Pentax 645Z de face avec une optique
Avec le 645Z, Pentax passe également son moyen format au capteur CMOS.

Présentation

Avec Pentax et ce 645Z, ce sont les trois poids lourds du moyen format qui ont désormais tourné la page du capteur CCD. Comme Hasselblad et PhaseOne, Pentax a choisi un CMOS provenant de chez Sony. Il mesure 43,8 x 32,8 mm, affiche une définition légèrement supérieure à 50 Mpx, capture donc des images de 8265 x 6192 pixels, et il est dépourvu de filtre passe-bas.
Alléchant sur le papier... De plus, Pentax a joué une carte beaucoup plus "reflex" en dotant le 654Z d'une sensibilité ISO démentielle (204 800 ISO), et en lui offrant de bonnes capacités d'enregistrement vidéo. De là à penser que le 645Z est fait pour marcher sur les plates-bandes des reflex 24x36 haut de gamme, il n'y a qu'un pas. D'autant que le 645Z peut atteindre les 3 ips en rafale... en JPEG fine "seulement", mais c'est déjà une belle performance pour un moyen format ! 

Pentax 645Z de dos avec écran orientable
Le Pentax 645Z est doté d'un écran LCD orientable idéal pour la vidéo ou la visée sur écran. Pourquoi n'est-il pas tactile !?!

Vidéo, oui... mais pas vraiment en 4K

Comme vu plus haut, le 645Z est capable d'enregistrer de la vidéo. Et la fiche technique fait référence à une définition 4K. Mais ne nous emballons pas, il ne s'agit pas de vidéo 4K au sens propre du terme, car si le 645Z dispose d'un mode "4K Interval", il s'agit en fait d'un intervallomètre générant des séquences 4K faites d'un maximum de 2 000 vues avec un minimum de deux secondes séparant chacune d'elles (et un maximum de 24 heures entre deux vues). Pas de vraie 4K donc, mais de quoi produire des "timelapses" pour le moins intéressants !

Pentax 645Z poignée avec la prise télécommande

En ce qui concerne l'enregistrement de vidéos, on se contentera de séquences en Full HD à 30p ou 60i, enregistrées en MPEG 4 AVC/H.264 ou en MJPEG, le tout avec une prise de son stéréo directement sur le boîtier (en plus d'une prise permettant de brancher un micro stéréo externe). La durée d'enregistrement est limitée à 25 minutes, une sécurité coupant l'enregistrement avant cette limite si la température interne du boîtier devenait trop élevée. Une fois de plus, nous déplorons l'absence de sortie casque, un outil indispensable pour vérifier la qualité d'une captation sonore. Ce n'est pourtant ni la place ni le prix qui ont pu freiner Pentax...

Pentax 645Z vue de dessus
Peu de changements au niveau du boîtier 645. La refonte est essentiellement interne.

Le CMOS permet également l'utilisation du 645Z en mode visée directe sur écran, offrant un confort supplémentaire pour les cadrages complexes (ras du sol, en hauteur sur trépied...).

AF, mesure d'exposition... tout est nouveau

Revenons au boîtier. Le moins que l'on puisse dire est que Pentax a sérieusement pimenté le 645D. En effet, outre la montée en ISO, le passage du CCD au CMOS et le gain de 10 Mpx en définition (ce qui est en soi déjà énorme), tout a été considérablement amélioré. 

La mise au point était faite sur 11 collimateurs, dont 9 croisés ; elle est désormais confiée au SAFOX 11 et à ses 27 collimateurs, dont 25 croisés. Ce dernier fonctionne de -3EV à 18 EV. Idem pour la mesure d'exposition, autrefois faite sur 77 segments et désormais confiée à un capteur RGB 86 000 pixels. 

Pentax 645Z joints d'étanchéité
Les points d'étanchéité du 645Z de Pentax.

L'écran LCD a lui aussi été amélioré. Il mesure désormais 8 cm, affiche plus du million de points, et il est inclinable. Le boîtier délaisse l'USB 2.0 et lui préfère l'USB 3.0, plus rapide. Un petit regret ? Oui, l'absence de carte UHS-II ou USH-III, la dernière norme en rigueur capable d'avaler plus rapidement les énormes fichiers du 645Z.

Comme le 645D, le nouveau boîtier ne semble pas livré avec un logiciel pour le travail en mode connecté. Une erreur que nous avions signalée lors de notre test du 645D, et qui a sans doute rebuté certains photographes pour le travail en studio, pour la reproduction notamment. Il aura fallu attendre plusieurs mois pour que Pentax daigne vendre (plus de 250 €...) un logiciel (Pentax Image Transmitter) pour le pilotage à distance à partir d'un ordinateur. Même combat avec le 645Z. Et si la marque annonce bien la compatibilité avec Image Transmitter 2, nous n'avons aucune indication sur sa disponibilité. (Mise à jour : le logiciel Image Transmitter 2 sera disponible fin septembre début octobre 2014 au prix de 179 euros).

Wi-Fi... avec une carte optionnelle

Cette absence est d'autant plus étonnante que le 645Z est compatible avec la carte FLUCARD 16GB O-FC1 (spécifiquement développée pour ce Pentax et compatible avec les K-3 et K-S1) qui permet à un terminal iOS ou Android de prendre la main à distance et sans fil. Pentax ne précise pas s'il sera possible de transférer les fichiers (au moins les JPEG) sur le terminal.

Pentax 645Z cartes mémoire
Pas de compatibilité avec les cartes USH-II ou UHS-III, mais la possibilité de télécommande Wi-Fi avec une Flucard.

Pour le reste, on retrouvera une obturation à 1/4000 s au maximum et une visée optique couvrant 98 % du champ. Bien entendu, le boîtier est doté d'une finition tout temps, l'une des bonnes habitudes chez Pentax-Ricoh qui en avait déjà doté le 645D. Et pour finir sur une similitude, s'il est bien une chose que Pentax n'a guère modifiée, c'est le boîtier. L'ergonomie est assez similaire depuis le 645D... quelques boutons ont dû être déplacés, puisque l'écran est désormais mobile, mais les habitués du 645D s'y retrouveront rapidement !

Prix et disponibilité

Le Pentax 645D avait déjà défrayé la chronique en son temps avec un tarif vraiment abordable pour un moyen format à 40 Mpx. Proposé à 7 990 €, le 645Z reste le boîtier CMOS le moins cher du marché... et de loin ! Il sera disponible à la fin du mois de juin.

Pentax 645Z poignée batterie

Premier avis

Le Pentax 645 était un beau boîtier. Une alternative intéressante aux Hasselblad et PhaseOne concurrents. Mais le 645Z prend un virage assez distinct de celui opéré par ses rivaux. Si tous sont passés au CMOS Sony, Pentax est le seul à avoir poussé aussi loin la sensibilité ISO... en confiant à son 645Z une sensibilité maximale digne d'un excellent reflex sportif. Reste à voir comment il gère la montée en ISO, la fiche technique ne faisant pas tout, mais sur le papier, c'est une évolution particulièrement stimulante. Elle rend le moyen format bien plus polyvalent, et beaucoup moins dépendant de son studio et de son éclairage attitré. Bref, le passage au CMOS envisagé par Pentax est aussi audacieux qu'intéressant, largement moins conventionnel et techniquement supérieur à ceux proposés par Hasselblad et PhaseOne. L'autre coup d'éclat est bien sûr le prix. Les autres moyens formats se positionnent tous au-delà de 25 000 €, pour une fiche technique moins alléchante.

Bien sûr, nous avons quelques regrets, comme l'absence immédiate d'une solution pour le travail en mode connecté filaire afin de faciliter le travail en studio (la solution est bien prévue pour le mois d'octobre) ou la présence d'un écran tactile. Nous déplorons aussi que Pentax n'ait pas poussé le mode vidéo en 4K, pour réellement surprendre tout le monde, et ait totalement oublié la prise casque...

Caractéristiques

Capteur : Moyen format CMOS 51,4 Mpx (43,8 x 32,8 mm)
Monture : Pentax 645AF2
Optique livrée : -
Stabilisation :
Antipoussière : Oui
Viseur : 98 %
Visée écran LCD : Oui / Live View et MAP par détection de contraste
Écran : 8,1 cm / 1 037 000 points
Mise au point : SAFOX 11: 27 collimateurs dont 25 croisés
Modes autofocus : Spot, Select, Expanded Area AF (S, M, L), Zone Select, Auto (27 AF Points)
Mesures d'exposition : RVB 86 000 pixels
Modes d'exposition : matriciel / pondéré central / spot
Vitesse d'obturation : 1/4000 s - 30 s
Motorisation : -
Sensibilité ISO : 100-204 800 ISO
Mémoire : -
Format image : 8256 x 6192.
RAW (PEF/GNG) 14 bits / JPEG
Alimentation : D-LI90 (700 photos)
Connexion : USB 3.0
Dimensions : 156 x 117 x 123 mm
Poids : 1 550 g (avec cartes mémoire et batterie)
Logiciels : Digital Camera Utility 5
Dans la boîte : -

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation