Comme de coutume, pour notre test, la scène est éclairée sous 200 lux, le Sony Alpha 6000 est positionné en mode A et l'ouverture, fixée à f/5,6 pour une valeur ISO de 100 (optique Leica 50 mm f/1,4 Summilux). Nous faisons ensuite varier la sensibilité ISO ainsi que la vitesse d'obturation. Les images sont visibles à 100 % et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (ARW).

Les JPEG

Classiquement, les images délivrées par l’Alpha 6000 sont exemptes de bruit jusqu'à 800 ISO. Même à 100 % sur écran, il est difficile de noter un lissage des détails ou un moutonnement dans les aplats colorés. Le lissage est par ailleurs peu appliqué jusqu'à 3 200 ISO. Les images fourmillent de petits détails (carte IGN, billet...). Sur écran et à 100 %, vous noterez les premières modulations dans le rendu des aplats vers 1 600 ISO, mais vraiment rien de dramatique.

Un véritable palier est franchi à 6 400 ISO. Les fins détails commencent à se diluer, la dynamique est en légère baisse et les aplats sont désormais mouchetés. Les sensibilités 12 800 / 25 600 ISO sont un peu plus délicates à manipuler avec des couleurs plus ternes, des limites moins franches, des détails fortement estompés et des aplats noirs constellés.

Sony Alpha 6000 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Sony Alpha 6000 : Réduction du bruit standard 1600-25600 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400-12800-25600 ISO)


Oscilloscope

Passons certaines images du Sony Alpha 6000 sous l'œil de l'oscilloscope pour un avis plus "mathématique".

Jusqu'à 800 ISO, les paliers sont bien dessinés et le bruit électronique visible, mais bien contenu.
À 3 200 ISO, la dynamique baisse et les paliers sont moins francs notamment pour les valeurs extrêmes. À 12 800 ISO, les paliers sont encore un peu moins francs et le bruit (fortes oscillations) est bien visible notamment dans les valeurs sombres.

Sony Alpha 6000 test review bruit électronique sur gris
Sony Alpha 6000 – 100 ISO
Sony Alpha 6000 test review bruit gamme gris graphique 100 ISO
Sony Alpha 6000 test review bruit gamme gris 800 ISO
Sony Alpha 6000 – 800 ISO
Sony Alpha 6000 test review bruit gamme gris graphique 800 ISO
Sony Alpha 6000 test review bruit gamme gris 13200 ISO
Sony Alpha 6000 – 3 200 ISO
Sony Alpha 6000 test review bruit gamme gris graphique 3200 ISO
Sony Alpha 6000 test review bruit gamme gris 12800 ISO
Sony Alpha 6000 – 12 800 ISO
Sony Alpha 6000 test review bruit gamme gris graphique 12800 ISO

Comparaison

Vous pouvez comparer les résultats du A6000 par rapport à l'Olympus OM-D E-M10, le Panasonic GX7 et le Fujifilm X-E2.

Olympus OM-D E-M10 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Olympus OM-D E-M10 : Réduction du bruit standard 1600-25600 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400-12800-25600 ISO)


Panasonic GX7 : Réduction du bruit standard 125-800 ISO
Panasonic GX7 : Réduction du bruit standard 1600-25600 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (125-200-400-800-1600-3200-6400-12800-25600 ISO)


Fujifilm X-E2 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Fujifilm X-E2 : Réduction du bruit standard 1600-25600 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (200-400-800-1600-3200-6400 ISO)



Nous avons naturellement comparé les boîtiers à "tirage équivalent". Nous avons "normalisé" les images pour un tirage 40 x 60 cm en 180 dpi, soit une définition de 12 Mpx environ. Les images sont réalisées à 3 200 ISO avec ci-dessous des détails à 100 %.
Attention, les boîtiers ne sont pas équipés de la même optique, le piqué initial n'est donc pas le même. Il faut essayer de comparer uniquement le niveau de bruit électronique... Pas si simple. Globalement, les boîtiers à capteur APS-C offrent toutefois un rendu d'image moins granuleux, mais le bruit, pour ces différents appareils, est vraiment géré.

Sony Alpha 6000 test review 3200 ISO comparaison

Fichiers bruts

Nous avons également mesurer le bruit de fond du capteur en reconduisant le protocole de test précédent, mais dans le noir complet avec un bouchon sur l'objectif.

Le graphique ci-dessous représente la déviation standard (donc le bruit) pour les différents pixels colorés : rouge, vert, bleu, et vert. Les valeurs correspondent à la courbe la plus élevée (pixels verts, série 3). Ces résultats corroborent les images JPEG : un bruit peu présent jusqu'à 1600 ISO puis augmente fortement dans les valeurs suivantes.

Sony Alpha 6000 test review bruit électronique

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation