Pour notre test de la gestion du bruit électronique, nous reprenons notre protocole habituel : la scène est éclairée sous 200 lux, le Panasonic GH4 est positionné en mode M avec une valeur de 100 ISO, une vitesse d'obturation de 1/4 s pour une ouverture de f/5,6 (optique 14-140 mm f/4-5,8). Nous faisons ensuite varier la sensibilité ISO ainsi que la vitesse d'obturation. Les images sont visibles à 100 % et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (RW2).

Les JPEG

La plage de sensibilité ISO s'étend de 100 à 25 600 ISO en mode étendu. Le GH4 dispose d'un tout nouveau capteur 4/3" de 16 Mpx avec une lecture plus rapide des canaux. Surtout, le GH4 s'accompagne d'un nouveau processeur de traitement des images Venus Engine 9 (4 cœurs). Les ingénieurs de Panasonic ont-ils réussi à améliorer les algorithmes de traitement du bruit électronique ?

Sur la plage 100-800 ISO, les images du GH4 sont superbes avec une belle dynamique, des couleurs franches et un moutonnement invisible. Il n'y a qu'à 800 ISO que les plus fins détails (affichage 100 % sur écran) sont légèrement estompés. Rien de dramatique donc. Un premier pas est franchi à 1 600 ISO : le moutonnement devient plus visible et vient diluer un peu les détails. Sur les aplats colorés, le grain est plus présent, mais la dynamique reste intéressante. Cette sensibilité est donc parfaitement exploitable en photo. Notez que des marbrures violettes sont déjà visibles sur les fonds noirs, ce qui viendra gâcher les photos de nuit par exemple. À 3 200 ISO, le GH4 donne ses premiers signes de faiblesse avec une granulation plus importante, un lissage des détails plus marqué et une dynamique en légère baisse. Là encore, les images sont exploitables, mais au-delà de cette sensibilité, la dégradation sera plus marquée.

À 6 400 ISO, le traitement des données donne un grain assez grossier et assez peu esthétique. Les fins détails disparaissent irrémédiablement et la dynamique baisse encore d'un cran. Dans les hautes sensibilités, c'est sans doute le palier qu'il convient de ne pas franchir. En effet, au-delà (12 800 ISO), les JPEG subissent une dérive colorimétrique notable, la dynamique se réduit encore et le bruit vient brouiller les frontières entre les différents éléments. La sensibilité maximale (25 600 ISO) amplifie logiquement le phénomène et n'est guère utilisable, même en vue d'une impression de petit format.

Panasonic GH4 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Panasonic GH4 : Réduction du bruit standard 1600-25600 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400-12800-25600 ISO)



Vous pouvez également comparer différents extraits d'images "normalisées" pour un tirage 40 x 30 cm (180 dpi) à différentes sensibilités ISO : 100, 1 600, 6 400 et 25 600 ISO.

Panasonic GH4 comparaison

Oscilloscope

Passons certaines images du GH4 sous l'œil de l'oscilloscope pour un avis plus "mathématique". Les résultats corroborent notre impression visuelle : le bruit, la dynamique et les détails sont bien préservés de 100 à 1 600 ISO. À 6 400 ISO, la gamme de gris est nettement moins précise et dans les zones sombres, le bruit devient nettement plus visible (différents pics). La gradation de gris est vraiment perturbée à 25 600 ISO avec un bruit très prononcé.

Panasonic GH4 test review gamme gris à 100 ISO
Panasonic GH4 - 100 ISO
Panasonic GH4 test review gamme gris à 100 ISO oscilloscope
Panasonic GH4 test review gamme gris à 1600 ISO
Panasonic GH4 - 1 600 ISO
Panasonic GH4 test review gamme gris à 1600 ISO oscilloscope
Panasonic GH4 test review gamme gris à 6400 ISO
Panasonic GH4 - 6 400 ISO
Panasonic GH4 test review gamme gris à 6400 ISO oscilloscope
Panasonic GH4 test review gamme gris à 25600 ISO
Panasonic GH4 - 25 600 ISO
Panasonic GH4 test review gamme gris à 25600 ISO oscilloscope

Les fichiers bruts

Nous avons également pu mesurer le bruit sur des images noires afin de mettre en évidence le bruit de fond du capteur.

Le graphique ci-dessous représente la déviation standard (donc le bruit) pour les différents pixels colorés : rouge, vert (série 1), bleu, vert (série 2). Ces résultats corroborent les images JPEG : un bruit peu présent jusqu'à 1 600 ISO, et en forte augmentation pour les paliers suivants. Notez que ces mesures soulignent également que la véritable plage ISO s'étend de 100 à 12 800 ISO (augmentation du gain électronique au niveau de la lecture du capteur), la dernière sensibilité n'étant qu'une extrapolation logicielle.

Panasonic GH4 mesure bruit électronique fichiers raw

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation