Pour notre test, nous reprenons le protocole habituel : la scène est éclairée sous 200 lux et le Sony RX10 est positionné en mode M avec le couple 1/4 s et f/5,6 pour une valeur ISO de 100. Nous faisons ensuite varier la sensibilité ISO ainsi que la vitesse d'obturation. Les images sont visibles à 100 % et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (ARW).

Les JPEG

Équipé du même capteur 1 pouce et du même processeur de traitement des données que le RX100 Mark II, le RX10 devrait logiquement donner des résultats très proches, voire similaires.

différentes tailles capteurs

De 80 à 200 ISO, le bruit électronique est pratiquement indiscernable, même à 100 % sur écran. Étonnamment, un léger grain se décèle à 400 ISO, sensibilité à laquelle le RX100 II ne présentait rien. Le moutonnement est toutefois assez léger et très peu coloré. Un premier pas est franchi à 800 ISO. Le grain devient plus facilement visible sur un aplat noir ou coloré et dans l'ensemble, l'image devient un peu plus dense avec une perte de détail dans les zones sombres. Les fins détails commencent à se diluer. Le moutonnement s'amplifie logiquement à 1 600 ISO : les aplats colorés sont désormais constellés de pixels parfois colorés (effets de marbrure) lorsque l'on observe les images à 100 % sur écran. Les 20 millions de pixels du capteur permettent toutefois de limiter les dégâts et sur un écran HDTV 1080 (affichage 25 Mpx), le grain est à peine visible. 3 200 ISO marque une autre étape dans la montée ISO. Le grain reste fin, mais bien visible avec un effet de marbrure plus marqué. Le moutonnement atténue fortement les détails de l'image et globalement, il ne faudra pas espérer pouvoir réaliser un grand tirage (60 x 40 cm) même avec un capteur à 20 Mpx.

Les deux autres sensibilités (6 400 et 12 800 ISO) présentent un grain peu esthétique et coloré. À moins de retoucher les fichiers (passage en noir & blanc par exemple), il sera difficile d'exploiter ces images. 

Sony RX10 : Réduction du bruit standard 80-400 ISO
Sony RX10 : Réduction du bruit standard 800-12800 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (80-100-200-400-800-1600-3200-6400-12800 ISO)



Vous pouvez bien sûr comparer les résultats du RX10 à ceux obtenus avec d'autres appareils équipés de capteurs plus grands, mais aussi à ceux du RX100 Mark II. Malgré une électronique identique, les images varient sensiblement d'un boîtier à l'autre, et la stratégie pour la gestion du bruit électronique diffère de façon importante.

Sony RX100M2 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Sony RX100M2 : Réduction du bruit standard 1600-12800 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400-12800 ISO)


Canon G1 X : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Canon G1 X : Réduction du bruit standard 1600-12800 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400-12800 ISO)



Passons les images du RX10 sous l'œil implacable de l'oscilloscope. Celui-ci est un peu plus sévère que nous, mais il confirme que 3 200 ISO est la sensibilité ISO limite pour conserver des détails dans les images (une fois de plus, les images sont décortiquées à 100 %).

Sony RX10, bruit électronique, 100 ISO gris
Sony RX10 - 100 ISO.
Sony RX10 test review bruit électronique, 100 ISO oscilloscope
Sony RX10, bruit électronique, 400 ISO gris
Sony RX10 - 400 ISO.
Sony RX10 test review bruit électronique 400 ISO oscilloscope
Sony RX10, bruit électronique, 1600 ISO gris
Sony RX10 - 1 600 ISO.
Sony RX10 test review bruit électronique 1600 ISO oscilloscope
Sony RX10, bruit électronique, 3200 ISO gris
Sony RX10 - 3 200 ISO.
Sony RX10 test review bruit électronique 3200 ISO oscilloscope

Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation