Dynamique

Notre test de dynamique repose sur des mesures réalisées sur un charte Stouffer comprenant 41 zones de densités différentes (1/3 IL). La mire est rétroéclairée et photographiée en RAW. Nous examinons ensuite le fichier à l'oscilloscope afin de déterminer combien de zones sont discernables.

Avec l'Alpha 6000, nous avons pu compter jusqu'à 24 paliers différents, ce qui représente environ 8 IL de dynamique (24 / 3 = 8).

Sony Alpha 6000 raw dynamique
 

Latitude d'exposition

Pour connaître la latitude d'exposition, nous photographions une mire neutre à différentes expositions (sur- ou sous-exposition). Les fichiers bruts sont ensuite développés avec Adobe Lightroom afin de récupérer les informations en corrigeant l'exposition manuellement.

Dans les hautes lumières, il n'est pas possible de récupérer des informations au-delà d'une surexposition de 3 IL ce qui est assez énorme.

Sony Al^pha 6000 test review dynamique latitude dans les hautes lumières
À gauche : exposition correcte ; à droite : exposition +3,3 IL avec Adobe Lightroom.

De manière assez étonnante, l'Alpha 6000 est moins à l'aise dans les sous-expositions. En effet, dès -3 IL, le fait de rehausser les valeurs avec Lightroom entraîne une forte montée du bruit électronique et une nette dérive verte peu esthétique.

Sony Alpha 6000 test review dynamique latitude sous exposition

Modes d'exposition

Le compact à objectif interchangeable (COI) de Sony propose une cellule de mesure de la lumière sur 1 200 points. Il n'existe pas de correcteur d'exposition physique sur le boîtier. Il faut passer par une touche pour activer celle-ci. Vous pouvez alors appliquer une correction sur +/-5 IL. En outre, l'écran n'affiche pas les valeurs d'exposition au-delà de +/-2IL en mode M. Impossible de savoir directement si vous êtes à -3 ou -4 IL pour une série d'expositions en vue d'un HDR.

Le bracketing d'exposition permet d'exploiter au maximum une plage de +/-3 IL sur 3 vues. Vous pouvez également réaliser une variation plus fine (0,3 ou 0,7 IL sur 5 vues).

Comme la plupart des boîtiers Sony, l'Alpha 6000 dispose d'un mode HDR qui empile plusieurs clichés (JPEG) pour augmenter la dynamique de capture. Vous pouvez réaliser un bracketing sur 1, 2, 3, 4, 5 et 6 IL. Le mode Optimiseur de dynamique (DRO) joue sur la courbe de rendu des valeurs pour remonter les détails dans les zones sombres. Là aussi vous pouvez jouer sur 5 niveaux d'intensité.


Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation