouvernante d’enfants, c’est à ses heures de loisir que les rues de New York et de Chicago — entre autres, car elle effectuera un tour du monde de huit mois — deviennent son terrain de prédilection, un Rolleiflex ou un Leica en bandoulière. La rue comme cadre, pour capter la vie quotidienne dans ses moindres détails. La rue pour capter l’étrangeté des gestes, la singularité des figures et la distribution graphique des corps dans l’espace. La rue pour capter sa propre image, son reflet, nous souffle la nécessité qu’était devenue la photographie pour Vivian Maier. Avec sa façon de voir, directe, frontale, sans détour, avec beaucoup d’humour et d’empathie, Vivian Maier témoigne à sa manière de la ville et de ceux qui y habitent.

Abigail Solomon Godeau dit d’elle : « Tout ce que l’on peut dire, c’est que, de manière mystérieuse et poignante, Maier vécut son existence d’adulte à travers l’objectif d’un appareil photo, existence par procuration dans laquelle l’"œil'"de l’appareil et le "je" du sujet sont inextricablement liés. Il n’existe, à ma connaissance, aucun autre exemple similaire dans l’histoire de la photographie. Ce qu’il faut souligner ici, c’est que, comme le photojournalisme, la photographie de rue est un domaine largement réservé aux hommes. Il y a de nombreuses raisons à cela : le regard scrutateur, prérogative masculine, le caractère sexué de l’espace public, la relative vulnérabilité des femmes au sein de cet espace, et les risques posés par la photographie de sujets récalcitrants. » (extrait de « L'Invention de Vivian Maier »)

Un petit tour photographique aux détours des rues pour comprendre le regard de cette autodidacte mystérieuse et solitaire. Hommage !



Vivian Maier (1926-2009) : une photographe révélée
Jusqu'au 1er juin 2014
Château de Tours

25, avenue André Malraux – 37000 Tours
Du mardi au vendredi de 14h à 18h
Samedi et dimanche de 14h15 à 18h
Entrée gratuite

• Visites commentées destinées aux visiteurs individuels le samedi à 15h. Visites couplées avec l’exposition du CCC – Centre de création contemporaine de Tours, le premier samedi du mois à 16h30.
• Visites commentées pour les groupes adultes, associations, scolaires et publics jeunes. Accueil gratuit des groupes, du mardi au vendredi sur rendez-vous : information et réservation au 02 47 70 88 46 / de@ville-tours.fr

Document téléchargeable : Vivian Maier, Petit Journal Jeu de Paume #111 (en PDF)
 
www.vivianmaier.com
www.findingvivianmaier.com

www.tours.fr
www.jeudepaume.org

PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation