La brume n'était pas encore totalement dissipée lorsque nous avons franchi le portail de la propriété. Tout était silencieux et la nuit étirait ses derniers lambeaux d'obscurité. Il avait fallu prendre la route tôt pour être sûrs d'arriver à temps, et voir le jour se lever dans l'un des plus beaux châteaux particuliers que nous ayons visités.

Le Sony Alpha 7S étant arrivé nu à la rédaction, nous lui avons greffé un zoom ultra grand-angle Zeiss 16-35 mm f/2,8 via un adaptateur monture Alpha > FE (le dernier 16-35 mm f/4 monture FE n'étant pas encore disponible au moment du test).

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7S
Vitesse : 1/125 s, ouverture : f/5.0
Sensibilité : 6400 ISO
Focale : 17 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony 16-35 mm f/2,8
Télécharger le fichier raw


La première pièce que nous découvrons est la bibliothèque. Il fait encore sombre dans le château et pour conserver une vitesse d'obturation correcte, nous montons d'emblée dans les hautes sensibilités à 6 400 ISO. Le grain chromatique (pixels colorés) est présent sur toute l'image, mais sa structure est homogène et, surtout, il reste fin. Il sera facile de débruiter l'image sur un logiciel tiers et de conserver une belle tenue en partant du RAW. Sur le JPEG, les fins détails sont bien grignotés, surtout dans les ombres, mais le pouvoir résolvant de l'optique utilisée permet de conserver de l'information, même sur les franges du canapé.

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7S
Vitesse : 1/100 s, ouverture : f/4.5
Sensibilité : 1600 ISO
Focale : 22 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony 16-35 mm f/2,8
Télécharger le fichier raw


Sur une sensibilité plus acceptable de 1 600 ISO, le rendu est tout simplement superbe. Le bruit chromatique n'a pas totalement disparu, mais il est particulièrement discret. La lecture des plus fins détails n'est pas troublée par un lissage excessif et le grand-angle Zeiss fait des merveilles : il n'y a que sur le bord supérieur que l'image est un peu molle. Son rendu un peu dense par défaut permet à l'Alpha 7S d'offrir un JPEG pêchu, contrasté, mais sans exagération. Enfin, l'écran orientable utilisé pour plus de confort sur ce plan visé à hauteur de ventre nous a permis de ne pas avoir à nous contorsionner.

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7S
Vitesse : 1/125 s, ouverture : f/4.5
Sensibilité : 1600 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : -0.7 IL
Objectif : Sony 16-35 mm f/2,8
Télécharger le fichier raw


La déformation engendrée par l'ultra grand-angle n'est pas exagérée et il sera facile de la corriger sous Lightroom ou DxO. Ici encore, à 1 600 ISO, le grain reste très acceptable. On notera en revanche une exposition un tout petit trop dense en mode Standard.

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7S
Vitesse : 1/30 s, ouverture : f/4.5
Sensibilité : 1600 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony 16-35 mm f/2,8
Télécharger le fichier raw


Sur cette scène en total contre-jour, la cellule d'exposition offre un rendu équilibré. En effet, si l'arrière-plan derrière la fenêtre est brûlé, nous souhaitions conserver de l'information dans les basses lumières et surtout sur les reliefs de la cheminée. Le résultat est conforme à nos attentes. Notez que bien que les aberrations chromatiques sur les rebords de fenêtres soient visibles, le piqué reste excellent à f/4,5.

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7S
Vitesse : 16/10 s, ouverture : f/11.0
Sensibilité : 100 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony 16-35 mm f/2,8
Télécharger le fichier raw


F/11, 100 ISO. L'image est impeccable. L'écran orientable permet de poser simplement le boîtier sur la table de billard et de cadrer. Dommage que l'écran ne soit pas tactile, nous aurions encore gagné en confort d'usage. À noter : pour une aisance accrue et pour pallier le manque de vélocité de l'autofocus avec la bague d'adaptation, la mise au point a été réalisée manuellement en toute décontraction grâce au focus peaking. Cette fonction salvatrice permet, lorsque la mise au point est débrayée, de surligner par une couleur prédéfinie la zone de netteté : malin et de plus en plus commun, mais tous les constructeurs ne l'ont pas encore implémentée...

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7S
Vitesse : 1/80 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 30 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony 16-35 mm f/2,8
Télécharger le fichier raw
Marque : SONY
Modèle : ILCE-7S
Vitesse : 1/80 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 200 ISO
Focale : 30 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony 16-35 mm f/2,8
Télécharger le fichier raw

Si l'A7S a une excellente dynamique d'image, en JPEG, l'activation de la fonction DRO déjà connue sur les boitiers de la marque permet de l'optimiser directement dans le boîtier via un rehaussage des tons sombres. Un très léger grain apparaît logiquement, mais le rendu est particulièrement équilibré et loin des caricatures que l'on peut voir sur certains boîtiers concurrents.

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7S
Vitesse : 1/160 s, ouverture : f/3.5
Sensibilité : 1600 ISO
Focale : 24 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony 16-35 mm f/2,8
Télécharger le fichier raw


Bien que ne fournissant que 12 Mpx, le capteur du Sony A7S reste très à l'aise lorsqu'il s'agit de rendre compte des textures. Les poils de notre fouine empaillée ressortent bien et les couleurs restent douces et très proches de ce que notre œil perçoit.



Tirons deux conclusions à partir de cette image. Premièrement, le Zeiss 16-35 mm f/2,8 est sensible au flare... mais c'est un joli flare. Deuxièmement : le capteur du Sony A7S offre nativement une très large dynamique. Même avec un contre-jour violent, l'information est facilement lisible dans les hautes lumières (les arbres à l'extérieur sont bien visibles) et dans les basses lumières (même sous le canapé, on distingue les détails du tapis). En RAW, il y a de quoi largement s'amuser... Espérons que cela permette de calmer les ardeurs maladives de certains HDRistes...

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7S
Vitesse : 1/20 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 3200 ISO
Focale : 24 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony 16-35 mm f/2,8
Télécharger le fichier raw


À 3 200 ISO, on voit bien la granulation plus marquée du bruit chromatique avec le réducteur de bruit désactivé. Il y a encore une marge de progression possible, surtout si on regarde les résultats fournis par un Nikon D750 de 24 Mpx par exemple...

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7S
Vitesse : 1/13 s, ouverture : f/5.6
Sensibilité : 800 ISO
Focale : 18 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony 16-35 mm f/2,8
Télécharger le fichier raw


"Aiguisé comme une lame, pointu comme un couteau"... Nous n'hésitons pas à reprendre les deux premiers vers d'un couplet de Raggasonic pour décrire la qualité du pouvoir résolvant du couple Zeiss 16-35 mm f/2,8 et capteur de l'A7S à 800 ISO... sur le RAW. En effet, en observant le JPEG à 100 %, il apparaît comme une accentuation légèrement excessive qui brouille (un comble) les plus fins détails. La gestion du bruit reste cependant excellente.

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7S
Vitesse : 1/20 s, ouverture : f/8.0
Sensibilité : 51200 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony 16-35 mm f/2,8
Télécharger le fichier raw


Voici l'un des points cruciaux de l'A7S : sa capacité à monter dans les très hautes sensibilités. Son capteur 24x36 embarque seulement 12 Mpx, ce qui lui permet d'avoir des photosites de 8,49 microns de côté, soit trois fois plus grands que ceux de son cousin l'Alpha 7R ou encore du Nikon D810.

Pour mettre à l'épreuve son capteur, nous sommes descendus dans la cave du château. La seule lumière qui éclaire la pièce pénètre par une minuscule lucarne et la luminosité générale est faible. Le noir et blanc est un peu trop contrasté et les ombres sont trop dures. Les dégradés de gris ont perdu de leurs nuances, mais l'image reste lisible. À 51 200 ISO, le grain est trop marqué et, surtout, le bruit chromatique est envahissant, même sur le RAW. Cependant, on constate que l'on est au même niveau de bruit qu'un Sony Alpha 99 à 25 600 ISO. Les progrès sont donc notables et intéressants. Sony a su affiner le bruit, le lissage et améliorer le micro-contraste. Il est envisageable, en partant du fichier brut et avec un peu de travail, d'en tirer un 10 x 15 cm ou de poster une image correcte pour le web.

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7S
Vitesse : 1/40 s, ouverture : f/8.0
Sensibilité : 65535 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony 16-35 mm f/2,8
Télécharger le fichier raw


Même constat que précédemment : nous sommes dans un couloir au sous-sol et devons attendre patiemment que nos yeux s'habituent à la pénombre. Ceci fait, nous découvrons... une collection de masques africains. Décidément, ce château est plein de surprises et le capteur de l'A7S aussi.
À 102 400 ISO, tous les fins détails ont disparu, mais l'image reste globalement lisible. Attention, à cette sensibilité, il est largement recommandé de passer en noir et blanc, car non seulement le bruit chromatique est très présent, mais en plus une forte dérive chromatique violacée envahit les ombres. Sur le fichier brut, vous découvrirez même ce qui s'apparente à une fuite de lumière en bas à gauche de l'image. Le capteur pousse le travail d'amplification du signal lumineux à son maximum et on sent bien que nous atteignons ses limites. Mais encore une fois, même dans ce cas extrême, il ne sera pas impossible d'en extraire une image en retravaillant le fichier brut et à condition de ne pas viser plus d'un quart de page.

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7S
Vitesse : 1/25 s, ouverture : f/5.0
Sensibilité : 65535 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL
Objectif : Sony 16-35 mm f/2,8
Télécharger le fichier raw


Étape ultime de la montée ISO et sommet inimaginable il y a encore quelques mois : nous shootons à 409 600 ISO. Il fait extrêmement sombre et, à notre grande surprise, l'autofocus est encore capable de faire le point — avec quelques hésitations certes, mais la sensibilité du module AF revendiquée comme étant sensible à -4 IL n'est pas du bluff. En revanche, l'image à cette sensibilité est, disons-le franchement, laide, surtout en JPEG ! Mais vous verrez qu'en téléchargeant le fichier brut et en le passant à la moulinette de votre logiciel de développement préféré, il sera possible de sortir une image encore "acceptable" pour une vignette web. Pas de miracle, donc, mais ce palier a le mérite d'exister.

Marque : SONY
Modèle : ILCE-7S
Vitesse : 1/25 s, ouverture : f/2.8
Sensibilité : 3200 ISO
Focale : 16 mm, décalage expo : 0 IL

Télécharger le fichier raw


Avant de quitter le château, nous réalisons une dernière image dans la pièce à l'orgue. À cette sensibilité plus raisonnable de 3 200 ISO, les nuances de gris sont douces et le noir et blanc issu du JPEG offre un rendu contrasté sans être agressif.

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation