Nikon 1 V3 test review avec 10-30 mm

Nikon revoit en profondeur son compact à objectif interchangeable haut de gamme de la série V. Avec le V3, Nikon change le capteur, l'écran, le viseur, la carte mère et la forme. Fallait-il tout changer pour séduire ?

Nouvelle forme et nouveaux accessoires

Ce qui frappe au premier coup d'œil, c'est naturellement la forme générale de l'appareil qui tranche assez radicalement avec le V2 (qui lui-même tranchait avec le précédent V1). Le design de la série V ne semble pas vraiment arrêté et les stylistes de Nikon tâtonnent pour trouver les arguments capables de séduire les photographes amateurs et experts.
Le V3 arbore une ligne un peu plus classique que son aîné et un peu moins anguleuse. La large poignée du V2 disparaît, tout comme le viseur électronique intégré. Le V3 est donc un peu moins singulier, plus commun et j'avoue que personnellement, j'aime assez le look un peu décalé du V2.

Mais tout n'est pas perdu, car ce qui a été enlevé reste en quelque sorte disponible... en option. Et Nikon de proposer une poignée additionnelle avec molette, déclencheur et commande personnalisable (GR-N1010, entre 150 et 200 €), un viseur électronique (DF-N1000, environ 300 €) doté d'une jolie définition de 2 359 000 pixels pour une couverture de 100 %, et un flash compact (SB-N7). Sans oublier l'adaptateur de monture FT1 permettant de monter une optique Nikkor en monture F sur son Nikon 1.




Nikon 1 V3 poignée en option
La poignée additionnelle pour V3 (300 €).

Tout équipé, le V3 ressemble... à un petit reflex. Une tendance lourde que l'on retrouve notamment chez Fujfilm avec son X-T1 par exemple ou chez Olympus avec l'OM-D EM-1.

Nikon 1 V3 tout équipé
Le Nikon 1 V3 avec poignée et viseur (vendus en option).

Au passage, le V3 évolue notablement avec l'intégration d'un écran orientable et... tactile. Une première chez Nikon 1. Les boutons sont incrustés dans la partie orientable, ce qui est plutôt pratique à l'utilisation. Le V3 dispose d'un flash intégré et d'une griffe porte-accessoire (une fois le viseur électronique posé, impossible de greffer un flash externe...). Le V3 offre également deux molettes de réglage avant / arrière : un bon point pour l'utilisation du mode M.
Autre élément qui aura son importance : Nikon tire un trait sur les cartes SD et ne propose sur le V3 qu'un emplacement microSD.

Nikon 1 V3 vue de dos avec l'écran orientable et tactile

Nouveau capteur, nouvel AF, nouveau processeur

Mais si l'esthétique et les accessoires ont changé, c'est sous le capot que l'on trouvera le gros des modifications – et elles sont tout aussi profondes. 

Primo, si Nikon reste fidèle au capteur CX, le V3 est dorénavant équipé d'un modèle 18,4 Mpx. Un gain de quasiment 4 Mpx par rapport au V2... et surtout un gros gain en termes de collimateurs AF, puisque le V3 inaugure un nouvel AF hybride doté cette fois de 105 points de détection de phase embarqués sur le capteur, pour un total de 171 points AF (contraste + phase). À titre de comparaison, le V2 affichait 135 zones AF avec "seulement" 73 zones de détection de phase, ce qui suffisait à livrer un cocktail AF très convaincant.
Reste à voir si le nouvel AF étoffé du V3 saura faire mieux, surtout lorsque la lumière baisse un peu, ce qui était le seul petit talon d'Achille de l'AF du V2.  

Reste aussi à voir comment ces collimateurs sont répartis dans le champ. Dans son annonce, Nikon précise que des points de détection AF par détection de contraste sont placés jusqu'au bord du cadre, mais on ne sait pas encore comment les pixels de détection de phase se répartissent sur le capteur.

Nikon 1 V3 vue de dessus

En plus du capteur et de l'AF, Nikon a également adopté un nouvel Expeed pour son V3. Il s'agit de l'Expeed 4A – certainement une déclinaison de l'Expeed 4 que l'on voit déjà dans les boîtiers reflex de la marque. Et comme sur reflex, l'adoption de cette quatrième génération de processeur permet, entre autres, une augmentation de la cadence des vidéos.
D'un mode HDTV à 60 entrelacé sur le V2, on passe à un HDTV à 60 ips sur le V3, avec en prime une prise en charge de stabilisation électronique capable de fonctionner jusqu'en HDTV à 30p. En outre, il est toujours possible de capturer une photo en pleine définition pendant le filmage. Le mode ralenti passe en 120 ips pour définition en HDTV 720.

Le Nikon 1 V3 propose également différents modes créatifs comme le HDR, le panorama à main levée, la miniature...

Enfin le couplage du nouveau capteur CX et de ce nouvel Expeed 4A permet au Nikon 1 V3 d'afficher une plage ISO considérablement étendue, allant de 160 à 12 800 ISO.

Nikon 1 V3 12800 ISO
Nikon 1 V3 à 12 800 ISO (image fournie par Nikon France). Cliquez sur la vignette pour ouvrir le cliché en pleine définition.

On notera au passage que quelques curiosités des déclinaisons précédentes subsistent. La rafale par exemple, toujours donnée à 20 ips avec AF continu et 60 ips sans refaire la mise au point après la première photo. Sur le papier, le V3 écrase donc les reflex sportifs à 5 000 €... sauf que son buffer est assez restreint. On pourra enregistrer jusqu'à 40 images (soit 2 s de buffer) en pleine taille à 20 ips. C'est à la fois beaucoup (en cadence) et peu (en temps). 

Nikon 1 V3 obturateur mécanique / électronique
L'obturateur mécanique du Nikon 1 V3. En mode électronique, il grimpe au 1/16000 s.

Pour finir, on notera que le Nikon 1 V3 intègre enfin une connexion Wi-Fi (oui oui, ils peuvent bien intégrer la puce Wi-Fi dans le boîtier !). Un ajout très bienvenu dont nous regrettions l'absence sur le V2. 

Signalons également que la sortie du Nikon 1 V3 est aussi l'occasion pour Nikon de lancer deux nouvelles optiques, le 1 Nikkor VR 10-30 mm f/3,5-5,6 PD-ZOOM (qui sera l'optique du kit de base du 1 V3 et sera disponible le 17 avril pour 299 €), et le zoom 1 Nikkor VR 70-300 mm f/4,5-5,6 (disponible le 17 avril pour 999 €). Deux ajouts bienvenus à la gamme optique des hybrides Nikon, même si le 70-300 mm nous semble horriblement cher pour un zoom aussi peu rapide... a fortiori quand on sait que son équivalent en monture F se vend neuf deux fois moins cher dans le commerce !

Nikon 1 V3 exemple photo
Nikon 1 V3 au 1/1000 s (image fournie par Nikon France). Cliquez sur la vignette pour ouvrir le cliché en pleine définition.

Prix et disponibilité

Le Nikon 1 V3 sera proposé à la vente équipé du nouveau 1 Nikkor VR 10-30 mm f/3,5-5,6 PD-Zoom au tarif conseillé de 899 € à partir du 17 avril.

Notre premier avis

Le nouveau Nikon 1 V3 est plein de bonnes idées. Nous sommes ravis de voir le capteur évoluer un peu, l'AF se muscler considérablement, l'ergonomie changer... même si sur ce dernier point, Nikon paraît tâtonner encore pour trouver la formule gagnante. On aime également beaucoup l'écran tactile et la connexion Wi-Fi, qui sauront facilement prouver leur attrait au quotidien.

En revanche, on regrettera de voir quelques outils autrefois intégrés devenir optionnels et ne plus être fournis en standard (comme le viseur par exemple). Son achat alourdira une addition déjà salée pour un hybride, et occupera la griffe du flash. 
Enfin, si le boîtier semble parvenu à une certaine maturité technique, c'est désormais sur les optiques que Nikon devra concentrer le gros de son effort, en proposant des objectifs plus lumineux – et surtout à des tarifs moins astronomiques.

Caractéristiques
Capteur CX 18,4 Mpx
Monture -
Optique livrée 1 Nikkor VR 10-30 mm f/3,5-5,6 PD-ZOOM
Stabilisation -
Antipoussière -
Viseur En option
Visée écran LCD -
Écran 3" (7,5 cm) 1 037 000 pixels / tactile / orientable
Mise au point AF hybride 171 points (dont 105 de détection de phase)
Modes autofocus -
Mesures d'exposition -
Modes d'exposition -
Vitesse d'obturation -
Motorisation -
Sensibilité ISO 160 - 12 800 ISO
Mémoire
Format image -
Alimentation -
Connexion Wi-Fi
Dimensions -
Poids -
Logiciels View NX2
Dans la boîte Batterie (EN-EL20a) / chargeur (MH-29) / câble µUSB / courroie / objectif / bouchon de boîtier / protection griffe flash.



PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation