Kelly Moore est une marque américaine que nous avions découverte il y a quelques mois, et nous avions testé dans la foulée l'un de leurs modèles aux lignes ultra féminines : le sac B-Hobbo. Cette fois, nous nous sommes intéressés au Thirst Relief, l'un des sacs hommes de la ligne Kelly Moore.

Sac Kelly Moore Thirst Relief
Hugh, mannequin Focus Numérique et le Thirst Relief de Kelly Moore.

Le sac se présente de façon assez basique : son style est épuré et intemporel, tout comme le choix des coloris. De manière générale la besace demeure dans le courant des accessoires mode.

Le Thirst Relief vu de face.

Prise en main

Le Thist Relief est un sac d'épaule pour reflex, hybride ou même caméscope. Il intègre au total cinq poches dont trois à zip et un espace central à compartiments (grâce à des mousses amovibles et ajustables). Le sac peut aussi accueillir une tablette de 10 pouces (aisément) en complément de votre équipement photo. Deux poches étroites zippées sont également présentes à l'avant du sac, en partie recouvertes par le rabat qui se maintient en place grâce à un système de clips.



Le Thirst Relief présente des dimensions extérieures correctes (20,21 x 40,64 x 11,43 cm : H x L x P) pour un poids d'un peu plus de 1,1 kg. Compte tenu de sa taille, on ne peut pas vraiment dire que ce sac soit lourd. Toutefois, sa capacité élevée combinée au port en bandoulière font qu'il peut rapidement mettre à mal vos trapèzes.

Son revêtement intérieur est en polyester alors que l’extérieur est en similicuir. Visuellement, l'imitation cuir renforce l'aspect sac de ville et ne laisse pas transparaître ce qu'il peut contenir. 
La matière déperlante permet de protéger le contenu du sac des éclaboussures ou des faibles averses, mais riens de plus.

Le Thirst Relief s'avère être un bon compromis entre fonctionnalité, ergonomie et praticité, tout en conservant une allure résolument citadine.

Retrait des mousses à l'intérieur du Thirst Relief.
 
Il est possible de transformer rapidement ce sac photo en simple sac de ville, en ôtant très simplement les protections en mousses, fixées à l'aide de scratch.


Présentation des poches avant zippables du Thirst Relief, pouvant accueillir chargeur, transmetteur flash et autres câbles.

Poche zippé dédiée aux cartes mémoires.
 


Le sac est dans l'ensemble résistant – des patins en plastiques durs se chargent du contact au sol – mais il se montre légèrement sensible aux frottements et éraflures. A contrario, bien que très classiques, l'œilleton et le rivet de la bandoulière se sont montrés résistants à de fortes tractions.



La poche arrière est normalement prévue pour recevoir une tablette. À noter cependant : ne présentant aucune fermeture, elle laisse un tel objet à portée des mains peu scrupuleuses et des assauts du temps. On la réservera donc aux éléments et documents de peu de valeur.



Verdict

Le Thirst Relief est vendu aux alentours de 170 euros (le style se paie) ; c’est un sac photo pour des utilisateurs recherchant un bon compromis entre efficacité et style. L'indéniable atout des sacs Kelly Moore est leur aspect "sac de ville", qui ne laisse pas transparaître ce qu'il peut contenir. Si vous êtes du genre à aller l'utile au look, votre prochain sac photo sera peut-être le Thirst Relief.

Le Thirst relief est vendu chez my-straps.com.

Points forts

Points faibles

Polyvalence d'utilisation et passe-partout

Sensible aux frottements

Système de réglages de la sangle

Non étanche

Pochette porte-carte intégrée

 

Design élégant

 

Bon rapport poids / encombrement

 


PARTAGER
Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation