Présentation

Parallèlement au lancement de ses nouveaux Alpha plein format, Sony se devait de lancer une nouvelle gamme d'optiques pour couvrir ledit format 24 x 36 mm. En effet, les optiques actuelles NEX (monture E) sont capables de couvrir le format APS-C. Montées sur l'un des nouveaux Alpha, elles vignettent et nécessitent un recadrage avec un coefficient de conversion de 1,5x.

Sony lance donc des optiques en monture NEX, mais estampillées FE pour indiquer qu'elles sont compatibles 24 x36 mm. On retrouve (pour 2014) :
  • – un 24-70 mm f/4 stabilisé Zeiss,
  • – un 35 mm f/2,8 Zeiss (objet de ce test),
  • – un 55 mm f/1,8 Zeiss,
  • – un 28-70 mm f/3,5-5,6 stabilisé pour les kits,
  • – et un 70-200 mm f/4 stabilisé en série G.

Sony FE 35 mm f/2,8 Zeiss
Le 35 mm f/2,8 pèse 120 g et mesure 36,5 mm d'épaisseur. Il dispose d'un diaphragme de 7 lamelles et dispose d'une distance de mise au point de 35 cm. Il est, lui aussi, protégé contre les poussières et l'humidité.

Caractéristiques

Monture : Sony FE
Format couvert : 24 x 36 mm
Plage focale : 35 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C : 35 mm
Ouverture maximale : 22
Ouverture minimale : 2,8
Distance de mise au point : 0,35 m
Nombre de lamelles du diaphragme : 7
Construction : 7 lentilles réparties en 5 groupes
Éléments spécifiques : 3 lentilles asphériques, 1 lentille ED, traitement multicouche
Échelle des distances : Non
Rapport de reproduction : 0,12
Motorisation : Interne
Stabilisation : non
Dimensions : 61,5 x 36,5 mm
Dimanètre filtre : 49 mm
Poids : 120 g
Pare-soleil : Oui
Étui souple : Non


Logo DxOCe test optique est basé en partie sur les mesures réalisées en laboratoire par DxOMark dans le cadre d’un partenariat conclu entre Les Numériques/Focus Numérique et DxO Labs. Créée par DxO Labs, DxOMark est la source d’information indépendante la plus fiable et la plus objective sur la mesure de qualité d’image. DxOMark a bâti sa réputation grâce à des protocoles de tests rigoureux, des outils de mesure de qualité industrielle et une base de données constituée de milliers de mesures d’appareils photo, d’objectifs et de téléphones mobiles. Les résultats complets des tests réalisés sur cette optique sont disponibles sur www.dxomark.com.

Prise en main

Comme le 55 mm f/1,8, le nouveau 35 mm f/2,8 est très sobre. Il arbore une finition métal noire satinée discrète. L'objectif est compact et léger. La qualité de construction est au rendez-vous. L'association avec les A7 est réussie, les ensembles sont bien équilibrés et permettent de disposer d'une configuration discrète.

Sony FE 35 mm f/2,8 Zeiss

La bague de mise au point est confortable à utiliser. Cependant elle ne dispose pas de butée ; il est donc impossible de savoir où est ce que l'on se trouve entre la mise au point minimale et l'infini. Bien entendu, aucun repère de distance de mise au point n'est visible.

Sony FE 35 mm f/2,8 Zeiss

Au laboratoire

Nous avons testé ce nouveau 35 mm avec un A7R et son capteur 24 x 36 mm de 36 millions de pixels. Il en ressort un facteur de transmission proche de la perfection, une absence totale d'aberrations chromatiques, une distorsion discrète mais bien visible et un vignetage très marqué (-1,5 IL en moyenne) surtout aux plus grandes ouvertures (-2 IL à f/2,8 entre le centre et les bords par exemple).
















> Téléchargez les fichiers RAW originaux
> Toutes les mesures DxOMark du Sony 35 mm f/2,8 FE Zeiss (en anglais)

L'objectif est bien piqué, mais la sensation de netteté manque d'homogénéité entre le centre et les bords de f/2,8 à f/5,6. Dès f/8, le rendu est parfait avec des détails riches sur l'ensemble de l'image. À f/22, la diffraction fait son apparition et le piqué baisse de manière significative.

Comparons ses résultats avec le 35 mm f/1,4 de chez Sigma ou le f/2 de chez Canon.
Canon 35 mm f/2
Canon 35 mm f/2
Sony 35 mm f/2,8
Sony 35 mm f/2,8
Sigma 35 mm f/1,4
Sigma 35 mm f/1,4
Canon 35 mm f/8
Canon 35 mm f/8
Sony 35 mm f/8
Sony 35 mm f/8
Sigma 35 mm f/8
Sigma 35 mm f/8

Sur le terrain

Voici ce que l’on obtient avec le 35 mm monté sur l'A7R, qui est équipé d’un capteur plein format. Cet objectif est orienté grand angle ou focale standard pour du reportage ou de la photo de paysage par exemple.





> Télécharger les fichiers RAW origniaux

Verdict

sony 35 mm f/2,8 Zeiss
Au final, ce nouveau 35 mm f/2,8 se révèle être une bonne optique mais n'est en rien un objectif d'exception. On est assez loin de ce que peuvent proposer Sigma et Canon en qualité d'image. L'objectif n'ouvre qu'à f/2,8 et ne dispose pas de stabilisation optique.
Cependant, dans la mesure où, pour l'heure, le marché des optiques compatible avec les A7 est encore restreint sauf à devoir passer par une bague, ce 35 mm est inévitable pour les photographes de rue et de paysage.


Points forts

Points faibles

Design et qualité de fabrication

Ouverture maximale limitée à f/2,8

Poids et encombrement

Bague de mise au point sans butée

Qualité optique générale

Pas de stabilisation optique

 

Manque d'homogénéité du piqué aux grandes ouvertures

 

Vignetage marqué aux grandes ouvertures



PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation