LumoPro LP 180Présentation

Le LP180 de LumoPro se présente comme une arme de guerre pour les photographes amateurs de strobisme qui ne veulent pas entendre parler de TTL !

Il est vrai que ce flash cobra est 100 % manuel, mais il ne manque pas d'atouts pour séduire : un nombre guide engageant, de nombreux modes de synchronisation et une compatibilité avec les power packs externes. En effet, il dispose de 4 modes de synchronisation : via le sabot, en mode cellule, avec une prise PC ou une prise jack. C'est complet !

Pour le reste, c'est du grand classique : tête orientable, diffuseur grand angle, diffuseur indirect, zoom et verrouillage du sabot par loquet.

Caractéristiques

Puissance : NG 33 (105 mm - 100 ISO)
Temps de recyclage : 4 s (1:1) - 1 s (1:1 et Power Pack)
Durée de l'éclair : 1/3200 s (1:1)
Synchronisation : Mode cellule - filaire (jack) - filaire PC - sabot
Lampe Pilote : Non
Gradation : Oui 1:1 / 1:128 (1/3 IL)
Alimentation : 4 piles AA - batterie externe Power Pack
Autres : Mode zoom - réflecteurs (grand angle et indirect) - support gélatines - prise USB - tête orientable.

Prise en main

Le LumoPro LP180 est une très bonne surprise. La qualité de construction est clairement au rendez-vous et n'a rien à envier aux flashes haut de gamme Canon, Nikon, Sony ou Pentax. Le design est sobre et discret et les matériaux (plastiques) sont très agréables au toucher et semblent très rigides. Les mouvements sont précis (rotations de la tête, trappe batterie) et l'ensemble paraît conçu pour durer.
LumoPro LP180
On retrouve des détails assez haut de gamme. Par exemple, le sabot du flash est en métal et dispose d'un verrou à loquet (contrairement à la rondelle à vis que l'on peut encore rencontrer) associé à un joint d'étanchéité. La trappe qui donne accès au panneau de connexion est en caoutchouc très résistant : on pourrait croire que ce flash est paré pour être utilisé dans des conditions d'humidité et de pluie ; malheureusement, la trappe batterie n'est pas pourvue de joint d'étanchéité. Détail très malin : un pas de vis standard sur le côté du flash permet de le fixer facilement à la verticale.

LumoPro LP180
Le panneau de commande rétroéclairé est très simple et basique. En même temps, le flash est 100 % manuel et ne nécessite donc pas 36 millions de réglages : puissance et zoom, pour les résumer.

LumoPro LP180

Sur le côté, on retrouve les différentes connexions de synchronisation et d'alimentation : une prise PC, un jack et une prise Power Pack. Notons que ce flash est compatible avec les power packs de chez Quantum par exemple. On note aussi la présence d'un port mini USB qui laisse peut-être entendre la possibilité d'une mise à jour du micrologiciel (firmware).

LumoPro LP180

La tête du flash pivote sur 180° dans les deux directions. L'orientation se fait sur 45°. On dispose d'un diffuseur grand angle et d'un réflecteur à déployer. La tête intègre aussi deux petites encoches permettant de maintenir simplement d'éventuelles gélatines de couleur.
LumoPro LP180

Test labo

Les tests labo visent à vérifier les caractéristiques techniques annoncées par le constructeur et vérifier la qualité de la lumière produite par le système. Nous allons donc nous attarder sur la distribution spectrale (peu intéressante pour un flash, mais pleine de sens pour des éclairages continus LED), la température de couleur, l'indice de rendu des couleurs, le nombre guide (puissance maximum et gradation), la durée de l'éclair et le temps de recyclage à pleine puissance.

Température de couleur, indice de rendu des couleurs et distribution spectrale

L'indice de rendu des couleurs et la température de couleur sont calculés à partir de l'analyse spectrale (irradiance du flash) à différents niveaux de puissance. L'analyse spectrale est effectuée à l'aide d'un spectrophotomètre (X-Rite Colormunki associée à Argyll CMS).

lumopro LP180 : distribution spectrale

L'indice de rendu des couleurs (ou IRC) est un chiffre normalisé, compris entre 1 et 100, indiquant la fidélité des couleurs restituées par une source de lumière. Plus l'IRC est élevé, plus la source de lumière est susceptible de restituer des couleurs aux teintes fidèles. Par exemple, une ampoule à incandescence (ampoule standard) aura un IRC proche de 100. Une lampe au sodium basse pression, comme celle utilisée pour l'éclairage urbain de nuit, aura un IRC très faible (20-25).

Dans le cas du LumoPro LP 180, nous mesurons un IRC moyen (selon la puissance) de 98,9 : c'est parfait !

lumopro LP180 : température de couleur
On attend généralement d'un flash que sa température de couleur soit comprise entre 5 000 et 6 000 kelvins.

Le LumoPro LP180 est un peu froid, avec une TC variant entre 6 500 et 7 000 kelvins de la pleine puissance au 1:128.

Puissance et gradation

Le nombre guide est une méthode de calcul d'exposition au flash simplifiée pour les photographes.
C'est le produit du réglage de diaphragme et de la distance flash-sujet pour une sensibilité ISO donnée :

Nombre guide (pour une sensibilité ISO donnée) = Diaphragme x Distance flash-sujet

Contrairement aux photos prises en lumière continue, le temps d'exposition n'intervient pas. En effet, le temps du flash (de 1/1000 s au 1/30000 s) est toujours bien plus court que la vitesse de synchronisation permise par l'appareil photo.

Le nombre guide d'un flash est donné dans des conditions données. Par exemple pour un flash cobra : 105 mm (zoom du flash), pleine puissance, à 1 mètre et à 100 ISO. Pour un flash de studio il est généralement donné avec l'utilisation d'un bol réflecteur standard.

LumoPro LP180
NG annoncé NG mesuré
33
(100 ISO)
30
(100 ISO)

Nous mesurons le nombre guide du flash à l'aide d'un posemètre étalonné, photo à l'appui. La courbe de gradation est obtenue à partir des données spectrale de l'éclair, mesurées à tous les paliers. Nous prenons en compte comme composante Y du système CIE XYZ, proportionnelle à la luminance.

LumoPro LP 180

Dans notre cas, nous avons mesuré le nombre guide à l'aide d'un flash-mètre Gossen Starlite 2 avec le flash à 105 mm, à 3 mètres et à pleine puissance. Nous obtenons un NG de 30 (pour 100 ISO) alors que le constructeur annonce un nombre guide 33 (pour 100 ISO). Il y a donc environ 1/3 IL de différence.

lumopro LP180 : gradation

Temps de recyclage - Autonomie

Le temps de recyclage est un paramètre très important dans le choix d'un flash. Dans certaines situations, il sera nécessaire de pouvoir réaliser une série rapide de photos tout en conservant l'usage du flash. Les personnes qui se sont essayées à la photo de mariage sont bien conscientes de ce problème.
Plusieurs paramètres entrent en compte : qualité des composants (par exemple les condensateurs), qualité des piles ou batteries utilisées, usure des piles, température. De plus, le temps de recyclage d'un flash n'est pas constant selon la manière dont il est utilisé. Plus la puissance est faible, plus le temps de recyclage est court.

Comptez plus de 8 secondes pour recycler à pleine puissance avec des batteries neuves.
C'est très long !

1 : 1
8,3 s

Verdict

LumoPro LP180Le LumoPro LP180 est un flash basique sans prétention mais qui remplit à 100 % son rôle pour les allergiques au TTL.

On apprécie sa qualité de fabrication, qui est tout à fait comparable à ce que l'on peut avoir dans le haut de gamme chez Canon ou Nikon.

Ce flash s'utilise uniquement en manuel : puissance, zoom, orientation et synchronisation seront les seuls réglages à maîtriser.
Il pourra s'ajouter à n'importe quelle configuration d'éclairage grâce à son sabot, son mode cellule, sa prise PC et sa prise jack de synchronisation.

Pour finir, son prix très accessible de 200 $ achève de nous convaincre.













Points forts

Points faibles

Qualité de fabrication

Temps de recyclage un peu long

Nombreux modes de synchronisation

Température de couleur un peu froide

Simplicité d'utilisation

Pas de TTL

Support gélatines astucieux

Pas de récepteur radio intégré

Puissance correcte

Pas de LED



PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation