Le Nikon D4S est un reflex sportif qu'il faut tester en studio, mais aussi et surtout sur le terrain. Pour ce nouveau modèle, nous avons demandé à la photographe indépendante Amandine Noel de couvrir un match de foot, le classico Paris Saint-Germain / Olympique de Marseille.

Test Nikon D4S Amandine Noel
Amandine Noel sur le terrain avec le Nikon D4S.

Focus Numérique – Quel est ton parcours dans le milieu de la photo sportive ?

Amandine Noel – J'ai toujours aimé le sport, pendant mes années de sport-étude, j'ai découvert les écoles photo. J'ai donc passé un CAP et un Bac Pro photo pour allier ma passion du sport et l'aspect photographique. J'ai passé ensuite 4 années dans une agence photo et je me suis logiquement spécialisée dans la photographie sportive. Je suis naturellement les compétitions sportives, mais je réalise également des photos en studio ou du reportage, toujours en rapport avec le sport. Depuis quelques mois, je suis photographe indépendante et je travaille pour mon compte.

Focus Numérique – Quel matériel utilises-tu ?

Amandine Noel – À l'agence j'étais équipée en Nikon avec un D3 et un D3s. Côté optiques, j'avais à disposition les grands classiques : 400 mm, 200-400 mm. J'utilisais également un 24-70 et un 70-200 mm. Lorsque j'ai quitté l'agence, j'ai investi dans le même matériel que je connaissais bien. Le 200-400 mm est indispensable pour un match de foot par exemple. Sur les grands événements sportifs, je sollicite le service pro Nikon pour utiliser du matériel spécifique, ils sont vraiment compétents et à l'écoute.

Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D4S
Vitesse : 10/16000 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 6400 ISO
Focale : 400 mm, décalage expo : 0 IL


Focus Numérique – As-tu déjà utilisé le D4 ou le D4S ? As-tu noté des différences ?

Amandine Noel – Non pas encore. Le D4 n'a pas vraiment bonne presse dans la profession avec notamment des problèmes au niveau de l'autofocus. Du coup, je passe du D3s au D4s et je saute une génération ! J'ai noté pas mal de petits changements. La prise en main est plus franche avec une poignée mieux dessinée pour mes petites mains. J'ai également apprécié l'emplacement des commandes lorsque l'on passe d'une position horizontale à verticale. Le joystick est plus accessible par exemple et le relief de la commande accroche mieux. C'est très pratique quand on travaille avec des gants par exemple. Ce qui est important, ce sont les petits raccourcis qui font gagner du temps et j'ai particulièrement aimé celui de la sensibilité ISO automatique. Cette fonction existe bien sûr le D3s, mais il faut l'activer au fin fond d'un menu, ce qui n'est vraiment pas pratique. Par exemple sur les terrains de foot l'après-midi, la moitié du terrain est ensoleillé et l'autre non. Sur le D4S, en appuyant sur la touche ISO et en jouant avec la molette avant, on peut passer du mode manuel au mode auto très rapidement.

Personnellement, je n'apprécie pas la double commande [2 touches séparées, NDRL] pour le zoom dans les images. Sur le D3s, il faut jouer avec une molette pour zoomer plus ou moins dans l'image et je trouve ça plus pratique que le nouveau système avec la miniature. J'avoue également ne pas trop comprendre le choix du format XQD. Sur mon D3s, je peux utiliser 2 compact flashes. J'ai donc un seul lecteur de cartes. Là, il faut impérativement avoir deux cartes différentes et donc deux lecteurs.

Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D4S
Vitesse : 10/10000 s, ouverture : f/6.3
Sensibilité : 10000 ISO
Focale : 400 mm, décalage expo : 0 IL

Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D4S
Vitesse : 10/10000 s, ouverture : f/6.3
Sensibilité : 10000 ISO
Focale : 400 mm, décalage expo : 0 IL


Focus Numérique – Comment utilises-tu l'autofocus et as-tu essayé le nouveau mode groupé ?

Amandine Noel – Le plus souvent, j'utilise un seul collimateur que je déplace selon le sujet à la main, avec le joystick. Et bien sûr j'ai essayé le mode groupé : utiliser un seul collimateur est parfois assez laborieux, car il est finalement assez petit. J'ai adoré le mode groupé, car avec 5 collimateurs (1 au centre et 4 en croix en périphérie), j'étais beaucoup plus à l'aise pour suivre un joueur en déplacement. Avec un seul point dans l'action, il est assez fréquent que l'appareil fasse le point derrière le sujet. Avec 5 points, la perte de point est bien minimisée. J'ai testé sur un seul match et il faudrait tester sur plusieurs événements pour apprécier pleinement cette nouvelle fonctionnalité. Mais pour ce premier essai, j'ai vraiment aimé ce nouveau mode autofocus.

Focus Numérique – L'autre nouveauté du D4S, c'est sa sensibilité ISO native qui grimpe désormais à 25 600 ISO. As-tu l'occasion de tester ?

Amandine Noel – Oui et le gain par rapport au D3s est sensible. J'ai eu quelques photos d'action à 25 600 ISO utilisables [cf. exemple ci-dessous]. C'est assez fantastique. Bon, je n'utiliserais pas cette sensibilité tout le temps, car on est quand même aux limites du boîtier, mais dans les cas extrêmes, ça marche. Après, je travaille plutôt à 10 000 ISO et le gain est également palpable. Mais ce gain change pas mal de choses. Sur des terrains de foot peu éclairés, on peut utiliser des ouvertures f/4 alors qu'auparavant c'était pratiquement impossible. On désormais utiliser des doubleurs de focale sans trop de risque et donc avoir des optiques plus légères.

Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D4S
Vitesse : 10/20000 s, ouverture : f/8.0
Sensibilité : 25600 ISO
Focale : 380 mm, décalage expo : 0 IL

Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D4S
Vitesse : 10/10000 s, ouverture : f/6.3
Sensibilité : 10000 ISO
Focale : 400 mm, décalage expo : 0 IL


Focus Numérique – Du coup, utilises-tu le D4S en mode ISO Auto ?

Amandine Noel – Non pas encore. J'aime gérer tous les paramètres de la prise de vue et notamment la sensibilité ISO. Le grain est différent selon le sujet photographié et je préfère encore avoir la main sur ce paramètre.

Focus Numérique – Tu travailles en JPEG uniquement ? As-tu poussé le D4s un peu plus haut en sensibilité, jusqu'à 409 600 ISO ?

Amandine Noel – Non, je n'ai pas essayé, mais je doute que cela puisse me servir un jour. À 25 600 ISO, c'est exploitable, mais on atteint ici une limite. Pour le JPEG, cela dépend du reportage. Sur une compétition, je dois travailler vite et j'utilise uniquement le format JPEG. Avec Photo Mechanic et la possibilité de verrouiller les images sur le boîtier, je peux transférer que les images que j'ai marquées. En studio, j'utilise le RAW pour peaufiner mes images avec un logiciel de développement.

Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D4S
Vitesse : 10/10000 s, ouverture : f/6.3
Sensibilité : 10000 ISO
Focale : 380 mm, décalage expo : 0 IL


Focus Numérique – Et que penses-tu du sRAW, le petit format RAW qui ne fait qu'un quart du RAW classique ?

Amandine Noel – Je n'ai pas eu le temps d'utiliser ce mode, mais je n'en comprends pas trop l'intérêt. Quand je travaille en RAW, j'ai le temps de transférer mes images et de les retoucher.

Focus Numérique – Combien de clichés fais-tu pour un match de foot ? L'autonomie du D4s te semble-t-elle bonne ?

Amandine Noel – Avec l'avant-match, le match et la sortie environ 1 200 photos. Je n'ai pas eu de problème de batterie. C'est équivalent à mon D3s et je pense qu'on pourrait enchaîner plusieurs matches sans problème.

Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D4S
Vitesse : 10/10000 s, ouverture : f/6.3
Sensibilité : 10000 ISO
Focale : 400 mm, décalage expo : 0 IL


Focus Numérique – Le D4s "pilonne" à 11 ips, soit pratiquement 2 de plus que ton D3s. Est-ce important pour toi ?

Amandine Noel – C'est un peu plus réactif effectivement, mais je fais peu de rafales d'une seconde. Je me limite à 4 ou 5 images. On maintient le déclencheur que pour certaines occasions, comme des joies ou des accidents. Dans ces cas, une rafale rapide peut être intéressante, mais ce n'est pas vraiment essentiel pour moi.

Focus Numérique – Le capteur reste à 16 Mpx par rapport au D4. La définition est-elle importante pour toi ?

Amandine Noel – Mon D3s ne me propose que 12 Mpx donc le gain est déjà très important pour moi ! Cela permet de recadrer les images tout en conservant de la matière. Après, plus de définition, est-ce vraiment mieux ? Je ne sais pas. Je recadre rarement très "serré" donc globalement je n'ai pas besoin de beaucoup de pixels. Ce n'est pas un critère primordial.

Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D4S
Vitesse : 10/10000 s, ouverture : f/6.3
Sensibilité : 10000 ISO
Focale : 380 mm, décalage expo : 0 IL


Focus Numérique – Nikon a amélioré la balance des blancs automatique. Qu'en penses-tu ?

Amandine Noel – Je n'ai pas noté de vrais changements à ce niveau. Souvent je connais les stades, j'ai mes habitudes et je règle la température des couleurs en manuel. En mode auto, le rendu des couleurs m'a semblé correct, un peu trop saturé peut-être, mais globalement les JPEG étaient bons.

Focus Numérique – As-tu utilisé le mode vidéo ?

Amandine Noel – Non, je n'ai pas eu le temps. Il faut que je garde le D4s plus longtemps ou que je l'achète ! (rire)

Lire également :
> Le site d'Amandine Noel

Marque : NIKON CORPORATION
Modèle : NIKON D4S
Vitesse : 10/800 s, ouverture : f/4.0
Sensibilité : 400 ISO
Focale : 360 mm, décalage expo : 0 IL
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation