Pour notre test, nous reprenons le protocole habituel : la scène est éclairée sous 200 lux et le Pentax 645Z est positionné en mode A  à f/8 pour une valeur ISO de 100. Le reflex est pour l'occasion équipé du 55 mm f/2,8. Nous faisons ensuite varier la sensibilité ISO ainsi que la vitesse d'obturation. Les images sont visibles à 100 % et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (PEF).

Le Pentax 645Z est un reflex moyen format (44x33 mm) qui dispose de plus de 50 millions de photodiodes dont la taille est approximativement de 5,3 µm. Les photosites sont donc légèrement plus grands que ceux du Nikon D810 par exemple.

proportions des différentes tailles de capteurs

Les JPEG

Il bon de rappeler que les moyens formats numériques ne sont habituellement pas très à l'aise dans les hautes sensibilités ISO. Jusqu'à il y a quelques mois encore, les dos disposaient de capteur CCD qui montraient très rapidement leurs limites et vous ne pouviez guère espérer dépasser 400 ISO tout en conservant une qualité d'image honorable. Les moyens formats étant la plupart du temps utilisés en studio avec un éclairage contrôlé, ce problème n'était qu'un "demi" problème du moment que vous disposiez de suffisamment de puissance pour photographier à 100 ISO et à f/16. Il était alors hors de question de sortir un moyen format en extérieur avec un éclairage aléatoire ou peu puissant.

Désormais et avec le nouveau capteur CMOS de 51 Mpx (Sony ?), la donne est différente. Comme nous avons déjà pu le constater avec le dos PhaseOne IQ250, les moyens formats accèdent enfin aux hautes sensibilités. Avec le 645Z, Pentax propose d'aller encore plus loin en affolant les compteurs ISO. Le nouveau boîtier grimpe en effet jusqu'à 204 800 ISO ! Un chiffre qui donne le tournis, et qui était jusqu'à présent l'apanage des reflex 24x36 haut de gamme chez Nikon et Canon. L'argument marketing étant placé, qu'en est-il sur le terrain — et en studio ?

Autant l'avouer tout de suite, les plus hautes sensibilités sont à peine utilisables. Oubliez donc les 204 800, 102 400 ou 51 200 ISO. Toutefois, force est de constater que le 645Z est vraiment impressionnant pour un moyen format, car les images sont peu bruitées jusqu'à 3 200 ISO : une très belle performance. On pourra même pousser jusqu'à 6 400 ISO pour des tirages un peu moins grands. Les 50 millions de pixels permettent d'avoir un grain très fin. Sur un tirage A3, celui-ci est presque invisible. Un excellent travail de la part des ingénieurs !

Pentax 645Z : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Pentax 645Z : Réduction du bruit standard 1600-204800 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400-12800-25600-51200-102400-204800 ISO)


Comparaison à tirage équivalent

Nous avons confronté le Pentax 645Z à un reflex 24x36 Nikon D810, le Sigma DP2 Quattro à la définition équivalente (selon les calculs) et un moyen format disposant d'un dos CMOS à 51 Mpx, l'IQ250.

Nous comparons naturellement les boîtiers à "tirage équivalent". Nous avons "normalisé" les images pour un tirage 40 x 60 cm en 180 dpi, soit une définition de 12 Mpx environ. Les images sont réalisées à 6 400 ISO avec ci-dessous des détails à 100 %.

Attention, les boîtiers ne sont pas équipés d'optiques équivalentes, le piqué initial n'est donc pas le même. Il faut essayer de comparer uniquement le niveau de bruit électronique... Pas si simple.

À ce petit jeu, les dos 51 Mpx n'ont pas à rougir face aux ténors du moment comme le Nikon D810 : bien au contraire et ils dominent leurs plus proches concurrents.

Pentax 645Z comparaison à tirage équivalent pour bruit électronique à 6400 ISO

Oscilloscope

Passons les images du Pentax 645Z sous l'œil implacable de l'oscilloscope. Les résultats corroborent ce que nous avions identifié sur notre scène. Les graphiques montrent une bonne tenue des images jusqu'à 6 400 ISO, puis, au-delà, une dégradation dans les zones denses.

Pentax 645Z test review, bruit électronique, 100 ISO gris
Pentax 645Z - 100 ISO.
Pentax 645Z  test review bruit électronique, 100 ISO oscilloscope
Pentax 645Z test review, bruit électronique, 800 ISO gris
Pentax 645Z - 800 ISO.
Pentax 645Z  test review bruit électronique, 800 ISO oscilloscope
Pentax 645Z test review, bruit électronique, 6400 ISO gris
Pentax 645Z - 6 400 ISO.
Pentax 645Z  test review bruit électronique, 6400 ISO oscilloscope
Pentax 645Z test review, bruit électronique, 12800 ISO gris
Nikon D810 - 12 800 ISO.
Pentax 645Z  test review bruit électronique, 12800 ISO oscilloscope

Les fichiers bruts

Nous mesurons également le bruit de fond du capteur en reconduisant le protocole de test précédent, mais dans le noir complet avec un bouchon sur l'objectif.

Le graphique ci-dessous représente la déviation standard (donc le bruit) pour l'un des canaux verts. Vous noterez le niveau très faible de bruit jusqu'à 1 600 ISO. Le 645Z se paie même le luxe d'avoir de meilleurs résultats que le Nikon D810, notamment à 800 et 1 600 ISO. La courbe s'infléchit à partir de 6 400 ISO, valeur à laquelle le bruit devient problématique sur les fichiers JPEG également.

Pentax 645Z bruit électronique fichiers bruts PEF
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation