Comme sur les précédents modèles, ce qui plaît avant tout avec le Sony RX100 Mark III, c'est sa compacité. Le dernier modèle en date prend 1 millimètre par-ci ou par-là, mais conserve globalement le même volume et peut donc tenir dans une poche.

Comparaison des dimensions entre Sony RX100 II et RX100 III
comparaison taille entre Sony RX100 II et RX100 III

Avec sa finition métal, le RX100 Mark III n'est pas le plus léger des appareils de poche et accuse 290 g tout équipé sur la balance — une masse qui rassure et offre une bonne impression de solidité. Toutefois, et comme les autres modèles, nous avons noté quelques fragilités : l'écran se raye facilement et la peinture (notamment sur les arrêtes) s'use assez vite.

Sony RX100 Mark III de face, allumé

Par ailleurs, comme nous l'avions déjà mentionné à propos des précédents modèles, la finition très lisse de l'appareil ne permet pas une bonne préhension. Il existe bien une poignée (AG-R2), mais elle est vendue pas moins de 15 € et n'est pas amovible une fois posée : elle vient simplement se coller sur la face avant.

En revanche, malgré sa compacité, le nouvel arrivant dispose d'un équipement complet avec un flash pop-up et surtout un viseur électronique escamotable : un petit miracle technologique avec qui il faudra désormais compter.

Faisons un petit tour du propriétaire. Sur le dessus de l'appareil, vous trouverez donc de gauche à droite : un viseur électronique escamotable, un flash pop-up, la commande de mise sous tension, le levier de zooming et le déclencheur, ainsi que la molette de choix pour le mode d'exposition. Vous noterez également les deux entrées micro pour la captation du son en vidéo. Les possesseurs de RX100 Mark II l'auront immédiatement remarqué, la griffe porte-accessoire apparue sur ce précédent modèle a été remerciée et remplacée par le flash pop-up. Est-ce vraiment dramatique ? Sans doute pas, les photographes souhaitant voyager léger ne s'encombrant probablement pas d'un flash cobra supplémentaire.
Sony RX100 Mark III, vue de dessus

La vue de dessus montre également la bague de réglage qui se situe autour de l'optique. Celle-ci est fluide et peut être assignée à plusieurs options : zoom, ouverture, sensibilité ISO...

Au dos, vous trouverez le bouton pour la vidéo, différentes commandes dont la très pratique Fn (accès à un menu personnalisable avec 12 entrées), la roue codeuse avec bouton de validation ainsi qu'une touche configurable "C".

Sony RX100 Mark III, dos

Comme sur le RX100 deuxième du nom, vous trouverez ici un écran LCD monté sur une double charnière qui permet une inclinaison jusqu'à 180° vers le haut et 45° vers le bas. Malheureusement, celui-ci n'est pas tactile.

Sony RX100 Mark III viseur électronique et charnières, de dos

Naturellement, c'est le viseur qui retient toute notre attention. En effet, celui-ci est invisible jusqu'à l'éjection à l'aide du levier situé sur le côté de l'appareil.

Sony RX100 Mark III viseur électronique

Point curieux, l'éjection du viseur ne le rend pas opérationnel immédiatement. Il faut, dans un deuxième temps, l'extraire de son logement à la main. Une étape de trop qui aurait dû être automatisée. Si le déploiement du viseur met l'appareil sous tension, sa fermeture forcément l'extinction de l'appareil. Là aussi, il faudrait pouvoir débrayer cette fonction : on peut avoir envie de replier le viseur sans pour autant vouloir éteindre l'appareil.

Sony RX100 Mark III viseur électroniqueSony RX100 Mark III viseur électronique

Au niveau de la connectique, vous retrouverez une sortie micro-USB (charge batterie, transfert des images, télécommande filaire) et une sortie HDMI de type D. Vous ne trouverez donc pas de sortie casque ou d'entrée micro pour faciliter la prise de son en vidéo.


Le RX100 Mark III dispose également d'une puce Wi-Fi couplée à une puce NFC pour faciliter la connexion avec un appareil nomade.

Vous pouvez donc, à partir d'une application installée sur un smartphone ou une tablette, contrôler à distance l'appareil photo ou transférer vos images. Les possibilités de contrôle sont spartiates (flash, retardateur, zoom, déclenchement...).

Sony RX100 Mark III contrôle Wi-Fi
L'interface de contrôle à distance Play Memories.

Le RX100 Mark III peut également se connecter à un réseau Wi-Fi afin de télécharger des applications et donc décupler les possibilités de l'appareil. Malheureusement, ces applications sont payantes et relativement chères. Ne comptez pas moins de 10 € pour une fonction time-lapse que l'on trouvera peut-être par défaut dans la prochaine évolution du boîtier. En outre, on retrouve déjà plusieurs de ces fonctionnalités chez certains concurrents... gratuitement.

Sony RX100 Mark III menus des applications à télécharger

Au niveau de la batterie, le compact embarque toujours le modèle NP-BX1 (4,5 Wh), mais le boîtier est sans doute un peu plus gourmand que les précédents puisque nous avons pu à peine dépasser 300 vues par cycle. Le RX100 III ne propose qu'un simple témoin de charge (au niveau de la commande de mise sous tension). Il n'est pas pas possible de connaître l'état de charge de l'appareil (par un clignotement pas exemple) sans l'allumer.

Sony RX100 Mark III, de dessous, trappe d'alimentation ouverte

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation