Le Sony RX10 propose deux interfaces graphiques pour les menus. La première, orientée grand public, reprend l'idée de tuiles graphiques. La seconde donne accès à des menus classiques par onglets.
Si l'idée est bonne, la logique n'est pas poussée jusqu'au bout, puisque la surcouche grand public donne ensuite accès... aux menus classiques, dans un souci de simplification.

Sony RX10 test review interface graphique
À gauche, le menu en mode "tuiles" et à droite, le menu classique par onglets.

Qu'importe : les menus Sony sont plutôt bien organisés par onglets et assez similaires d'un modèle à l'autre (Nex, Alpha...). Nous regrettons seulement l'absence d'aide contextuelle pour éclairer les lanternes des débutants. On peut également toujours reprocher certaines incohérences, tel le réglage du niveau d'intensité du focus peaking qui ne se trouve pas sous l'activation de ce fameux focus peaking. Personnellement, je préférerais une approche par fonctionnalités avec des menus thématiques — qualité des images, modes autofocus, modes vidéo, exposition, etc. — qu'il serait possible de regrouper dans un menu personnalisable... Mais ne nous plaignons pas trop, les menus du RX10 sont au final simples et assez intuitifs.

Il est également possible de transformer l'écran arrière en véritable tour de contrôle de l'appareil (capture gauche ci-dessous). La touche Fn permet alors de choisir l'un des paramètres à modifier rapidement à l'aide de la roue codeuse (capture droite). Pendant ce temps, le viseur électronique conserve sa fonction de visée.

Sony RX10 interface graphique rapide
L'écran récapitulatif des paramètres de prise de vue (à gauche).
Réglage rapide d'un paramètre à l'aide de la roue codeuse (à droite).

En mode visée sur écran, la touche Fn donne accès à un menu rapide qui permet de régler rapidement les principales options de prise de vue. Le vrai "plus" est qu'il est totalement personnalisable, comme les menus de certains reflex Canon ou Nikon. C'est tout simplement génial. Il permet de changer rapidement les valeurs des options à l'aide des molettes et même d'accéder à des sous-menus (retardateur 2 ou 10 s, bracketing...). C'est assez complet et pas forcément simple à maîtriser du premier coup. Par contre, avec un peu d'entraînement, ce menu devient incontournable : une véritable tour de contrôle du bridge expert.

Sony RX10 test review interface graphique menu Fn

Les utilisateurs de Nex le savent déjà, certaines options des menus sont grisées et donc inaccessibles. Le jeu consiste alors à deviner pourquoi : mode Raw, mode rafale ? Il faut essayer plusieurs possibilités ou... consulter la notice d'utilisation. Pas simple. Sur l'A7R, certains menus grisés proposent une petite ligne d'explication. C'est parfois insuffisant pour débloquer l’utilisateur, mais l'intention est plus que louable. L'idée serait de proposer de déverrouiller la fonction en expliquant les changements induits automatiquement.

Sony A7 test review menus

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation