Sony RX100 Mark III
C'est l'une des nouveautés du RX100 dans sa version 3 : le zoom qui équipe désormais le compact expert de Sony est un 24-70 mm f/1,8-2,8. Il est à la fois plus court que le précédent modèle (28-100 mm), mais également plus lumineux à fond de télé (f/2,8 contre f/5,9). La position télé est donc moins intéressante, mais nettement plus lumineuse... Compromis, toujours les compromis.

L'ouverture glissante du zoom... glisse assez vite et l’ouverture f/1,8 n'est disponible qu'au grand-angle 24 mm ; dès 32 mm l'ouverture est "limitée" à f/2,8.

24 mm 25 mm 28 mm 35 mm
f/1,8 f/2 f/2,5 f/2,8

Avec des photodiodes d'environ 2,4 µm de côté, la diffraction devrait logiquement apparaître à partir de f/8.

JPEG VS RAW

Les fichiers JPEG du Sony RX100 Mark III ne sont pas trop accentués. Le graphique ci-dessous montre l'analyse d'une image par DxO Analyzer avec l'accentuation (courbe au-dessus de 100 %).

Vous pourrez donc renforcer un peu le tonus de vos images avant une impression, par exemple, avec une légère accentuation logicielle. À pleine ouverture, le capteur peine à s'exprimer pleinement, comme nous pourrons le vérifier sur les images de notre scène.

Sony RX100 Mark III test review mesure DxO Analyzer

Malheureusement et à l'heure où nous écrivons ces lignes, les fichiers bruts ARW du Sony RX100 Mark III ne sont pas pris en compte par les principaux logiciels de développements de fichiers bruts (DxO Optics Pro, Adobe Lightroom, PhaseOne Capture One Pro...). Nous reviendrons sur ce point peut-être plus tardivement.

Précision Zoom 24-100 f/1,8-2,8

Grand-angle 24 mm (équivalent 24x36)

Au centre
La nouvelle optique Sony est remarquable au centre avec un bon piqué dès la pleine ouverture, devenant excellent à f/4 ; la diffraction vient perturber le rendu des images à f/11.

Sony RX100 Mark III test review zoom grand-angle centre
Au bord
La bordure des images est nettement moins engageante et de f/1,8 à f/2,8, les images sont peu piquées. Il faut fermer à f/4 pour commencer à avoir un rendu plus accrocheur. À f/5,6, c'est encore bon et au-delà, on perd encore en précision.

Sony RX100 Mark III test review zoom grand-angle bordure

À 35 mm (équivalent 24x36)

Au centre
Là encore, le centre de l'image est remarquable avec un excellent piqué à pleine ouverture (f/2,8). Vous ne gagnerez pratiquement rien à fermer le diaphragme de quelques crans. Comme pour les autres focales, la diffraction devient visible à f/11.

Sony RX100 Mark III test review zoom 35 mm centre

Au bord
Les bordures des images légèrement meilleures qu'au grand-angle, mais l'ensemble reste assez faible. Il faut fermer à f/5,6 voire f/8 pour obtenir le meilleur de l'optique.

Sony RX100 Mark III test review zoom 35 mm bordure

Au télé 70 mm (équivalent 24x36)

Au centre
La position télé est de bonne facture avec une ouverture f/2,8 convaincante et un excellent piqué de f/4 jusqu'à f/8.

Sony RX100 Mark III test review zoom télé centre

Au bord
C'est clairement la position télé qui est la plus homogène sur le nouveau RX100 Mark III. À f/2,8, l'image est vraiment agréable et étonnamment meilleure qu'aux autres ouvertures. Là encore, la diffraction fait son œuvre à f/11.

Sony RX100 Mark III test review zoom télé bordure

Au final, la nouvelle optique 24-70 mm f/1,8-2,8 nous laisse un peu sur notre faim. Le centre est bon sur toute la plage focale, mais le manque d'homogénéité est flagrant et seule la position télé est satisfaisante. La luminosité f/1,8-2,8 est intéressante, mais la plage focale 24-70 est plus courte que les 28-100 mm des précédents modèles.

Distorsion

Au grand-angle, les déformations géométriques de l'optique sont bien visibles sur le fichier brut. Elles sont complètement corrigées sur l'image finalisée JPEG. Attention, il faudra donc utiliser des profils de corrections optiques dans votre logiciel de développement de fichiers bruts.

Sony RX100 Mark III test review distorsion grand-angle
Le fichier brut à gauche, l'image JPEG corrigée à droite.

Au télé, l'optique ne présente pas beaucoup de distorsion.

Sony RX100 Mark III test review distorsion télé
Le fichier brut à gauche, le JPEG corrigé à droite.

Balance des blancs automatique

Sous un éclairage de type lumière du jour (notre labo est calé à 5 400 K), le Sony RX100 Mark III donne d'excellents résultats. La balance des blancs est assez juste, avec un Delta E94 moyen sur la gamme de gris à 1,2. Le rendu des couleurs est également assez fidèle.

Sony RX100 Mark III test review balance blancs auto lumière jour
Sous un éclairage tungstène (le plus courant en intérieur — ici, des lampes halogènes dont la température de couleur est d'environ 3 000 K), la balance des blancs automatique est très chaude avec une dominante jaune orange bien visible.

Sony RX100 Mark III test review balance blanc auto tungstene
Un passage en balance des blancs préréglée tungstène rend l'image au contraire très froide. La neutralité n'est donc pas au rendez-vous et l'image perd le petit côté chaleureux d'un tel éclairage. La gamme de gris est un peu froide avec une dominante bleutée.

Sony RX100 Mark III test review balance blancs réglée tungstène pour 3000 K

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation