Pour notre test de la gestion du bruit électronique, nous reprenons notre protocole habituel : la scène est éclairée sous 200 lux, le Fujifilm X-T1 est positionné en mode M avec une valeur de 100 ISO, une vitesse d'obturation de 1/4 s pour une ouverture de f/5,6 (35 mm f/1,4). Nous faisons ensuite varier la sensibilité ISO ainsi que la vitesse d'obturation. Les images sont visibles à 100% et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (RAF).

LES JPEG

Il faut d'abord noter que la plage ISO s'étend de 100 à 51 200 ISO, mais attention, uniquement en JPEG. En mode RAW, le X-T1 est «limité» entre 200 et 6400 ISO, comme le X-E2.

Le capteur X-Trans II jouit d'une excellente réputation pour la gestion du bruit électronique (vous le retrouverez dans le X-100S et le X-E2). Au cœur du X-T1, le X-Trans II délivre des images exemptes de bruit électronique entre 100 et 400 ISO et un subtil moutonnement est perceptible à 800 ISO. Il faut toutefois observer les images à 100% sur écran pour le discerner. À 1600 et 3200 ISO les images sont encore impressionnantes avec beaucoup de détails, une bonne tenue des couleurs. Les images du X-T1 sont parfaitement exploitables ce qui est déjà en soi une belle performance.

Les détails commencent à être lissés à partir de 6400 ISO et c'est d'ailleurs précisément à cette sensibilité que l'appareil ne permet plus de shooter en RAW. Les sensibilités supérieures sont juste des extrapolations logicielles de cette dernière sensibilité. Globalement à 6400 ISO, les images sont encore facilement exploitables, ce qui est déjà remarquable pour un capteur APS-C. À cette sensibilité ISO, Fujifilm avec son X-T1 domine la concurrence et fait même mieux que certains capteurs 24x36.

En poussant un peu plus la sensibilité, les images se dégradent et si à 12 800 ISO les images sont acceptables, le bruit électronique devient trop visible à 25 600 et 51 200 ISO avec une répartition en bande peu esthétique.

Nous avons également examiné les images à l'oscilloscope avec le logiciel Raw Tools 3. Le graphique confirme notre vision avec un bruit peu visible jusqu'à 1600 voire 3200 ISO. Un premier pallier est franchit à 6400 ISO avec un bruit plus prononcé dans les basses valeurs. A 25 600 ISO, les limites s'estompent et l'image devient moins contrastée et le bruit devient plus visible (oscillations importantes) dans les zones sombres.

Fujifilm X-T1 test review oscilloscope 100 ISO Fujifilm X-T1 test review oscilloscope 100 ISO
Fujifilm X-T1 100 ISO
Fujifilm X-T1 test review oscilloscope 1600 ISO
Fujifilm X-T1 1600 ISO
Fujifilm X-T1 test review oscilloscope 1600 ISO
Fujifilm X-T1 test review oscilloscope 6400 ISO
Fujifilm X-T1 6400 ISO
Fujifilm X-T1 test review oscilloscope 6400 ISO
Fujifilm X-T1 test review oscilloscope 25600 ISO
Fujifilm X-T1 25600 ISO
Fujifilm X-T1 test review oscilloscope 25600 ISO


Fujifilm X-T1 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Fujifilm X-T1 : Réduction du bruit standard 1600-51200 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (200-400-800-1600-3200-6400 ISO)



Vous pouvez comparer le X-T1 avec l'Olympus EM-1 et son capteur 4/3 et le Sony A7 et son capteur 24x36.
Sony A7 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Sony A7 : Réduction du bruit standard 1600-25600 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400-12800-25600 ISO)


Olympus E-M1 : Réduction du bruit standard 100-800 ISO
Olympus E-M1 : Réduction du bruit standard 1600-25600 ISO

Vous pouvez également télécharger les fichiers Raw (100-200-400-800-1600-3200-6400-12800-25600 ISO)



Contact Vie privée, Cookies Conditions Générales d'Utilisation